Fiches individuelles


LORDON Pierre - 194
Maître boucher au port de Suré.

Baptême : 8 avril 1713 à Peyrehorade
Décès : 6 janvier 1759 à Bayonne

Père : LORDON Jean ( ~ 1682 - 1731 )
Mère : DESLOUS Catherine ( ? - ? )

Union : PAILLET (de ) Jeanne Marie ( 1714 - 1766 )
Mariage : 10 février 1733 à Bayonne
Enfants : LORDON Catherine ( 1733 - ? )
LORDON Jeanne-Marie ( 1735 - ? )
LORDON Marie ( 1736 - ? )
LORDON Bertrande ( 1739 - ? )
LORDON Jean III ( 1741 - ? )
LORDON Jean-Baptiste ( 1744 - ? )
LORDON Saubade ( 1746 - ? )
LORDON Jean I ( 1747 - ? )
LORDON Gracianne ( 1748 - ? )
LORDON Jean II ( 1749 - 1752 )
LORDON Jeanne ( 1750 - ? )
LORDON Pierre ( 1751 - ? )
LORDON François ( 1753 - ? )
Note individuelle : Parrain, Pierre Darroyat. Marraine, Grâce Delaville

LORDON Pierre
LORDON Jean
LORDON (de ) Jean
CASALEIX (de ) Jeanne
DESLOUS Catherine
DESLOUS Bernard
DARTHÈS Marguerite




LORDON Pierre
Notaire royal et greffier au Sénéchal.

Baptême : 18 octobre 1751

Père : LORDON Pierre ( 1713 - 1759 )
Mère : PAILLET (de ) Jeanne Marie ( 1714 - 1766 )

Union : LESPÈS Marianne ( ? - ? )
Mariage : 18 mai 1779
Note individuelle : Parrain, Jean Barthe. Marraine, Agnès Castet. Ils signent (GG94f°197).

LORDON Pierre
LORDON Pierre
LORDON Jean
DESLOUS Catherine
PAILLET (de ) Jeanne Marie
PAILLET François
BOURDERY (de ) Jeanne




LORDON Saubade - 97
Marchande, pourvoyeuse en boucherie.

Naissance :
Baptême : 17 avril 1746 à Bayonne

Père : LORDON Pierre ( 1713 - 1759 )
Mère : PAILLET (de ) Jeanne Marie ( 1714 - 1766 )

Union 1 : SANCIER Claude ( ? - ? )
Mariage : 13 mars 1766 à Bayonne
Union 2 : DANGLADE Jean-Léon ( 1736 - 1790 )
Mariage : 7 novembre 1769 à Bayonne
Mariage religieux : 7 novembre 1769 à Bayonne
Enfants : DANGLADE Marie ( 1770 - ? )
DANGLADE Martin, dit L'Aîné ( 1771 - 1849 )
DANGLADE Jean, dit Jean-Baptiste ( 1774 - 1814 )
DANGLADE Gracieuse Eloïne ( 1776 - ? )
DANGLADE Jeanne ( 1778 - ? )
DANGLADE Marie Gracieuse ( 1779 - ? )
DANGLADE Martin ( 1781 - ? )
DANGLADE Marie Françoise ( 1783 - ? )
DANGLADE Jean-Baptiste Hilaire ( 1785 - ? )
Note individuelle : Parrain, Bernard Darrigol. Marraine, Saubade Barthe.

Les Lordon, famille de maîtres bouchers, sont membres de la Corporation des Bouchers, les regroupant autour de règlements, de droits et de privilèges particuliers.
Mais qu'était exactement cette corporation ?

LA CORPORATION DES BOUCHERS

"Dès que la lumière de la civilisation commence à luire sur notre vieille France, nous la découvrons en quelque sorte hérissée, non seulement d'ordres, de seigneureries, de provinces, de communes, mais d'une foule de corporations avec leurs magistratures domestiques (Royer-Collard"
Les corporations étaient des associations d'individus exerçant la même profession dans une localité ou dans un district, et dont les membres étaient réciproquement liés par certains droits et devoirs. Le caractère commun de ces institutions, supprimées par la Révolution de 1789, fut, à partir du Moyen âge, de faire dépendre l'exercice d'un état quelconque de conditions plus ou moins tyranniques, et de tenir les travailleurs subalternes dans une oppression absolue. L'apprentissage, le compagnonnage et l'acquisition de la maîtrise devinrent autant d'entraves à la liberté individuelle et au progrès de l'industrie. La liberté n'exclut pas les associations, mais elle ne les admet que volontaires et laissant à chacun carrière ouverte à ses facultés propres. Or le système corporatif était entâché d'un despotisme odieux. Ainsi, pour se marier, il fallait que l'ouvrier fût maître, et, pour obtenir la maîtrise, il devait subir l'examen de ceux mêmes avec qui il allait se trouver en rivalité d'intêrets. Le maître, de son côté, était l'objet de mille tracasseries : il devait se tenir à son état, ne faire que son métier. Le savetier ne devait être que savetier ; s'il empiêtait sur les prérogatives du cordonnier, il était aussitôt puni d'une forte amende. Aussi les corporations eurent-elles chez nous, durant leur longue existence, une influence fâcheuse sur le commerce. Ne soyons donc pas étonnés quand nous voyons les économistes modernes juger sévèrement ces institutions arbitraires, dont on retrouve encore çà et là assez de traces pour qu'il soit permis de dire qu'elles n'ont point entièrement disparues de nos habitudes. Leur système d'exclusion de toute concurrence, leur esprit de tutelle et de règlementation se sont conservés dans plusieurs professions, parmi lesquelles figuraient encore, à la fin du XIXe siècle, la boucherie et la boulangerie, comme aussi les imprimeurs, les libraires, et plusieurs autres corps d'Etat fermés à la concurrence, soit par des usages locaux, soit par des règlements de police, vestiges de ces mêmes abus.
Les privilèges des agents de change, des notaires, des huissiers, des commissaires-priseurs, dont le nombre est limité et la nomination soumise à l'accomplissement de formalités particulières, rappellent, sous plus d'un rapport, le temps des maîtrises et jurandes.
Les anciennes corporations ont dit leur dernier mot en France. En les étudiant aujourd'hui, nous ne les regardons plus, à proprement parler, que comme un fait historique, fait qui offre un intérêt puissant, attendu que s'y trouve mêlée la vie de la classe moyenne ou de la bourgeoisie.

LORDON Saubade
LORDON Pierre
LORDON Jean
DESLOUS Catherine
PAILLET (de ) Jeanne Marie
PAILLET François
BOURDERY (de ) Jeanne




LORDON (de ) Anne
Baptême : 6 mai 1717

Père : LORDON Jean ( ~ 1682 - 1731 )
Mère : DESLOUS Catherine ( ? - ? )

Note individuelle : Parrain, Jean Deslous, procureur de la commune d'Arthis.

LORDON (de ) Anne
LORDON Jean
LORDON (de ) Jean
CASALEIX (de ) Jeanne
DESLOUS Catherine
DESLOUS Bernard
DARTHÈS Marguerite




LORDON (de ) Dominique
Baptême : 5 février 1715

Père : LORDON Jean ( ~ 1682 - 1731 )
Mère : DESLOUS Catherine ( ? - ? )

Note individuelle : Parrain, Dominique Darthez, maître chirurgien. Marraine, Marie de Lapeyre.

LORDON (de ) Dominique
LORDON Jean
LORDON (de ) Jean
CASALEIX (de ) Jeanne
DESLOUS Catherine
DESLOUS Bernard
DARTHÈS Marguerite


                     


Ces pages ont été créées par Heredis 10 pour Windows , © BSD Concept