Fiches individuelles


MIQUEL Alexis
médecin du roi au département de la Grande Terre, habitant des Abîmes

Naissance : 12 février 1756 à Rieupeyroux
Décès : 13 juin 1838 à Agen
Inhumation : 15 juin 1838 à Bordeaux caveau Picou de Lisle

Père : MIQUEL Jean Antoine ( ? - ? )
Mère : BRUNET Cécile ( ? - ? )

Union : PICOU DELISLE Marie Nicole (Marie Scholastique au Décès). ( 1773 - 1853 )
Mariage : 9 mai 1791 à Pointe-à-Pitre
Enfants : MIQUEL N... ( 1792 - 1792 )
MIQUEL Pierre Alexis ( 1793 - 1866 )
MIQUEL Marie Alexis ( 1796 - 1863 )
Note individuelle : Alexis Miquel fut envoyé très jeune suivre les cours de médecine à l'Université de Montpellier et fut promu au doctorat avant d'atteindre 21 ans. En 1784 il eut le brevet de médecin du roi près l'Ecole pratique de Brest et c'est une raison familiale qui, à la dernière minute, l'empêcha de s'embarquer sur "La Boussole" avec Lapérouse...
En 1787, il fut transféré à la Guadeloupe où, médecin chef, il améliora la condition des malades dans les hôpitaux.
En 1792, il épousa la fille de M. Picou de Lisle, habitant riche et honorable, son ami, qui mourut peu avant ce mariage. Vénéré comme le "Père des pauvres", il resta en Guadeloupe au début de la Révolution mais fit partir pour l'île d'Antigue sa femme, son jeune fils, son beau-frère (plus tard premier président de la cour royale de Guadeloupe et qui mourut à Bordeaux en 1835). Prévenu de projets qui se tramaient contre lui, il quitta Pointe à Pitre pour Port Louis où il sut guérir "le chef d'une des associations révolutionnaires les plus furibondes", ce qui lui valut le surnom de "Patriote".
Mais il dut se résoudre à quitter la Guadeloupe à son tour et à rejoindre sa famille à la Martinique. Il se retrouva dans cette colonie devenue anglaise "au milieu d'une foule de ses anciens clients, jadis de conditions inégales mais qui se trouvaient presque tous réduits, par le fléau des révolutions, à un même degré d'infortune et d'indigence."
Il se forma alors une "touchante association de charité" entre lui-même, le révérend père Trepsac, vicaire apostolique des Antilles, et le docteur Dariste, plus tard député de la Gironde, qui assistèrent les réfugiés de la Guadeloupe et les pauvres de la Martinique.
Retourné en Guadeloupe lorsque l'ordre y fut rétabli, il y fut accueilli avec enthousiasme et, sur sa demande et selon ses plans, fut établi à Pointe à Pitre un Hospice de Charité dont la surveillance lui fut confiée, ainsi que la présidence du Bureau de Bienfaisance.
En 1817, il obtint le brevet de médecin honoraire du roi et "après trente six ans de travaux, dont trente trois dans mes colonies, Miquel, plus que sexagénaire, voulu enfin revoir la France (1820)." Il se rendit à Bordeaux et se fixa à Labrède où il acheta le château de la Sauque. Il y resta douze ans. En 1833, très affecté par la mort de sa belle-fille, il partit pour Agen où il mourut à 82 ans.
Nous avons résumé ci-dessus la biographie établie par M. Vallombreuse, commissaire de la Marine, pour les "Portraits et histoire des hommes illustres de tous pays et toutes conditions", publié par la Société Montyon et Franklin en 1841.
B. et P. Rossignol, de "Généalogie et Histoire de la Caraïbe".

A noter : Le dossier Colonies E 314 Miquel ne contient que son brevet de médecin du roi en Grande Terre en remplacement de M. Des Essarts, décédé, signé à Versailles le 12 janvier 1787, ainsi qu'une lettre de Versailles le 1er mars 1789 : on lui paiera ses appointements pendant son séjour à Bordeaux et une avance à compter de son embarquement. Il ne serait donc arrivé en Guadeloupe qu'en 1789... juste avant le décès de son futur beau-père Antoin Picou de l'Isle, mort à 59 ans, le 31 juillet 1789, ce qui est légèrement différent de ce que dit la biographie. Sa signature figure parmi celles des nombreux témoins de l'inhumation.

"L'an mil huit cent trente huit, et le quatorze juin à sept heures du soir sont comparus à la Mairie par devant nous adjoint au maire de la ville d'Agen, département du Lot et Garonne, par lui délégué pour remplir les fonctions d'officier de l'Etat Civil les sieurs Pierre Vincent Cabanes, sacristain de la paroisse de la cathédrale, âgé de vingt sept ans, et Joseph Guignos, tisserand, âgé de trente neuf ans, domiciliés de cette ville, lesquels nous ont déclaré que Monsieur Alexis Miquel, docteur en médecine, ancien médecin du Roi à l'île Guadeloupe, âgé de quatre vingt deux ans, fils légitime de défunts Monsieur Antoine Miquel et dame Cécile Brunet, propriétaires, époux de dame Marie Nicole (sur un autre acte, il est écrit : Marie Scolastique) Picou de l'Isle, propriétaire, natif de Youperouze (il faut lire : Rieupeyroux), département de l'Aveyron, domicilié à Agen, y est décédé le jour d'hier à six heures du soir, rue Sainte Anguille. Après nous être assurés du dit décès, nous avons dressé le présent acte que nous avons signé avec le premier déclarant, non le second pour ne savoir, de ce requis après lecture, tous deux voisins, mais non parents du décédé.
Signé : V. Cabanes"
A.D. du Lot-et-Garonne. Cne d'Agen 13/6/1838, n° 151.

MIQUEL Alexis
MIQUEL Jean Antoine
 
 
BRUNET Cécile
 
 




MIQUEL Anne Marie Thérèse
Naissance : 4 février 1863 à Camiac-et-Saint-Denis Rougerie
Décès : 24 avril 1867 à Camiac-et-Saint-Denis

Père : MIQUEL Etienne Félix, En Famille Théophile ( 1827 - 1900 )
Mère : SAINT-ANGEL (de ) Marie-Louise ( 1837 - 1908 )

Note individuelle : "Du 5 février mil huit cent soixante dix-huit à dix heures du matin,
acte de naissance de Anne Marie Thérèse Miquel, née le 4 février à six heures du soir à Rougerie, commune de Camiac, fille légitime de Monsieur Etienne Félix Miquel, propriétaire, âgé de trente cinq ans et de Marie Louise de Saint Angel, sans profession, âgée de vingt cinq ans, mariés, demeurant ensemble à Rongerie, dite commune de Camiac.
Le sexe de l'enfant a été reconnu être une fille qui nous a été présentée.
Premier témoin, Pierre Despagne, cultivateur, âgé de vingt-sept ans, demeurant à Camiac.
Second témoin, Faugery Giraud, cultivateur, âgé de quarante ans, demeurant aussi à Camiac.
Sur la réquisition et présentation à nous faite par le père de l'enfant.
Et a le père de l'enfant signé avec nous et non les deux témoins qui ont déclaré ne savoir.
Constaté selon la loi par moi Jean Ansonneau, maire de la Commune de Camiac-et-Saint-Denis faisant les fonctions d'officier public de l'état civil."
Archives municipales de Camiac-et-Saint-Denis.

MIQUEL Anne Marie Thérèse
MIQUEL Etienne Félix, En Famille Théophile
MIQUEL Marie Alexis
CHARROPPIN BOISMORIN Rose Françoise
SAINT-ANGEL (de ) Marie-Louise
SAINT-ANGEL (de ) Jean Baptiste
FOUCAULD de PONTBRIAND (de ) Marie Anne




MIQUEL Antoine Alexis, En Famille Léo
Naissance : 28 avril 1829 à Labrède château de la Sauque
Décès : 5 juillet 1898 à Bordeaux
Inhumation : 5 juillet 1898 à Bordeaux cimetière de la Chartreuse, concession Picou de L'Isle

Père : MIQUEL Marie Alexis ( 1796 - 1863 )
Mère : CHARROPPIN BOISMORIN Rose Françoise ( 1801 - 1833 )

Note individuelle : Il semble qu'il est été Maire de Mauzac (Dordogne), mais nous n'avons d'acte le certifiant.

MIQUEL Antoine Alexis, En Famille Léo
MIQUEL Marie Alexis
MIQUEL Alexis
PICOU DELISLE Marie Nicole (Marie Scholastique au Décès).
CHARROPPIN BOISMORIN Rose Françoise
CHARROPPIN BOISMORIN Jean-Baptiste
DOUILLARD MAHAUDIÈRE Françoise




MIQUEL Charles Marie Jean Baptiste, En Famille Pierre
Naissance : 2 septembre 1868 à Camiac-et-Saint-Denis
Décès : novembre 1916
Inhumation : 12 novembre 1916 à Bordeaux cimetière de la Chartreuse, concession Picou de l'Isle

Père : MIQUEL Etienne Félix, En Famille Théophile ( 1827 - 1900 )
Mère : SAINT-ANGEL (de ) Marie-Louise ( 1837 - 1908 )

Note individuelle : "Du deux septembre mil huit cent soixante huit à six heures du soir.
Acte de naissance de Charles Marie Jean Baptiste Miquel, né le quatre février à huit heures et demie du matin à Rougerie, commune de Camiac, fils légitime de Monsieur Etienne Félix Théophile Miquel, propriétaire, âgé de quarante un ans, et de Marie Louise de Saint Angel, sans profession, âgée de trente un ans, mariés, demeurant ensemble au dit lieu de Rougerie, commune de Camiac.
Le sexe de l'enfant a été reconnu être un garçon qui nous a été présenté.
Premier témoin, Pierre Despagne, cultivateur, âgé de trente un an, demeurant à Camiac.
Second témoin, Pierre Reygasse, cultivateur, âgé de trente quatre ans, demeurant aussi à Camiac.
Sur la réquisition et présentation à nous faite par le père de l'enfant.
Et a le père de l'enfant signé avec nous après lecture et non les deux autres témoins qui ont déclaré ne savoir.
Constaté selon la loi par moi, Jean Ansonneau, maire de Camiac faisant les fonctions d'officier public de l'état civil."
Archives municipales de Camiac-et-Saint-Denis.

De 1896 à 190, mais pas en 1906, à nouveau en 1911, il est domicilié 53 rue du Jardin-Public à Bordeaux.
Recensements de Bordeaux.

Il décède sans alliance.

MIQUEL Charles Marie Jean Baptiste, En Famille Pierre
MIQUEL Etienne Félix, En Famille Théophile
MIQUEL Marie Alexis
CHARROPPIN BOISMORIN Rose Françoise
SAINT-ANGEL (de ) Marie-Louise
SAINT-ANGEL (de ) Jean Baptiste
FOUCAULD de PONTBRIAND (de ) Marie Anne




MIQUEL Christine
Père : MIQUEL Jean Théophile ( 1912 - 1990 )
Mère : TRABUT-CUSSAC Nicole ( ? - ? )

MIQUEL Christine
MIQUEL Jean Théophile
MIQUEL Joseph Pierre Marie Jacques
O'LONYER Valentine
TRABUT-CUSSAC Nicole
TRABUT-CUSSAC Henri
 


                     


Ces pages ont été créées par Heredis 10 pour Windows , © BSD Concept