Fiches individuelles


BOURGEOIS Robert
Naissance : 19 octobre 1916 à Reims

Père : BOURGEOIS Marcel ( 1880 - ? )
Mère : CHAPERON Marie Jeanne Marguerite ( 1887 - ? )

Union : NOIROT Annie ( 1922 - ? )
Mariage : 31 janvier 1946
Enfants : BOURGEOIS Christèle ( 1947 - ? )
BOURGEOIS Michèle ( 1948 - ? )
BOURGEOIS Gérard ( 1950 - ? )
BOURGEOIS Jean Yves ( 1951 - ? )
BOURGEOIS Daniel ( 1953 - ? )
BOURGEOIS Alain ( 1954 - ? )
BOURGEOIS Guy ( 1956 - ? )
BOURGEOIS Robert
BOURGEOIS Marcel
BOURGEOIS Jean Ernest
BONNAIRE Marguerite Marie
CHAPERON Marie Jeanne Marguerite
CHAPERON François Félix Raymond
PIOLA Suzanne Marie Elisabeth




BOURGÈS Adrienne Clémentine
Naissance : 1842 à Bordeaux
Décès : 1905 à Bordeaux

Père : BOURGÈS Jean Marcelin ( 1802 - 1875 )
Mère : FRÉRET Françoise Gabrielle ( 1816 - 1910 )

Union : TROYE Jules ( 1830 - 1878 )
Mariage : 4 septembre 1862 à Bordeaux
Note individuelle : Elle faillit se marier avec Gustave Eiffel, alors jeune ingénieur chargé de la construction du pont-rail sur la Garonne, locataire de Marcelin Bourgès pendant la durée des travaux.

BOURGÈS Adrienne Clémentine
BOURGÈS Jean Marcelin
BOURGÈS Pierre
DULUGUET Marthe
FRÉRET Françoise Gabrielle
FRÉRET Adrien
LE BOULLENGER Françoise




BOURGÈS Antoine Victor
prêtre

Naissance : 1806
Décès : 1873

Père : BOURGÈS Pierre ( 1754 - 1833 )
Mère : DULUGUET Marthe ( 1772 - 1849 )

Note individuelle : Il fut successivement vicaire à Preignac, curé de Rions, puis de Floirac, où il fut inhumé. Son tombeau est voisin de l'entrée du cimetière.

BOURGÈS Antoine Victor
BOURGÈS Pierre
BOURGÈS Pierre
LIGNAC Marie
DULUGUET Marthe
DULUGUET Jean
COLAS Marie




BOURGÈS Arthur
négociant en bois

Naissance : 19 novembre 1845 à Bordeaux rue du Pont Saint-Jean
Décès : 8 février 1910 à Bordeaux

Père : BOURGÈS Jean Marcelin ( 1802 - 1875 )
Mère : FRÉRET Françoise Gabrielle ( 1816 - 1910 )

Union : LABRIE Angèle ( 1852 - 1927 )
Mariage : 25 mai 1870 à Floirac
Mariage religieux : 25 mai 1870 à Floirac Eglise de Floirac
Enfants : BOURGÈS Marie Françoise Marguerite ( 1874 - 1969 )
BOURGÈS Marie Louise ( 1875 - 1949 )
BOURGÈS Paul ( 1877 - 1958 )
BOURGÈS Marcel ( 1884 - 1963 )
BOURGÈS Marthe ( 1887 - ? )
BOURGÈS Madeleine, dite Mimi. ( 1892 - 1972 )
Note individuelle : Ayant reçu une excellente éducation, le fils de Marcelin Bourgès était; dès l'âge de 25 ans, associé avec ses deux beaux-frères, Emile et Jules Troye, dans la Maison "Bourgès et Troye" qu'avait fondée son père. En 1875, à la mort de celui-ci, il prit une part plus large dans la direction de l'entreprise, part encore accrue après le décès de Jules Troye en 1878.
Ainsi, important négociant bordelais, il devint en 1886 membre de la Chambre de Commerce de Bordeaux. Il devait y être constamment réélu jusqu'en 1908 ; et, à plusieurs reprises, envoyé en délégation à Paris, il y défendit avec succès les intérêts du Port et de la région.
Arthur Bourgès était, au dire de ses contemporains, un homme d'un caractère bienveillant et jovial, empreint d'une excellente bonté. "Ses réparties, vives et humoristiques, étaient toujours marquées au coin du bon sens". Il était entré en 1872 au New-Club, dont il fut à plusieurs reprises vice-président. Amateur d'art et très accueillant, il fit vers 1885 la connaissance du peintre Eugène Boudin, qu'il invita plusieurs fois à séjourner chez lui. Boudin lui offrit ainsi plusieurs tableaux et aquarelles : certaines, qu'il avait faites sur la plage de Trouville vingt ans plus tôt, furent dédicacées aux jeunes Demoiselles Bourgès.
Ardent patriote, Arthur Bourgès avait soutenu le parti du général Boulanger, avec lequel il correspondit lors du séjour de celui-ci à Jersey pendant l'hiver 1889-1890.
*
Arthur Bourgès et son épouse avaient fondé une belle et grande famille. Ils habitaient à Bordeaux, 6 rue Marengo, une confortable maison à trois étages dans le quartier ancien de Saint-Michel. Leurs enfants y étaient largement installés : "Margot" et "Loulou", Marthe et "Mimi" au second étage, Paul et Marcel au troisième. Arthur Bourgès travaillait dans le fumoir, et les salons servaient souvent à de brillantes réceptions. Dans la cuisine se tenait la cuisinière béarnaise, Geneviève, une femme de chambre, le cocher et aussi un petit singe nommé Joko.
La famille quittait Bordeaux à Pâques pour passer un mois dans sa villa d'Arcachon (Villa Faust, face au Casino mauresque) ; les enfants montaient à cheval avec un moniteur, ou conduisaient une voiture attelée d'un poney. De mai à Juillet, les Bourgès habitaient leur propriété de Lavalance à Caudéran, agréable résidence si proche de Bordeaux où ils se rendaient avec leur coupé (c'est l'actuelle Maison de santé). En août, ils revenaient à Arcachon jusqu'à fin septembre ; regagnant ensuite le domaine d'Espagne, à Bouliac, pour les vendanges. On rentrait à Bordeaux en novembre ; et la vie fastueuse de cette époque reprenait au cours des années.
Malheureusement, autour de 1900, les affaires des Ets Bourgès et Troye périclitèrent et, nous l'avons vu précédemment, Gabrielle Bourgès confia à son petit-fils Adrien Troye la direction de la Maison, dont furent éliminés Arthur Bourgès et son fils Paul. La plupart des enfants étaient déjà mariés ; seul, Marcel, le plus jeune des fils, eut à se débrouiller par ses propres moyens et il y réussit.
Arthur Bourgès avait dû réduire son train de vie. Ses difficultés altérèrent-elles sa santé ? Il mourut encore jeune en 1910, deux semaines avant sa mère.
Sa veuve s'installa 13 cours du Chapeau-Rouge, dans un appartemenqui fut occupé après sa mort par Marcel Bourgès et les siens. Elle passait régulièrement l'été à Cours-les-Bains, petite station thermale près de Grignols, et venait parfois à Vacquey. Elle marquait beaucoup d'amabilité aux jeunes que nous étions et, bien que l'ayant peu connue, je conserve le souvenir d'une femme distinguée qui, après une existence assez large, avait eu à surmonter quelques épreuves, physiques et morales, au cours de ses dernières années. Elle s'éteignit à Bordeaux, assitée de sa fidèle servante, Marie Labécot.
Jacque PAUL, "Origines d'une famille".

BOURGÈS Arthur
BOURGÈS Jean Marcelin
BOURGÈS Pierre
DULUGUET Marthe
FRÉRET Françoise Gabrielle
FRÉRET Adrien
LE BOULLENGER Françoise




BOURGÈS Florence
Naissance : 3 février 1972 à Bordeaux

Père : BOURGÈS Jean-Marie ( 1935 - ? )
Mère : FIEUX Chantal ( 1941 - ? )

Union : LEDRAN Frédéric ( ? - ? )
Enfant : LEDRAN Jean ( 2004 - ? )
BOURGÈS Florence
BOURGÈS Jean-Marie
BOURGÈS Robert
HOANG Thi Té, Princesse Annamite
FIEUX Chantal
FIEUX Jacques Jean
FERRIÈRE Marie Camille Madeleine Paule Odette


                     


Ces pages ont été créées par Heredis 10 pour Windows , © BSD Concept