Fiches individuelles


HÉBRARD Paul Louis
Commandant

Naissance : 18 janvier 1901 à Toulouse
Décès : 29 septembre 1980 à Toulon

Union : LACAZE Colette ( ? - ? )
Enfants : HÉBRARD Françoise ( ? - ? )
HÉBRARD Claude ( ? - ? )
HÉBRARD Jacques ( ? - ? )
HÉBRARD Nicole ( ? - ? )
Note individuelle : Entré à l'Ecole navale en avril 1918, enseigne de 2ème classe en octobre 1919, il embarqua l'année suivante sur le croiseur cuirassé "Edgard-Quinet" au Levant. Enseigne de 1ère classe en octobre 1921, second du torpilleur "Sakalave" à la division de la Manche, il opta en 1923 pour l'aéronautique. elève officier au centre d'aviation maritime de Rochefort en janvier 1923, il passa ses brevets de pilote de dirigeable en janvier 1924, d'avion en juin 1927, et servit aux centres d'Hourtin et de Saint-Raphaël. Promu lieutenant de vaisseau en janvier 1927, second de l'escadrille 4 S 1, professeur à l'Ecole de pilotage d'Istres en juillet 1928, il en prit la direction à partir de février 1929. Nommé en janvier 1930 commandant de l'escadrille AR 2 à Bizerte-Karouba, il se distingua à plusieurs reprises à la tête de cette formation lors d'une croisière en Méditerranée orientale (octobre 1930), en gagnant en juillet 1931 la coupe au concours d'honneur des escadrilles de bombardement et, en octobre suivant, lors d'une croisière au Maroc avec une section de Faman "Goliath". Chef du service aéronautique sur le croiseur "Primauguet" en janvier 1931, il fit campagne en Extrême-Orient et servit ensuite à l'entrepôt aéronautique de Toulon. Nommé à la fin de 1934 chef pilote du grand hydravion "Croix-du-Sud", il réalisa les premières traversées postales de l'Atlantique Sud entre Dakar et Natal, avant de battre, le 23 juin 1935, le record mondial de distance pour hydravions, ce qui lui valut la médaille d'argent de l'Aéro-club. Commandant en janvier 1936 l'hydravioin "Guilbaut", il fut détaché à Biscarosse pour suivre les essais des nouveaux hydravions Latécoère de gros tonnage qui devaient entreprendre les traversées régulières de l'Atlantique Nord. Capitaine de corvette en avril 1937, officier d'ordonnance et pilote du ministre de la Marine Campinchi en juin suivant, Hébrard reçut en décembre 1939 le commandement de la base d'Hourtin après avoir été un moment détaché à l'état-major du général Villemin, commandant en chef des forces aériennes. En mai-juin 1940, il participa à plusieurs missions sur l'Allemagne, en particulier au bombardement de Berlin par le Farman "Jules-Verne" de Daillière, ce qui lui valut deux citations. Membre de la Commission d'armistice franco-italienne de Turin en août, il reçut un témoignage de satisfaction pour avoir assuré avec succès l'évacuation du matériel de la base d'Hourtin sous le feu de l'ennemi. Capitaine de frégate en novembre 1940, il fut détaché en avril 1941 au secrétariat d'Etat à l'Aviation civile et en mai 1942 affecté aux services aéronautiques de l'amirauté française. En novembre suivant, il était détaché hors cadre à la direction d'Air France transatlantique et organisait un réseau d'officiers de marine avec lesquels il camoufla un important matériel radio. Chef des services clandestins de la marine lors de la libération de Paris, il réussit à s'emparer, le 25 août 1944, des bâtiments de la rue Royale, ce qui lui valut un nouveau témoignage de satisfaction. Détaché à Air France en janvier 1945 comme directeur de l'exploitation, il fut l'un des principaux artisans de la rénovation de la compagnie après la guerre. Directeur général d'Air France pour l'Extrême-Orient et le Pacifique en mai 1947, il organisa très efficacement les transports aériens de troupes et de matériel, en particulier en janvier 1951 lorsqu'il mit sur pied le pont aérien entre Saïgon et Hanoï qui permit le rétablissement de la situation au Tonkin. Capitaine de vaisseau en janvier 1951, il fut détaché l'année suivante au secrétariat général de l'aviation civile où il présida le comité d'experts chargé d'organiser une ligne aérienne à grand débit vers l'Extrême-Orient. Auditeur au Centre des hautes études militaires en janvier 1953, commandant l'aéronautique navale en IIIe région (Toulon) en octobre, chef d'état-major des forces maritimes en Extrême-Orient en septembre 1954, Hébrard fut promu contre-amiral en août 1956 et quitta le service actif en février 1959. Président-directeur général de la compagnie Air Inter de 1950 à 1970, il sut, par ses remarquables talents d'organisateur, lui donner une impulsion vigoureuse. Il mourut à Toulon en 1980.





HÉBRARD Stéphanie
Naissance : 1973

Père : HÉBRARD Patrick ( 1949 - ? )
Mère : ANDRADE Bénédicte ( ? - ? )

Union : SAINT-GERMAIN (de ) Marc Antoine ( ? - ? )
Enfants : SAINT-GERMAIN (de ) Philippine ( 1995 - ? )
SAINT-GERMAIN (de ) Pétronille ( ? - ? )
SAINT-GERMAIN (de ) Quitterie ( ? - ? )
SAINT-GERMAIN (de ) Thaïs ( ? - ? )
HÉBRARD Stéphanie
HÉBRARD Patrick
HÉBRARD Jacques
SÉRÉ de LANAUZE (de ) Bernadette
ANDRADE Bénédicte
ANDRADE Jean
DELACOUR Monique




HÉBRARD Thimoté
Naissance : 1991

Père : HÉBRARD Dominique ( 1959 - ? )
Mère : URCAIN Véronique ( ? - ? )

HÉBRARD Thimoté
HÉBRARD Dominique
HÉBRARD Jacques
SÉRÉ de LANAUZE (de ) Bernadette
URCAIN Véronique
 
 




HÉBRARD Thomas
Naissance : 1984

Père : HÉBRARD Dominique ( 1959 - ? )
Mère : URCAIN Véronique ( ? - ? )

HÉBRARD Thomas
HÉBRARD Dominique
HÉBRARD Jacques
SÉRÉ de LANAUZE (de ) Bernadette
URCAIN Véronique
 
 




HÉBRARD Tiphaine
Naissance : 1982

Père : HÉBRARD Patrick ( 1949 - ? )
Mère : ANDRADE Bénédicte ( ? - ? )

HÉBRARD Tiphaine
HÉBRARD Patrick
HÉBRARD Jacques
SÉRÉ de LANAUZE (de ) Bernadette
ANDRADE Bénédicte
ANDRADE Jean
DELACOUR Monique


                     


Ces pages ont été créées par Heredis 10 pour Windows , © BSD Concept