Alliances Sourget

 

 

 

Chronique familiale d'Antoine BARADE

 

 

 

Aussi loin que nous puissions remonter dans le passé, nous retrouvons les Barade à Bordeaux et toujours sur la même paroisse : Saint Rémy.

 

Au fur et à mesure que nous remontons dans le temps, les professions exercées sont de plus en plus ordinaires, les unions modestes. Beaucoup ne savent pas signer.

 

 

 

L'histoire d'Antoine et de ses descendants a été établie

sur 13 générations.

 

 

 

Génération 1

 

 

Sosa : 560

 

Antoine BARADE voit le jour à une date inconnue.

Il est le fils légitime de parents non connus.

 

Antoine sera tailleur d'habits.

 

Il épouse Marguerite SEMPÉ, la fille légitime de parents non connus.

Ce couple aura un enfant :

-Antoine né en 1674.

 

 

Génération 2

 

 

1 - Sosa : 280

 

Antoine BARADE voit le jour le vendredi 2 mars 1674 à Bordeaux.

Il est le fils légitime d'Antoine BARADE, tailleur d'habits et de Marguerite SEMPÉ.

 

Antoine sera maître cordonnier.

 

Il est baptisé à Bordeaux, le 7 mars 1674 à Sainte-Croix.

 

 

Le 7 mars 1674 ay baptisé Antoine fils légitime de Antoine Barade tailleur dabits (d'habits) et de Marguerite Sonpré femme d'Antoine. Son parrain a été Antoine Consea? et sa marraine Antoinette Comte, naquis le 2 du courant à parroisse Saint Remy.

Archives municipales de Bordeaux 216 123

 

Il épouse le mardi 5 novembre 1697 à Bordeaux Jeanne GARINEAU, la fille légitime de Pierre GARINEAU et de Catherine ANDRAULT. Elle est née vers 1677 à Saint-Félix-Bazadais (Gironde).

 

 

Le cinquième (novembre 1697 ont reçu) la bénédiction nuptiale dans l'église de Saint Rémi, les cérémonies de l'église préalablement observées, Antoine Barade cordonnier natif et habitant de la paroisse de Saint Michel âgé de vingt sept ans n'ayant père ni mère, et Jeanne Garineau native de la paroisse de Saint Félix de Pommies* en Bazadais et habitante depuis un an de nostre paroisse âgée de trente ans, n'ayant ni père ni mère. Ont assisté à la dite bénédiction Jean Brussac hoste demeurant en la paroisse Saint Michel, Pierre Durin** demeurant en la paroisse Puy Paulin, Jean Millet maître coutelier (?) demeurant paroisse Saint Pierre et Léonard Dou­men? gar­çon cordonnier demeurant paroisse Saint Pierre. Lesquels ont assisté ce que dessus et ont signé avec moi, les époux ayant déclaré ne savoir signer.

Archives de Bordeaux GG675 1453

 

NOTES :

* Saint Félix de Pommiès porte actuellement le nom de Saint Félix de Foucaude, et se situe près de Sauveterre de Guyenne. A cette époque le bazadais était très étendu.

** Il signe : "Duxinal".

 

 

 

 

 

 

 

Ce coupleAntoine BARADE et Jeanne GARINEAU auront un enfant :

-Barthélémy né en 1704.

 

Antoine BARADE est décédé le mercredi 13 août 1721, à l'âge de 47 ans, à Saint-Rémy de Bordeaux.

 

 

"Antoine Barade cordonnier, marie de Jeanne Garino, âgée de 55 ans (certainement faux), mort le 13, enterré le 14 aoust 1721 dans cette église."

Archives municipales de Bordeaux GG 681 465.

 

Jeanne GARINEAU est décédée le 9 octobre 1721 à Saint-Rémy de Bordeaux.

 

 

Jeanne Garino (c'est Garineau) veuve d'Antoine Barade maître cordonnier , âgée de 60 ans (c'est encore faux : elle a moins de 50 ans !) morte le 9 octobre, enterrée le 10 octobre dans l'église.

Archives municipales de Bordeaux GG 681 538

 

 

Génération 3

 

 

1.1 - Sosa : 140

 

Barthélémy BARADE voit le jour le mardi 26 février 1704 à Bordeaux.

Il est le fils légitime d'Antoine BARADE, maître cordonnier, âgé de 29 ans et de Jeanne GARINEAU, âgée de 27 ans environ.

 

Barthélemy sera Tonnelier.

 

Il est baptisé à Bordeaux, le 28 février 1704 à Saint-Seurin de Bordeaux..

 

 

Barthélemy Barade fils naturel et légitime d'Antoine Barade cordonnier et de Jeanne (Gallineau) est né le 26 février 1704 et a été baptisé le 28, parrain sieur Barthélemy Lejeune et marraine Marie Constans. Témoins Pierre Gaillard et Bernard Fitout Gaston.

Archives municipales de Bordeaux GG 746 Saint-Seurin

 

Son père Antoine meurt le 13 août 1721, Barthélemy est âgé de 17 ans.

 

Sa mère Jeanne meurt le 9 octobre 1721, Barthélemy est âgé de 17 ans.

 

Il épouse le lundi 4 octobre 1723 à Bordeaux Catherine TOUPIN, la fille légitime de Pierre TOUPIN et de Françoise SALON. Elle est née en 1704 à Saint-Rémy de Bordeaux.

 

Fac-similé de l’acte de mariage de Barthélemy Barade

 

 

"L'an 1723, après la célébration des fiançailles faites entre Barthélemy Barade tonnelier et Catherine Toupin tous deux habitants de cette paroisse (Saint-Rémi) et après la publication des trois bans faite par trois fois le dimanche sans aucun empèchement ou opposition, je soussigné leur ay imparti la bénédiction après avoir reçu leur mutuel consentement en présence de François Chalonne de Laffage, Antoine Barade, frère de l'époux, Etienne Mignard, Jean Balatte, tous habitants de la paroisse. Lesquels témoins informés des peines portées par les déclarations du içuy contre ceux qui attestent faux dans les faits de mariage ont déclaré connaître les deux époux pour être catholiques, libres à contracter et habitants de la susdite paroisse a Bordeaux ce 4 septembre."

Archives municipales de Bordeaux GG 681.

 

Procuration de Pierre Toupin

(Père de Catherine Toupin)

 

 

 

Dans le lieu de Moirax en la sénéchaussée d'Armaignac, diocèse de Condom, généralité d'Auch en pais. Ce jourd'huy huitième du mois d'octobre mil sept cens vingt sept avant midy par devant moy notaire royal dudit Moirax soussigné, présens les témoins, bas nommer sont personnellement constitué Pierre Toupin laboureur habitant de la parroisse de Brimont, juridiction de la ville de Laplume capitalles du Broüillois, même diocèse de Condom et sénéchaussée du Maignac en susdit généralité.

Lequel de son bon gré en bonne volonté tout dol et fraude cessant, a fait et constitué pour son procureur spécial et général sans que une qualité derroge à l'autre (?) est sieur Moïze Mingard, tonnelier demeurant aux Chartrons.

Auquel le dit Taupin donne plein pouvoir puissance et autorité de fayre en son nom, consentir que contrat de mariage soit passé entre Barthelemy Barade, garçon tonnellier habitant de la ville de Bordeaux parroisse de          y habitant et ce avec Marguerite (c'est Catherine) Toupin fille légitime du dit Pierre Toupin constituant et de Françoise Salon mariée. A présent habitant ladite Catherine Toupin aux Chartrons dans la parroisse de St Remy dans la ville dudit Bordeaux et iceluy mariage faire solenniser en fasse de notre Ste mère l'église catholique et appostolique Romaine même donne plein pouvoir audit sieur procureur constitué de consentir comme le dit Toupin consent dors et déjà, que mademoiselle Catherine Toupin sa fille se constitue en son nom propre toutes les sommes et linges en habits que le tout ladite Catherine Toupin a pu gaigner étant en (service?) au dit Bordeaux depuis qu'elle est séparée du dit Toupin son père et que du tout la dite Catherine Toupin en faira des (?) à elle propre promettant ledit Toupin d'avoir le tout pour agréable et acceptable.

Tout ce que ledit sieur procureur constitué devra fait pour rayson de cé ne le révoquer ainsi en relever le dit sieur procureur constitue à peine de toute indemnité à la charge du dit Barade de reconnaître les sommes et meubles qu'il recevra de ladite Catherine Toupin à l'obligation le dit Toupin de savoir préserver l'avenir.

 

Fait, passé et (entériné?) en présence de Jean Duvignau chirurgien et Jean Duffaut étudiant en logique, habitans du dit Moyrac signer non le dit Toupin pour ne savoir, requis par moy.

 

Suivent les autres signatures.

 

Fac-similé du contrat de mariage de Barthélemy Barade

 

 

 

 

 

 (Acte page 1.113 Mariage BARADE/TAUPIN).

 

Pardevant les notaires a Bordeaux soussignés, furent presents Bathelemy Barade tonnelier habitant du lieu du Chartrons parroisse de Saint Remi fils naturel et legitime de feus Antoine Barade et Jeanne Gallineau ses pere et mere d'une part, et Caterine Toupin aussy habitante de lieu des Chartrons parroisse de Saint Remy fille aussi naturelle legitime de Pierre Toupin vigneron et Françoise Salon habitants de la paroisse de Brimont juridiction de la ville de Laplume diocese de Codom d'autre, procedent le dit Barthelemy Barade de son gré et volonté conseil assistance et agrément de Antoine et François Barade ses freres icy presens, et autres parents et amis aussy à ce present, et la dite Catherine Toupin du consentement du dit Toupin son pere ainsy que sieur Moïze Mingard tonnelier demeurant au dit lieu du Chartron la déclaré au nom et comme procureur constitué du dit Toupin pere par procuration du huitième de ce mois. Duffau notaire à Moirac diocese dudit Codom laquelle procureur en original le dit Mingard a remise maître Camestrie  notaire pour demeuré annexée à ces presentes pour y avoir recours quand besoin sera et de la dite Salon sa mere ici presente et assistance de Jean Viendon et Jeanne Toupin ses oncles et tantes, Guillaume Lamarque et mari (Marie) Toupin ses beau-frere et soeur, Catherine Salon femme de Jean Chelnel jardinier sa tante, et autres parents et amis aussi icy presents ont yceux Barthelemy Barade et Catherine Toupin promis se prendre pour mary epour et entre solemniser le saint sacrement de mariage en face de notre sainte mere Eglise catholique apostholique romaine quand l'un en sera requis par l'autre leurs parans et amis a peine de tous depens domages et interets, en faveur et contemplation dudit mariage epour aider a en suporter les charges, le dit Viendron et Jeanne Toupin conjoints la dite Toupin bien et duement autorisé (H) ainsy qu'il l'autorise pour leffet des presentes ont conjointement et par moitie constitue ainsy qu'ils constituent a la future épouse leur niece en consideration de l'amitié qu'ils ont pour elle la somme de trois cent livres pour porter en dot au futur époux, en outre six paires de linceuls, deux douzaines de serviettes, deux napes, une douzaine d'essuiemains et rubans? le tout de la valeur de soixante quinze livres sur laquelle somme de trois cent livres les dits Viendron et Jeanne Toupinonjoint en ont reellement contés sur ces presen­tes en escus? de six livres et autres monnoy en cours payé et délivré au futur époux celle de cent cinquante livres que le futur epoux a contée nombrée prise reçue et duement retiré en ma presence et en tient content et en tient quitte tant le dit Viendron Toupin conjoints et la future epouse, et en outre reconnait avoir reçu sur ces présentes d'iceux Viendron et Toupin les susdits linceuls, serviettes et essuiemains et coffre et les en tient....... et a son épouse pour les lui en faire tenir quitte et reconnoit et assigne le tout sur tout un chacun ses biens en faveur de la future epouse, et a l'egard des autres cent cinquante livres pour faire ce remplir la dicte somme de trois cent livres..... lesdits Viendron et Toupin conjoint en font don et donnation a la future épouse par ses mes­mes presentes ne seront tenu la payer qu'apres leur deces sen etre tenu d'en payer par un interet aux futurs époux, de laquelle somme de trois cent livres en sus dit le futur les dits Viendron et Toupin conjoints en fon don et donnation à la future épouse par ses mesmes presentes et la sus dite considerant laquelle donnation en tant que besoin servir la future épouse a accepter, et le dit futur époux en recevant la dite somme de cent cinquante livres restante sera tenu les aussy reconnaitre et assigné comme il les lui reconnait et assigne par ses presentes ses susdits meme biens presents et advenirs en faveur de la dite future épouse, la future épouse et le futur époux declarent n'avoir rien a se constitué, gaignera le survivant sur les dits biens du premier decedé la somme de trente livres d'agencement on gain de noces de laquelle somme ils se font don et donnation l'un a l'autre par ses meme presentes, se sont les futurs époux associé a moitié de tous les acquets que Dieu leur fera la grace de faire pendant leur mariage lesquels seront et appartiendront aux enfants qui en seront procrés s'en sont de l'usufruit et jouissance reservé au survivant des dits acquets leur vie durant et de pouvoir avantager tels ou tel de leurs enfants que bon leur semblera chacun de sa moitié d'acquets, et ou il n'y aurait d'enfant pourront chacun des futurs époux disposer de leur moitié d'acquets en faveur de qui bon leur semblera l'usufruit et jouissance néanmoins reservé au survivant du total des dits acquets sa vie durant sans etre tenu de donner caution de quoy ils se déchargent l'un l'autre, toutes les bagues et autres bijoux qui seront donnés à la future épouse par le futur époux huit jours avant et apres les noces seront a elle propre pour en disposer a son plaisir et volonté et en tant que besoin se­rait de lui en faire donnation par ses memes presentes, ce dessus les dits futurs époux Viendron et Toupin conjoints ont promis executé sans obligation de tous leurs biens meubles et immeubles presents et ave­nir qu'ils ont soumis a justice promettant les obligeant et renoncé et fait et passé à Bordeaux audit lieu du Chartron demeure du dit Mingard l'an mil sept cent vingt sept et le dixhuitième du mois d'octobre apres midy. lesdits Viendron Toupin conjoints, Mingard, Lamarque, Marie Toupin, Salon mere et tante ont déclafré ne scavoir signer de ce faire par nous interpellé.

 

Suivent les autres signatures.

 

Barthélemy BARADE et Catherine TOUPIN auront deux enfants :

-Antoine né en 1728.

-Catherine née à une date inconnue.

 

Barthélemy BARADE est décédé à Bordeaux, le mardi 1 juillet 1777, à Saint-Rémy, l'âge de 73 ans.

Il est inhumé le lendemain à Bordeaux.

 

 

L'an mil sept cent septente sept et le premier juillet est mort et le lendemain a été inhumé dans l'église Barthélemy Barade âgé de soixante treize ans, époux de Catherine Toupin.

Archives municipales de Bordeaux GG 692 274.

 

 

Catherine TOUPIN est décédée à Bordeaux, le 1er mars 1779 à Saint-Rémy, à l’âge de 75 ans

 

 

Catherine Toupin, âgée de soixante quinze ans, épouse de Barthelemy Barade, est morte le premier mars de l'an indiqué dessus (1779) et le lendemain a été inhummée dans l'église (des pères Carmes?) du Chartron en présence des soussignés.

Archives municipales de Bordeaux GG 692 956

 

 

Génération 4

 

 

1.1.1 - Sosa : 70

 

Antoine BARADE voit le jour le jeudi 22 juillet 1728 à Bordeaux.

Il est le fils légitime de Barthélémy BARADE, Tonnelier, âgé de 24 ans et de Catherine TOUPIN, âgée de 24 ans.

 

Antoine sera tonnelier.

 

Il est baptisé à Bordeaux, le 22 juillet 1728.

 

 

Note : "L'an mil sept cent vingt huit et le 22 juillet a été baptisé Antoine Barade né le même jour, fils légitime de Barthélemy Barade tonnelier et de Catherine Toupin de la paroisse de Saint Rémy, parrain Antoine Barade, marraine Jeanne Toupin."

Archives municipales de Bordeaux GG 761 1607.

 

Il épouse le mercredi 27 octobre 1756 à Bordeaux Marguerite LOHOBIAGUE, la fille légitime de Martin LOHOBIAGUE et de Marguerite SEMPÉ.

Elle est née 22 novembre 1734 à Saint-Seurin de Bordeaux et elle a été baptisée le 24 novembre 1734 à Saint-Seurin.

 

 

L'an mil sept cent trente quatre, le vingt quatre novembre a été baptisée Margueritte fille légitime de Martin Loubiague, charpentier de barriques, habitant des Chartrons, paroisse de St Rémi, et de Marguerite Saintpé, ses père et mère. L'enfant est née le vingt deux du même mois, a été parrain Joseph Rion charpentier de barriques, habitant des Chartrons, paroisse de St Rémi et marraine Marguerite Béjade habitante de Bordeaux, paroisse de Ste Eulalie.

Archives municipales de Bordeaux GG 765 586 Saint-Seurin

 

 

Mariage : Ils se sont mariés (avec contrat du 14 octobre 1756) le 27 octobre 1756, à Saint-Rémy de Bordeaux, avec Marguerite Lohobiague.

 

 

 

 

 

MARIAGE

14 octobre 1756

 

Par devant les Conseillers du Roi, notaires à Bordeaux, soussignés, furent présents Antoine (III) Barade, tonnelier, fils légitime de Barthélemy Barade aussy tonnelier, et de Catherine Toupin sa femme, procédant du consentement de ses père et mère à ce présents, demeurant avec leur fils rue Saint-Jean au lieu du (?) parroisse Saint-Rémy. Agissant encore et d'avis le conseil d'Antoine (IV) Barade, maître cordonnier de cette ville, dont oncle paternel et parrain d'une part.

Et Marguerite Lohobiague[1] demeurant audit lieu du Chartron chez sa tante maternelle cy-après nommée, fille légitime de Martin Lohobiague tonnelier, et de déffunte Marguerite Saintpé sa femme, et procédant du consentement de son père à ce présent, demeurant au lieu du Chartron, rue de la Pomme d'Or, sur parroisse Saint-Rémy, agissant encore de l'avis et agrément de Marguerite Saintpé veuve de Jean Grand, tonnelier, sa tante aussy à ce présent, demeurant au même lieu des Chartrons susdit rue Saint-Jean parroisse Saint-Rémy. Comme aussi de l'avis et conseil de François et Pierre Lohobiague ses frères, d'autre part.

Lesquels ont arrêté les conditions du mariage proposé entre ledit Antoine (III) Barade et ladite Marguerite Lohobiague, comme suit :

Premièrement, promettent ledit Antoine (III) Barade et Marguerite Lohobiague de prendre l'un l'autre pour mary et pour femme et de faire cellebrer leur mariage incessamment en face de notre mère Sainte Église catholique apostolique et romaine à peine de tous dépens dommages et pénalités.

En faveur et considération dudit mariage, les époux aydes à supporter (?) les charges, les­dits Barthélemy Barade et Catherine Toupin, père et mère dudit futur époux luy constituant en dot conjointement et par moitié la somme de cinq cents livres en argent que le dit Barade père a payée comptant en espèces ayant (?) courir à son fils, dont il en consent et l'acquite en décharge son père et sa mère, faveur à considération du mariage et non d'autre ny autrement ladite Marguerite Saintpé[2], tante de la dite future épouse, lui fait donnation entre vif irrévocable de la somme de mille livres, que la dite veuve Grand a présentement payée, en leur de six livres pièce et monnaye ayant courir à la vue des notaires soussignés pour Ba­rade, futur époux, dont il est convenu (?) assigné à la dite Margueritte Lohobiague, veuve Grand, sa future épouse sur tous ses biens présents et avenir.

Ci en (?) considération et a donnation entre (?) Barade futur époux que la dite Lohobiague sa future épouse qui doivent faire leur demeure avec la dite veuve Grand, s'obligent conjointement à la nourrir et loger pendant son vivant tant saine que malade autant qu'ils demeurent en sa compagnie seulement. Étant convenu qu'en cas d'incompatibilité et qu'ils viennent à se séparer, lesdits époux ne seront plus tenus à luy fournir ledit logement et nourriture ny de luy payer à ce sujet aucune pension à quoy la Vve Grand renonce expressément...........

S'associent lesdits futurs époux par moitié (?) acquets, meubles, immeubles que (?) fera la grâce de faire pendant leur mariage lesquels acquets appartiennent par moitié aux enfants qui en seront procréés, la faculté réservée auxdits futurs époux de pouvoir avantager chacun de leur moitié d'acquets, un ou plusieurs de leurs enfants de telle portion que bon leur semblerait, enfin (?) d'enfant, ils pourront disposer chacun de leur moitié d'acquet en faveur dequel trouveronts à propos de l'usufruit du total des acquets réservé au survivant des futurs époux sa vie durant soit qu'il y ait enfant ou non.

Gagnera le survivant des futurs époux sur les biens du premier décédé d'eux, la somme de cent livres de laquele le premier mourant fait donnation au survivant pour gain de noce et (?).

Et pour l'exécution du présent, les parties obligent tous leurs biens présents et avenir sou­mis à justice.

Fait et passé au lieu des Chartrons dans la demeure de ladite veuve Grand, tante de la future épouse, le 14 octobre 1756 après midy. Et ont toutes les parties signées les présents.

 

 

L'an mil sept cent cinquante six et le vingt sept octobre après les fiançailles faites dans cette église entre Antoine Barade (III) tonnelier, fils de Barthélemy Barade, aussi tonnelier, et de Catherine Toupin habitants de cette paroisse (?) et (?) fille de Martin Lohobiague tonnelier et Marguerite Saintpé et après publication des bans et en futur mariage sans avoir trouvé empèchement, je soussigné vicaire, imparti la bénédiction nuptiale en présence de Barthélemy Barade cordonnier.

Archives municipales de Bordeaux GG 685

 

÷

 

Ce couple aura dix enfants, nous n’en avons retrouvé que quatre :

-Jeanne née en 1763.

-Jeanne-Thérèze née en 1770.

-Martin né à une date inconnue.

-Barthélémy né à une date inconnue.

 

Note : Peut-être cinq ?

Car il est possible, sinon probable, qu'une autre fille d'Antoine ait épousé un Lançon, aïeul des Kappelhoff-Lançon, vieille famille bordelaise venant du Hanovre. Henri Kappelhoff-Lançon, à qui nous demandions de nous confirmer cette parenté, répond qu'il n'en a pas entendu parler. Il ajoute qu'aucune recherche généalogique n'a encore été engagée dans sa famille et que ses souvenirs s'arrêtent à la fin du siècle dernier.

÷

Décès  d’Antoine Barade :

 

 

"Antoine Barade, âgé de soixante et deux ans, époux de Marguerite Lohobiague est décédé le onze septembre mil sept cent quatre vingt dix. Son corps a été inhumé le jour suivant dans l'église (de Saint Rémi)."

Archives municipales de Bordeaux GG 695 766.

 

Décès de Marguerite Lohobiague.

 

 

Le dit jour, il a été remis un procès-verbal fait par le commissaire aux décès duquel il résulte que Marguerite Lohobiague, âgée d’environ quatre vingt six ans, native de Bordeaux, célibataire (c’est faux, elle est veuve), fille de défunts Lohobiague, tonnelier, et Marguerite Sempé ; est décédée ce matin à six heures, rue de la Trésorerie n° 82 : D’après la déclaration des sieurs Barthélemy-Eusèbe Barade et Jean-Baptiste Pélauque, secrétaire de l’administration des hospi­ces, même maison, témoins majeurs, qui ont signé le dit procès-verbal, déposé aux archives de la mairie, division de l’État civil.  

Archives municipales de Bordeaux 3E 90 1123

 

 

1.1.2

 

Catherine BARADE est née à une date inconnue.

Elle est la fille légitime de Barthélemy BARADE, Tonnelier et de Catherine TOUPIN.

Elle épouse le mardi 19 mai 1772 à Bordeaux Raymond DECOUR, le fils légitime de Pierre DECOUR et de Marguerite GRAND.

Il n'y a pas d'enfants connus pour ce couple.

 

 

Génération 5

 

 

1.1.1.1

 

Jeanne BARADE est née le lundi 17 octobre 1763 à Bordeaux.

Elle est la fille légitime d'Antoine BARADE, tonnelier, âgé de 35 ans et de Marguerite LOHOBIAGUE, âgée de 28 ans.

 

Elle épouse le mardi 23 novembre 1784 à Bordeaux Jean-Baptiste BOYER, Financier et célèbre faïencier bordelais, le fils légitime de Martin BOYER.

 

NOTE : Nous allons retrouver la faïencerie Boyer au chapitre suivant.

 

Jeanne et Jean-Baptiste auront deux enfants :

-Jeanne, dite Ninette née en 1793.

-Antoine Alexandre né à une date inconnue.

 

En 1825 son époux meurt, Jeanne est âgée de 61 ans.

 

 

1.1.1.2 - Sosa : 35

 

Jeanne-Thérèze BARADE est née le jeudi 8 mars 1770 à Bordeaux.

Elle est la fille légitime d'Antoine BARADE, tonnelier, âgé de 41 ans et de Marguerite LOHOBIAGUE, âgée de 35 ans. Sa soeur vivante est Jeanne (née en 1763).

 

 

 "Le même jour (8 mars 1770) a été baptisée Jeanne-Thérèse né(e) de ce jour fille légitime d'Antoine Barade tonnelier et de Marguerite Loabiadie de St Rémi parrain Martin Barade marraine Jeanne-Thérèse Darjouze qui ne peut signer. Le parrain a signé."

Archives municipales de Bordeaux GG 801 937.

 

Elle épouse le 16 germinal an IX à Bordeaux Pierre SOURGET, commissionnaire de marchandises, le fils légitime de Jean SOURGET et de Rose GILLARD.

Ce couple aura quatre enfants :

-Rose Eugénie née en 1802.

-Jeanne Mélanie née en 1807.

-Marie-Thérèze Irma née en 1809.

-Eliza née à une date inconnue.

 

Jeanne-Thérèze BARADE est décédée à une date que nous n’arrivons pas à lire.

 

NOTE : A l'époque de son mariage, elle était domiciliée 24, rue Saint-Jean aux Chartrons à Bordeaux.

 

 

1.1.1.3

 

Martin BARADE voit le jour à une date inconnue.

Il est le fils légitime d'Antoine BARADE, tonnelier et de Marguerite LOHOBIAGUE.

 

Il épouse le mardi 5 décembre 1780 à Bordeaux Marie MÉTIVIÉ, la fille légitime de Jacques MÉTIVIÉ et de Marie FAURÈS.

Il n'y a pas d'enfants connus pour ce couple.

 

Note : "Martin Barade, habitant de Saint-Rémy, fils de Antoine Barade et Marguerite Lohobiague, épouse le 5 décembre 1780, Marie Métivié, fille de Jacques et Marie Faurès. Le contrat sera passé chez Maître Hazéra. Témoins : Raymond Decour, tonnelier, Jean-Baptiste Maraignac, négociant, Etienne Lamarque, tonnelier et Pierre Constantin."

Archives municipales de Bordeaux GG 692 1919.

 

 

1.1.1.4

 

Barthélemy BARADE voit le jour à une date inconnue.

Il est le fils légitime d'Antoine BARADE, tonnelier et de Marguerite LOHOBIAGUE.

 

Il épouse le 29 frimaire an IX à Bordeaux Ursule LAFFARGUE, la fille légitime de Jean LAFFARGUE et de Jeanne VIAUD.

Il n'y a pas d'enfants connus pour ce couple.

 

Note : "Barthélémy Barade, fils de Antoine Barade et Marguerite Lohobiague, épouse le 29 Frimaire An 9, Ursule Laffargue, fille de Jean et Jeanne Viaud."

Archives municipales de Bordeaux.

 

 

Génération 6

 

 

1.1.1.1.1

 

Jeanne, dite Ninette BOYER est née le dimanche 29 décembre 1793 à Bordeaux.

Elle est la fille légitime de Jean-Baptiste BOYER, Financier et célèbre faïencier bordelais, âgé de 39 ans et de Jeanne BARADE, âgée de 30 ans.

 

Elle épouse le samedi 22 juin 1811 à Bordeaux Jean-Baptiste François PELAUQUE-BÉRAUT, le fils légitime de Jean-Marie PELAUQUE-BÉRAUT et de Thérèse ROQUES.

Ce couple aura deux enfants :

-Jeanne Louise, En Famille Ninette née en 1812.

-Jeanne Marie Thérèse Agathe Mathilde Bon née en 1817.

 

Le 16 mai 1852 son époux Jean-Baptiste meurt, Jeanne est âgée de 58 ans.

 

Ninette BOYER est décédée le mercredi 28 novembre 1855, à l'âge de 61 ans, à Cestas.

 

Note : Elle est la nièce du général Boyer, ami de Napoléon.

 

 

1.1.1.1.2

 

Antoine Alexandre BOYER voit le jour à une date inconnue.

Il est le fils légitime de Jean-Baptiste BOYER, Financier et célèbre faïencier bordelais et de Jeanne BARADE.

 

Il aura un enfant dont la mère n'est pas connue :

-Jeanne-Elise née vers 1820.

 

Note : A la mort de son père (1825), Antoine-Alexandre transporta ses ateliers rue Mondenard, en suivant les traditions artistiques de son père, puis il fit construire une véritable manufacture rue du Palais-Gallien, n° 146 ; mais 1830 arriva et commença la ruine de cet habile industriel qui ne put ensuite lutter contre la concurrence de la maison Johnston.

Edouard FERET. "Statistique générale de la Gironde", Bordeaux, 1889

 

 

1.1.1.2.1 - Sosa : 17

 

Rose Eugénie SOURGET est née le lundi 27 septembre 1802 à Bordeaux.

Elle est la fille légitime de Pierre SOURGET, commissionnaire de marchandises, âgé de 31 ans et de Jeanne-Thérèze BARADE, âgée de 32 ans.

 

Elle épouse le dimanche 4 janvier 1829 à Bordeaux Carl Ulrich Heinrich Ewald (A Bordeaux, Il Deviendra Charles). AUSCHITZKY, Assureur maritime, le fils légitime de Friedrich Ulrich David AUSCHITZKY et de Marianne Albertine FORT.

Ce couple aura trois enfants :

-Jeanne Thérèse Eugénie née en 1829.

-Louis Auguste Pierre Charles né en 1833.

-Paul Pierre Henri né en 1834.

 

Le 6 novembre 1873 son époux Carl meurt, Rose est âgée de 71 ans.

 

Rose E. SOURGET est décédée le mardi 16 novembre 1897, à l'âge de 95 ans, à Bordeaux.

 

 

1.1.1.2.2

 

Jeanne Mélanie SOURGET est née le lundi 3 août 1807 à Bordeaux.

Elle est la fille légitime de Pierre SOURGET, commissionnaire de marchandises, âgé de 36 ans et de Jeanne-Thérèze BARADE, âgée de 37 ans. Sa soeur vivante est Rose Eugénie (née en 1802).

 

Son père Pierre meurt le 24 octobre 1847, Jeanne est âgée de 40 ans.

 

Note : "Sourget Jeanne-Mélanie. Fille de Pierre Sourget, 36 ans, commissionnaire, 59 rue Notre-Dame à Bordeaux et de Barade Jeanne-Thérèze, est née le 3 août 1807 à 11 heures.

Témoins : Jean Sourget, ayeul, commissionnaire, même adresse (66 ans). Jeanne Barade, épouse Boyer, a signé avec les père et grand-père de l'enfant, sa tante et probablement la marraine."

Archives municipales de Bordeaux. 468 du 4 août 1807. 1ère section AM.

 

 

1.1.1.2.3

 

Marie-Thérèze Irma SOURGET est née le mercredi 27 décembre 1809 à Bordeaux.

Elle est la fille légitime de Pierre SOURGET, commissionnaire de marchandises, âgé de 39 ans et de Jeanne-Thérèze BARADE, âgée de 39 ans. Ses soeurs vivantes sont : Rose Eugénie (née en 1802), Jeanne Mélanie (née en 1807).

 

Son père Pierre meurt le 24 octobre 1847, Marie-Thérèze est âgée de 37 ans.

 

Note : Nous pensons qu'elle a dû très vite mourir car nous n'avons retrouvé, pour elle, que son acte de naissance.

"Sourget Marie-Thérèze Irma. Fille de Pierre Sourget, négociant, 59 rue Notre-Dame et Jeanne-Thérèze Barade. Née le 27 décembre 1809 à 8 heures.

Témoin : Barthélemy Barade, commis, oncle, 50 ans, 36 place Dauphine.

Le père et l'oncle de l'enfant ont signé."

Archives municipales de Bordeaux.

 

 

1.1.1.2.4

 

Eliza SOURGET est née à une date inconnue.

Elle est la fille légitime de Pierre SOURGET, commissionnaire de marchandises et de Jeanne-Thérèze BARADE.

 

Note : Dont nous ignorons la date de naissance.

 

 

Génération 7

 

1.1.1.1.1.1

 

Jeanne Louise, En Famille Ninette PELAUQUE-BÉRAUT est née en 1812 à Bordeaux.

Elle est la fille légitime de Jean-Baptiste François PELAUQUE-BÉRAUT, âgé de 27 ans et de Jeanne, dite Ninette BOYER, âgée de 18 ans.

 

Elle épouse en mars 1837 à Bordeaux Jean, Alias Jean Auguste Mérillon MENGINOU, commissionnaire de roulage, le fils légitime de Jean, Alias Jean Mérillon L'Aîné PETIT-MENGINOU et de Marie POULIT.

Ce couple aura deux enfants :

-Jean né en 1851.

-Daniel né en 1853.

 

Le 13 mai 1867 son époux Jean meurt, Jeanne est âgée de 55 ans.

 

Ninette PELAUQUE-BÉRAUT est décédée le lundi 8 janvier 1894, à l'âge de 82 ans, à Bordeaux.

 

Note : Elle était réputée pour son élégance, sa distinction et son affabilité. Bonne musicienne, elle chantait à ravir.

Après la mort de son mari, elle a fait preuve d'énergie et c'est elle qui, en intervenant, en 1887, auprès du conseil municipal de Bordeaux, a obtenu que la cité Mérillon devienne la rue Auguste Mérillon "afin d'honorer cet homme de bien".

 

 

1.1.1.1.1.2

 

Jeanne Marie Thérèse Agathe Mathilde PELAUQUE-BÉRAUT est née le vendredi 7 février 1817 à Bordeaux.

Elle est la fille légitime de Jean-Baptiste François PELAUQUE-BÉRAUT, âgé de 32 ans et de Jeanne, dite Ninette BOYER, âgée de 23 ans. Sa soeur vivante est Jeanne Louise, En Famille Ninette (née en 1812).

 

Elle épouse le samedi 28 janvier 1837 à Bordeaux Hector MEAUDRE de LAPOUYADE, directeur des Postes et Télégraphes, le fils légitime de Jean-François MEAUDRE de LAPOUYADE et de Suzanne de ROUSIERS.

Ce couple aura cinq enfants :

-François Marie Joseph né en 1840.

-Jean-Baptiste Maurice né en 1843.

-Jeanne, Marie-Louise née en 1846.

-Pierre Emmanuel né en 1849.

-Marie Angèle née en 1854.

 

Sa mère Jeanne meurt le 28 novembre 1855, Jeanne est âgée de 38 ans.

 

Mathilde PELAUQUE-BÉRAUT est décédée en novembre 1886, à l'âge de 69 ans, à Bordeaux.

 

 

1.1.1.1.2.1

 

Jeanne-Elise GADOU-BOYER est née vers 1820 à Bordeaux.

Elle est la fille légitime d'Antoine Alexandre BOYER.

 

Jeanne-Elise sera peintre.

 

Jeanne-Elise GADOU-BOYER est décédée après 1878, à l'âge de probablement 58 ans au moins.

 

Elle aura un enfant dont le père n'est pas connu :

-Marie née à une date inconnue.

 

Note : Peintre en miniature et sur porcelaine, peintre de portraits à l'huile, professeur. Fille et petite-fille des célèbres fabricants de faïence qui succédèrent à Hustin comme manufacturiers du roi. Elève à Bordeaux de Jean-Paul Alaux (son oncle), de Antoine Gibert de Barria, de la manufacture de Sèvres, elle participa au Salon de Paris de 1873 et 1875 mais peignait déjà en miniature en 1849 comme l'atteste le portrait du MAD de Bordeaux. Elle travailla pour la manufacture de Vieillard ; professeur de dessin classique et artistique, professeur de peinture à l'Institution des sourdes-muettes. Elle reçut à ce titre un diplôme d'honneur à l'Exposition universelle de 1878. Elle est l'auteur d'un tableau d'histoire sur ivoire : "Les derniers moments du R.P. Lacordaire", médaillé en province quatre fois. Elle eut une fille, Marie, artiste à son tour, en partie confondue avec elle par Schidlof qui l'a dit morte en 1907 : élève de sa mère, d'Antoine Gibert et de Maxime Lalanne ; professeur de dessin ; couronné par l'Académie de Bordeaux en 1867 (médaille d'or) pour son manuscrit enluminé sur parchemin : "Litanies de la bienheureuse Vierge Marie".

- Jeune fille blonde de face en robe blanche tenant des fleurs, S.D. Gadou-Boyer 1849, ovale, H. 6,5 cm, L 5,3 cm (MAD Bordeaux, inv 58.1.2606 ; Bordeaux-Genève-Paris, 1995, p. 120 repr.). Les ombres y sont crayonnées en bleu et la mise en page laisse un tiers de l'espace disponible au dessus de la tête.

Bibliog. : Bénézit. Lemberger. Schidlof, 1964, p. 277 (Gadou-Roger). Busse. Petteys. Blättel (sous les noms Gadou-Roger et Gadou-Royer).

Edouard FERET. "Statistique générale de la Gironde", Bordeaux, 1889.

 

 

1.1.1.2.1.1

 

Jeanne Thérèse Eugénie AUSCHITZKY est née le lundi 7 décembre 1829 à Bordeaux.

Elle est la fille légitime de Carl Ulrich Heinrich Ewald (A Bordeaux, Il Deviendra Charles). AUSCHITZKY, Assureur maritime, âgé de 32 ans et de Rose Eugénie SOURGET, âgée de 27 ans.

 

Elle épouse le mardi 3 janvier 1854 à Bordeaux - Eglise Notre-Dame Félix BONIFAS, négociant en gros, le fils légitime de Jean Jacques Paul, En Famille Casimir BONIFAS et de Marguerite AZÉMAR.

Ce couple aura deux enfants :

-Jeanne Eugénie née en 1854.

-Paul Charles Eugène né en 1856.

 

Le 22 janvier 1857 son époux Félix meurt, Jeanne est âgée de 27 ans.

 

Eugénie AUSCHITZKY est décédée le mercredi 23 octobre 1901, à l'âge de 71 ans, à Bordeaux.

 

Note : Edouard Pöhls est témoin à l'acte de naissance d'Eugénie. Négociant 19 quais des Chartrons, c'est le fils de Vincent, personnage de premier plan de la colonie des émigrés d'Allemagne et de la Baltique.

÷

Tombée veuve à 27 ans, elle regagne Bordeaux. L'habitation de ses parents, 6 cours Tournon, est trop exiguë pour elle et ses enfants.

Le 5 mars 1857, elle signe l'acte d'achat d'une maison à trois étages, 17 rue Victoire Américaine, à l'angle de la rue Hustin. Comme le prix de 20.000 francs n'a pu, vraisemblablement, être tiré des fonds du ménage dans le négoce Bonifas, on peut penser que c'est l'aïeul Auschitzky qui facilita l'opération.

Comme il ne serait pas convenable qu'une aussi jeune femme habitat seule, Louis, son frère, vient loger chez elle. Mais en 1859 tout le monde s'installa 22 fossés du Chapeau-Rouge dans la maison qui habrite à l'entresol l'étude d'avoué acquise pas Louis.

En 1869, Eugénie habite à nouveau sa maison avec ses parents qu'elle va soigner jusqu'à leur mort, survenue en 1873 pour son père, en 1897 pour sa mère.

En 1875, Eugénie marie Jeanne, sa fille, avec Michel Alaux et en 1882, Paul avec Magdeleine Chenier-Ducharpreau.

Les Alaux vont vivre avec leurs mère et grand-mère. Ces dernières vont vieillir au milieu d'une vie intense de joyeux lurons. On ne s'ennuie pas chez les Alaux !

Le ménage de Paul vit chez les parents de sa femme, cours de Verdun, puis rue Ferrère. Avant de s'éteindre, Eugénie aura la joie de voir son fils installé au 78 quai des Chartrons.

Elle meurt après avoir consacrée sa vie entière à sa famille, ses parents, ses enfants et ses onze petits-enfants. Celle que ces derniers appelaient "Nifa" n'était plus, et on pouvait répéter leur jolie mot d'enfant : "Il n'y a plus de Nifa qu'au ciel !".

© François PAUCIS

 

 

1.1.1.2.1.2 - Sosa : 8

 

Louis Auguste Pierre Charles AUSCHITZKY voit le jour le lundi 18 février 1833 à Bordeaux.

Il est le fils légitime de Carl Ulrich Heinrich Ewald (A Bordeaux, Il Deviendra Charles). AUSCHITZKY, Assureur maritime, âgé de 35 ans et de Rose Eugénie SOURGET, âgée de 30 ans. Sa soeur vivante est Jeanne Thérèse Eugénie (née en 1829).

 

Louis sera Avoué près le tribunal de première instance de Bordeaux.

 

Il épouse le samedi 7 février 1863 à Bordeaux Marie Marthe Angèle SABATIER, la fille légitime d'Alexis SABATIER et de Marie Françoise Augustine, En Famille Hermance PIQUET.

Ce couple aura six enfants :

-Louis Charles Alexis Daniel né en 1864.

-Maurice né en 1865.

-Paul Marie Louis Marcel né en 1869.

-"Marcel" Eugène Marie Louis né en 1871.

-Marie Gabrielle Louise Angèle née en 1876.

-Louis Paul Abel né en 1882.

 

Le 15 août 1892 son épouse Marie meurt, Louis est âgé de 59 ans.

 

Note : Quelques-uns reprochent encore à Louis d'avoir dilapidé la fortune des Auschitzky et la dot de sa femme.

Attention, avant de critiquer à votre tour - si tant est que vous ayez envie de le faire - il faut nécessairement remonter cent cinquante ans en arrière et effacer de votre esprit la médiocrité et la sécurité de la vie actuelle.

Oublier votre petit appartement trop chauffé, la voiture, les week-end au Ferret ou dans les Pyrénées, à la chasse, au golf ou devant la télévision.

Oublier aussi la Sécurité Sociale, les mutuelles complémentaires, l'ANPE, l'APEC et les ASSEDIC, les préretraites. Les assurances de plus en plus élaborées, les cautions ou les découverts bancaires, les organismes financiers disposés à vous consentir n'importe quel prêt. Les retraites des vieux travailleurs, complémentaires ou de cadres.

A cette époque, le moindre faux pas était fatal et vous entraînait dans un gouffre sans fond. Mais comme chacune de nos familles a vécu, à un moment ou à un autre,ce drame, l'infortune du moment était tenue aussi secrète que possible et assez vite oubliée.

Pour tenir son rang, Louis s'est mis dans une situation impossible dont il a été, avec sa malheureuse épouse, la seule victime car ce drame familial n'a pas empêché ses enfants de faire de beaux mariages et de maintenir, peut-être même de renforcer, leur rang dans la Société bordelaise.

 

Pour mieux comprendre l'attitude de Louis Auschitzky et la mentalité de son époque, nous empruntons à Paul Butel, auteur de "Les dynasties bordelaises. De Colbert à Chaban", les lignes qui suivent, consacrées à la réalité des fortunes bordelaises :

"Ces hommes d'argent doivent attirer l'attention sur leurs richesses et leur réussite. Volontiers dédaigneux et altiers, désireux de dominer, ils ne savaient pas conserver des fortunes et, dans une richesse toujours mouvante, dilapidaient ce qu'eux-mêmes ou leurs parents avaient accumulé patiemment.

Il n'y a pas ici de fortunes sérieuses, comme à Lyon, à Marseille, à Rouen ou à Mulhouse. Dans ces villes, en effet, le commerce a un caractère de sagesse prévoyante qu'à Bordeaux il n'y a point. A Lyon, à Rouen ou ailleurs, par exemple, lorsqu'un fabricant trouve au bout de l'année soixante mille francs de bénéfice dans ses affaires, il en dépense dix à peine et met le reste de côté. A Bordeaux, au contraire, un négociant qui gagne trente mille francs par an dépense au moins quarante et meurt avec des dettes. Les fortunes chez nous s'élèvent vite et tombent de même.

÷

Pendant longtemps nous avions pensé qu'il était mort en Belgique, sans pouvoir le prouver ni indiquer une date. Le Ministère des Affaires Etrangères n'a rien trouvé dans les registres de l'ambassade. Le Service de Centralisation des Etudes Généalogiques et Démographiques de Belgique, interrogé à son tour, nous écrit le 16 février 1991 : "Nous avons examiné sans succès les registres de décès des communes de Bruxelles et Saint-Gilles afin de retrouver le décès de Louis Auguste Pierre Charles Auschitzky (période 1901-1940)".

© H.A.

 

 

1.1.1.2.1.3

 

Paul Pierre Henri AUSCHITZKY voit le jour le lundi 20 octobre 1834 à Bordeaux.

Il est le fils légitime de Carl Ulrich Heinrich Ewald (A Bordeaux, Il Deviendra Charles). AUSCHITZKY, Assureur maritime, âgé de 37 ans et de Rose Eugénie SOURGET, âgée de 32 ans. Ses frères et soeurs vivants sont : Jeanne Thérèse Eugénie (née en 1829), Louis Auguste Pierre Charles (né en 1833).

 

Paul sera Négociant.

 

Il épouse le lundi 27 août 1866 à Bordeaux Jeanne, Marie-Louise MEAUDRE de LAPOUYADE, la fille légitime de Hector MEAUDRE de LAPOUYADE et de Jeanne Marie Thérèse Agathe Mathilde PELAUQUE-BÉRAUT.

Ce couple aura deux enfants :

-Jean Charles Hector Paul né en 1867.

-Marguerite Eugénie née en 1868.

 

Paul AUSCHITZKY est décédé le lundi 5 avril 1869, à l'âge de 34 ans, à Akyab,terrassé par le choléra.

 

Note : Nous ignorons le niveau de ses études et nous ne comprenons pas la raison qui l'a poussé, si jeune, à s'expatrier. Ses parents disposaient d'une fortune confortable permettant d'établir Eugénie, sa soeur aînée, tandis que Louis a pu terminer son droit à Paris et acquérir un cabinet d'avoué payé 110.000 francs de l'époque. Pourquoi n'aurait-il pas été aidé lui aussi ? Une brouille familiale ? Peu vraisemblable car, étant mineur, au moment de son départ pour la Birmanie, il lui a fallu une autorisation parentale. A son mariage, son père, sa mère, son frère, sa soeur et d'autres proches parents étaient présents à la signature du contrat.

D'autres faits sont troublants :

Paul Auschitzky est connu au ministère des Affaires Etrangères comme étant "Polonais d'origine". Ceci prouve, encore une fois, que son père lui avait caché, comme aussi sans doute à ses deux autres enfants et à ses amis bordelais sa véritable nationalité. Sur le même document, il est déclaré "naturalisé Français". C'est une grossière erreur car il est né Français. Descendant par sa grand-mère paternelle, Marianne Fort, d'huguenots français, il a bénéficié de la loi Marsanne de Fonjuliane, promulguée en 1790, Il en a été de même pour son père et Eugénie. tandis que Louis, pour des raisons que nous ignorons, également né à Bordeaux, a bénéficié de plein droit de l'article 9 du Code Napoléon. Il lui a suffit, à sa majorité, de faire reconnaître sa qualité de Français en formulant sa demande. Enfin, pourquoi sur la quasi totalité des actes de la branche Mérillon, l'Y final d'Auschitzky est-il remplacé par un I ?

Sa vie professionnelle a été brillante.

Nous savons donc qu'à 19 ans, en 1853, il quitte Bordeaux et s'embarque pour Chandernagor, alors ville des Etablissements Français de l'Indes. Le voyage, via le Cap de Bonne Espérance, dure plusieurs mois. Il a été recruté par la Maison Robert & Chabrol, de Calcutta, que nous supposions d'origine bordelaise, mais nous ne l'avons pas trouvée dans les registres du commerce. Alors nous avons interrogé la Grande-Bretagne qui l'ignore aussi. Quelques mois plus tard, il fonde une maison de commerce, filiale de Robert & Chabrol à Akyab, en Arakan, district de la Basse Birmanie anglaise, sur le Golfe de Bengale. Cette affaire va prendre des proportions importantes. Il devient actionnaire majoritaire dans la "S.A. des Moulins à Vapeur pour la Farine et la Décortication du Riz" à Rotterdam ; il achète plusieurs immeubles en Birmanie ; il construit à Akyab la "Cité des Bungalows" dont il est le seul propriétaire. Il est l'un des Français les mieux considérés du pays, aussi le poste de consul de France à Akyab lui est attribué. Le 11 octobre 1865, le consulat de Belgique lui est également confié par arrêté royal.

Paul Auschitzky a épousé à Bordeaux, le 27 août 1866, Jeanne Méaudre Lapouyade. Un contrat de mariage a été passé par-devant Me Isidore Antoine Thierrée et Me Antony son collègue, notaires à Bordeaux.

Cette même année, le navire "La Ville de Strasbourg", sur lequel il était embarqué, fait naufrage. Il sauvera plusieurs passagers et sa belle conduite lui vaudra une médaille d'or de 2ème classe.

Il s'éteint à Akyab le 5 avril 1869, terrassé par le choléra.

La fortune amassée par Paul Auschitzky en Birmanie est évaluée 800.000 francs, une somme considérable, mais elle semble avoir été mal gérée après sa mort. Nous avons prié l'ambassadeur de France en poste à Rangoon d'aller recueillir des renseignements sur les biens que possédait Paul en Birmanie, notamment à Sittwe (nouvelle dénomination d'Akyab), ce qui lui a été impossible. En effet, seuls quelques sites sont ouverts aux diplomates et malheureusement, Switte n'en fait pas partie.

© H.A.

 

 

Génération 8

 

 

1.1.1.1.1.1.1

 

Jean MÉRILLON voit le jour le mercredi 13 août 1851 à Bordeaux.

Il est le fils légitime de Jean, Alias Jean Auguste Mérillon MENGINOU, commissionnaire de roulage, âgé de 55 ans et de Jeanne Louise, En Famille Ninette PELAUQUE-BÉRAUT, âgée de 39 ans. Sa soeur vivante est Marie (née en 1831).

 

Jean sera Négociant en vins.

 

Son père Jean meurt le 13 mai 1867, Jean est âgé de 15 ans.

 

Il épouse en mars 1886 à Bordeaux Eugénie AUSCHITZKY, la fille légitime de Paul Pierre Henri AUSCHITZKY et de Jeanne, Marie-Louise MEAUDRE de LAPOUYADE.

Ce couple aura six enfants :

-Robert né en 1887.

-Jean-Marie Gérard né en 1888.

-Marc Robert Auguste né en 1890.

-Henri né en 1892.

-Nadia née en 1897.

-Claude Geneviève née en 1912.

 

Jean MÉRILLON est décédé le vendredi 22 août 1924, à l'âge de 73 ans, à Ciboure.

 

Note : En février 1870, au nom de l'Empereur Napoléon III, le diplôme de bachelier ès lettres est conféré à Jean. Après sa licence en Droit et un stage à la banque Mérillon Aîné, à Pau, il s'investira dans une affaire de vins qui subira les conséquences de la crise de la fin du XIXe siècle. Il sera soutenu dans cette période difficile par son épouse. C'est la fille de sa cousine germaine Jeanne Meaudre de Lapouyade, dite Mimi, issue de l'union d'Hector Meaudre de Lapouyade et de Mathilde Pelauque-Béraut, la soeur de Jeanne-Louise.

En assurant, pour son compte, le courtage de vins fins auprès d'une clientèle aisée, surtout étrangère, en particulier du nord de l'Europe, il retrouve l'aisance financière. Pas mal de temps libre ! Il peut ainsi se consacrer et avec quel talent, à la peinture, l'aquarelle et la céramique, mais aussi à la lecture, surtout d'histoire ancienne. C'est un esprit large et tolérant. Mélomane, il aime autant Wagner que la musique de chambre française que l'on jouait chez les Samazeuilh. Il découvre en 1900 le Pays Basque, ignoré bien sûr des Bordelais, mais aussi, à l'époque, des Parisiens. En 1905, il achète à Ciboure une propriété, Ama-Baïta, dont il entretiendra avec amour le jardin. Un des grands bonheurs de son épouse fut d'y recevoir tous ses enfants.

 

 

1.1.1.1.1.1.2

 

Daniel MÉRILLON voit le jour en 1853 à Bordeaux.

Il est le fils légitime de Jean, Alias Jean Auguste Mérillon MENGINOU, commissionnaire de roulage, âgé de 57 ans et de Jeanne Louise, En Famille Ninette PELAUQUE-BÉRAUT, âgée de 41 ans. Ses frères et soeurs vivants sont : Marie (née en 1831), Jean (né en 1851).

 

Son père Jean meurt le 13 mai 1867, Daniel est âgé de 14 ans.

 

Il épouse en mars 1886 Cécile MAREILS de BUSSAC, la fille légitime de parents non connus.

Ce couple aura deux enfants :

-Pierre-Henri Marie Jean né en 1894.

-Geneviève née à une date inconnue.

 

Daniel MÉRILLON est décédé en 1925, à l'âge de 71 ans.

 

Note : Avocat à Bordeaux en 1872, puis successivement conseiller municipal, adjoint au maire, conseiller général et enfin député de la Gironde en 1872, puis fut battu par la coalition boulangiste (1889). Il se consacra ensuite à d'importantes fonctions dans la magistrature : procureur général à la Cour d'appel (1897), son discours de rentrée fut très remarqué ; nommé président de la Chambre des requêtes (1917) ; il occupait ce poste lorsque la Cour de cassation le choisit comme procureur général près la Haute Cour, mandat qui lui fut, à trois reprises, confirmé. Il prit sa retraite comme premier président honoraire à la Cour de cassation en même temps qu'il était nommé grand officier de la Légion d'honneur.

Membre de l'Académie des sports et président de l'Union internationale des fédérations de tir.

Daniel Mérillon avait tenu à Bordeaux une place de premier plan.

J. & B. GUERIN, "Des hommes et des activités autour d'un demi-siècle".

 

 

1.1.1.1.1.2.1

 

François Marie Joseph MEAUDRE de LAPOUYADE voit le jour le dimanche 9 août 1840 à Bordeaux.

Il est le fils légitime de Hector MEAUDRE de LAPOUYADE, directeur des Postes et Télégraphes, âgé de 34 ans et de Jeanne Marie Thérèse Agathe Mathilde PELAUQUE-BÉRAUT, âgée de 23 ans.

 

François sera avocat agréé près le Tribunal de commerce de Bordeaux.

 

Il épouse le lundi 25 mars 1867 à Bordeaux Hélène Eriphile Charlotte DUPRÉ, la fille légitime de Jean-Baptiste Antoine DUPRÉ et de Marguerie Claire MAZENOD de MONDÉSIR.

Ce couple aura trois enfants :

-Claire Marguerite Henriette née en 1868.

-Jean Cléobule Maurice né en 1870.

-Jean-Baptiste André né en 1872.

 

 

1.1.1.1.1.2.2

 

Jean-Baptiste Maurice MEAUDRE de LAPOUYADE voit le jour le jeudi 5 janvier 1843 à Bordeaux.

Il est le fils légitime de Hector MEAUDRE de LAPOUYADE, directeur des Postes et Télégraphes, âgé de 37 ans et de Jeanne Marie Thérèse Agathe Mathilde PELAUQUE-BÉRAUT, âgée de 25 ans. Son frère vivant est François Marie Joseph (né en 1840).

 

Il épouse le samedi 3 juin 1871 à Nouvelle-Orléans Angèle VEILLON, la fille légitime d'Edouard VEILLON et d'Angèle VALETTE.

Ce couple aura quatre enfants :

-Joseph Hector Marius né en 1874.

-Paul Achille né en 1875.

-Paul Robert né en 1877.

-Paul Numa né en 1880.

 

Note : D'un caractère indépendant, se soumettant difficilement à la volonté de son père, de nature fort autoritaire, Maurice de Lapouyade attendit d'avoir atteint sa majorité pour quitter ses parents et il s'embarqua clandestinement, à Bordeaux, vers 1864, sur une caravelle, à destination des Amériques. Durant sept ans, complètement abandonné par sa famille qui ne lui pardonnait pas son coup de tête, il dut, pour vivre, faire de nombreux métiers jusqu'au jour où il rencontra Angèle Veillon, fille d'Edouard Veillon, d'origine française, dont le père servait alors comme officier dans l'armée américaine. Son mariage fut célébré au début de 1871 et de cette union naquirent quatre enfants. Sur ces quatre garçons, trois d'entre eux décédèrent en bas-âge. Seul Robert survécu et épousa Louise Alice Perret, dont il eu cinq enfants.

Avant son mariage, Maurice de Lapouyade dut exercer, pour vivre, les métiers les plus divers : cigaretier, goûteur de vin, puis fleuriste. Son fils Robert se spécialisa dans la décoration des théâtres. Ayant sans doute hérité du talent de ses ancêtres paternels, il obtint rapidement une très grande notoriété à La Nouvelle-Orléans où il avait installé ses studios. Toutes les grandes scènes de la ville : le Grand Opéra, le Lyric-Théâtre, le Théâtre du Vieux Carré, l'Eldorado, etc, firent appel à lui, durant vingt-cinq ans, pour la mise en scène et le montage des décors des représentations du début du siècle. Malheureusement, la concurrence progressive du cinéma détrôna peu à peu le vaudeville et l'opérette et Robert Meaudre de Lapouyade Junior, surnommé "Bob", qui avait longtemps travaillé avec son père, n'hésita pas à transformer son studio de Moos-Street en une "Day Nursery" qui connaît aujourd'hui le plus grand succès.

Daniel Périé, dans "Les Meaudre", Tome II.

 

 

1.1.1.1.1.2.3

 

Jeanne, Marie-Louise MEAUDRE de LAPOUYADE est née le jeudi 31 décembre 1846 à Bordeaux.

Elle est la fille légitime de Hector MEAUDRE de LAPOUYADE, directeur des Postes et Télégraphes, âgé de 41 ans et de Jeanne Marie Thérèse Agathe Mathilde PELAUQUE-BÉRAUT, âgée de 29 ans. Ses frères vivants sont : François Marie Joseph (né en 1840), Jean-Baptiste Maurice (né en 1843).

 

Elle épouse le lundi 27 août 1866 à Bordeaux Paul Pierre Henri AUSCHITZKY, Négociant, le fils légitime de Carl Ulrich Heinrich Ewald (A Bordeaux, Il Deviendra Charles). AUSCHITZKY et de Rose Eugénie SOURGET.

Ce couple aura deux enfants :

-Jean Charles Hector Paul né en 1867.

-Marguerite Eugénie née en 1868.

 

Jeanne MEAUDRE de LAPOUYADE est décédée le samedi 13 mars 1943, à l'âge de 96 ans, à Bordeaux.

 

 

1.1.1.1.1.2.4

 

Pierre Emmanuel MEAUDRE de LAPOUYADE voit le jour le jeudi 15 mars 1849 à Bordeaux.

Il est le fils légitime de Hector MEAUDRE de LAPOUYADE, directeur des Postes et Télégraphes, âgé de 43 ans et de Jeanne Marie Thérèse Agathe Mathilde Bon PELAUQUE-BÉRAUT, âgée de 32 ans. Ses frères et soeurs vivants sont : François Marie Joseph (né en 1840), Jean-Baptiste Maurice (né en 1843), Jeanne, Marie-Louise (née en 1846).

 

Il épouse le mardi 5 octobre 1880 à Bordeaux Marguerite GALIBERT, la fille légitime de Paul GALIBERT et de Marie TOURNAMILLE.

Ce couple aura un enfant :

-Geneviève née en 1881.

 

 

1.1.1.1.1.2.5

 

Marie Angèle MEAUDRE de LAPOUYADE est née le vendredi 8 septembre 1854 à Agen.

Elle est la fille légitime de Hector MEAUDRE de LAPOUYADE, directeur des Postes et Télégraphes, âgé de 48 ans et de Jeanne Marie Thérèse Agathe Mathilde Bon PELAUQUE-BÉRAUT, âgée de 37 ans. Ses frères et soeurs vivants sont : François Marie Joseph (né en 1840), Jean-Baptiste Maurice (né en 1843), Jeanne, Marie-Louise (née en 1846), Pierre Emmanuel (né en 1849).

 

Elle épouse le mardi 2 mai 1876 à Bordeaux Gabriel TOURNAMILLE, ancien sous-préfet, le fils légitime de Henry TOURNAMILLE et de Coralie DERROUCH.

Ce couple aura deux enfants :

-Henry né en 1877.

-Germaine née en 1878.

 

Le 26 octobre 1895 son époux Gabriel meurt, Marie est âgée de 41 ans.

 

 

1.1.1.1.2.1.1

 

Marie GADOU est née à une date inconnue.

Elle est la fille légitime, de Jeanne-Elise GADOU-BOYER, peintre.

 

Note : Elève de sa mère, d'Antoine Gibert et de Maxime Lalanne ; professeur de dessin ; couronnée par l'Académie de Bordeaux en 1867 (médaille d'or) pour son manuscrit enluminé sur parchemin : "Litanies de la bienheureuse Vierge Marie".

Edouard FERET, "Statistique générale de la Gironde", Bordeaux, 1889.

 

 

1.1.1.2.1.1.1

 

Jeanne Eugénie BONIFAS est née le mardi 17 octobre 1854 à Bordeaux.

Elle est la fille légitime de Félix BONIFAS, négociant en gros, âgé de 28 ans et de Jeanne Thérèse Eugénie AUSCHITZKY, âgée de 24 ans.

 

Son père Félix meurt le 22 janvier 1857, Jeanne est âgée de 2 ans.

 

Elle épouse le jeudi 28 janvier 1875 à Bordeaux Jean Michel ALAUX, Architecte, le fils légitime de Jean-Paul Louis Gustave ALAUX et de Jenny GUÉ.

Ce couple aura sept enfants :

-Jean-Paul né en 1876.

-Marie Jenny "Charlotte" née en 1877.

-François né en 1878.

-Marguerite née en 1881.

-Jenny née en 1883.

-Magdeleine née en 1886.

-Charles né en 1889.

 

Sa mère Jeanne meurt le 23 octobre 1901, Jeanne est âgée de 47 ans.

 

Eugénie BONIFAS est décédée le mercredi 5 février 1908, à l'âge de 53 ans, à Arcachon.

 

Note : Jeanne à 20 ans épouse Michel Alaux. Le mariage civil est célébré par Adrien Sourget, adjoint au maire de Bordeaux ; lié avec les familles Gué et Alaux ; parent de sa grand-mère Auschitzky, née Sourget.

Elle a pour témoins Alexandre Droz, son oncle et Emile Gross, le mari de sa cousine germaine.

 

Elle aura sept enfants, tous pleins de charme, affectueux comme pas un, serviables à souhait, débordant de vie, de torrents de vie. Et il est difficile d'imaginer la vie de leurs grand-mère et arrière-grand-mère au milieu de cette bande.

Elles ont souvent entendu les cris des passants. Lorsque les Alaux se promenaient sur les corniches de la façade et les dalles de la toiture. Elles ont frémi en voyant Michel, gendre de l'une et mari de la petite-fille de l'autre, faire le saut périlleux au-dessus d'une chaise de la salle à manger avec beaucoup d'aisance : auriez-vous pu penser que ces enfants eussent été acrobates si leur père ne l'avait été ?

Pour admirer la forme, la souplesse, la force des Alaux, il suffisait de monter dans le grenier transformé en salle de gymnastique. Leur oncle Guillaume avait dû aussi leur donner quelques leçons. Ils excellaient aux agrès, exécutaient des numéros de trapèze. Mais en plus, ils étaient jongleurs.

Les Alaux ? de vrais bateleurs.

La musique était en eux. Charles fut un virtuose du violon, mais l'ensemble jouait de tous les instruments. A toute heure, des concerts s'improvisaient.

Quand au dessin et à la peinture, tous les enfants de Michel et de Jeanne dessinaient et peignaient à ravir, dignes de la prestigieuse lignée des Alaux dont ils étaient issus.

Que de dons avaient les Alaux ! Les Alaux, c'étaient le charme, le joie de vivre, l'art à l'état pur, évidemment. C'était aussi la fantaisie. Des personnages hors du commun, une famille hors du commun.

Jeanne - Madame Alaux - couvait son monde avec amour. Dotée d'un très heureux caractère et d'un tempérament d'une douceur angélique, elle gardait toujours le plus grand calme. Aux passants effrayés en voyant ces grands enfants accrochés à la façade, elle les rassurait en souriant : "Ils se tuent ainsi tous les jours".

Et l'arrière-grand-mère s'était, elle aussi, mise à l'heure Alaux. S'était méritoire à son âge. Eugénie avait eu la même faculté d'adaptation, mais avait, en sus, le souci de veiller sur sa propre mère.

Incontestablement les dames Auschitzky, la mère née Sourget, la fille, épouse Bonifas, et la petite-fille, femme de Michel Alaux, avaient toutes trois été douées par le ciel d'une faculté d'adaptation merveilleuse.

© François PAUCIS.

 

 

1.1.1.2.1.1.2

 

Paul Charles Eugène BONIFAS voit le jour le samedi 25 octobre 1856 à Bordeaux.

Il est le fils légitime de Félix BONIFAS, négociant en gros, âgé de 30 ans et de Jeanne Thérèse Eugénie AUSCHITZKY, âgée de 26 ans. Sa soeur vivante est Jeanne Eugénie (née en 1854).

 

Son père Félix meurt le 22 janvier 1857, Paul est âgé de moins d'un an.

 

Il épouse en avril 1882 Magdeleine CHÉNIER-DUCHARPREAU, la fille légitime d'Adrien Nicolas CHÉNIER et de Marie BOUYER.

Ce couple aura quatre enfants :

-Gaston né en 1883.

-Geneviève née en 1887.

-Yvonne née à une date inconnue.

-Marie-Thérèse née à une date inconnue.

 

Paul BONIFAS est décédé le dimanche 16 mars 1924, à l'âge de 67 ans, à Bordeaux.

 

Note : Le sérieux des études d'abord. Paul entre pensionnaire dès la 6ème au lycée de Talence (Gde) où son grand-père, Charles Auschitzky, a une maison de campagne.

Il se lancera très vite dans le commerce. Il n'a pas 25 ans quand il constitue avec Henri Durand, une société en nom pour la distribution en exclusivité du champagne Théodore Roëderer.

Il se marie en 1882. Le jeune ménage vit à Bordeaux 55 cours du Jardin-Public (aujourd'hui, cours de Verdun), avec les beaux-parents.

L'homme déborde d'amour et de tendresse. Entre lui et ses enfants c'est la passion. Si l'un d'eux avait mal, avait besoin de réconfort, il était toujours présent, doué de gestes maternels. Gai, d'un caractère égal, il adore la plaisanterie, le bon mot, cultive le calembour, le contraire d'un guindé. Chez lui on rit franchement, mais sans jamais un mot déplacé. L'éthique du parfait honnête homme. Courtois et très convivial, Paul a le don de la communication. Il a l'art d'aimer et de se faire aimer dans tous les milieux.

C'est un homme cultivé, nourri de bonnes lectures, disposant d'une riche bibliothèque. Il fait partie de sociétés savantes et il se passionne pour les colonies, leur développement, en particulier pour le Maroc. Il est membre fondateur de l'Office du Maroc à Bordeaux. La Société Géographique Commerciale le nomme vice-président. Il oeuvre pour le renom de Bordeaux aux expositions d'Hanoï, Saint Louis (1904), Liège (1905), Milan (1906), Londres (1908), Bruxelles (1910). Il milite dans quantité d'associations à but social et d'entraide, en particulier à celles touchant le personnel du port.

Pendant la Première Guerre, il multiplie les rapports aux ministères de l'Agriculture, du Ravitaillement, des Finances et de la Guerre. Paul correspond avec son cousin Ernest (fils du pasteur François) alors auditeur au Conseil d'Etat, chef du cabinet civil de Painlevé, ministre de la Guerre.

Sur le plan professionnel, il a réussi très bien. Compétent, dynamique, inventif, il est d'une honnêteté totale, sans faille. Le sérieux de la culture germanique de son grand-père, le respect de la parole donnée, héritage des pasteurs. Sa grande force morale lui donne dans les affaires une certaine crédibilité. et il a du crédit et en sus, un "savoir-faire" héritage de la Hanse ? En 1907, il est trésorier du Congrès des Vins et Spiritueux de Bordeaux.

Maintenant, en plus des champagnes Roëderer (Théodore, Louis), il commercialise les cognac Hennessy, puis Martell, les liqueurs Bols, les kumels de deux maisons de Riga (. évidemment!) et une troisième située à Berlin, des cherrys et des whiskies, du marasquin, du vermouth, des bitters de Trinidad. Et aussi du rhum. Toute une palette de vins de dessert, des vins de Bourgogne, du Rhin, de Saumur, des vins de Bordeaux mis en bouteilles dans ses chais et vendus sous ses étiquettes.

Toute cette activité lui a valu d'être Conseiller du Commerce Extérieur de la France, la fonction qui lui était le plus cher.

© François PAUCIS.

Chevalier de la Légion d'honneur, Officier des Palmes académiques.

 

 

1.1.1.2.1.2.1

 

Louis Charles Alexis Daniel AUSCHITZKY voit le jour le lundi 4 janvier 1864 à Bordeaux.

Il est le fils légitime de Louis Auguste Pierre Charles AUSCHITZKY, Avoué près le tribunal de première instance de Bordeaux, âgé de 30 ans et de Marie Marthe Angèle SABATIER, âgée de 18 ans.

 

Louis sera Ecrivain et journaliste.

 

Il est baptisé, le 5 janvier 1864.

 

Il épouse le mardi 17 février 1891 à Paris Marie Blanche Eugénie Marguerite PERSONNAT, la fille légitime d'Etienne Eugène Camille PERSONNAT et de Louise Aspasie Joséphine BRUÈRE.

Ce couple aura deux enfants :

-Louis Antoine Pierre né en 1896.

-Armand Jacques né en 1910.

 

Le 28 mars 1929 son épouse Marguerite meurt, Louis est âgé de 65 ans.

 

Daniel AUSCHITZKY est décédé le mardi 14 décembre 1937, à l'âge de 73 ans, à Arcachon.

 

 

 

 

Note : En littérature : Guy de PIERREFEUX.

Il fit ses études au collège de Tivoli. A 24 ans il se lança dans la politique avec le Mouvement Boulangiste et faillit être député d'Avignon. Après cet échec fort honorable, sa vocation le poussa vers la littérature. Il donna de nombreux articles au "Figaro", au "Gaulois", au "XIXe Siècle" et se mit à écrire des comédies et des tracts. Il publia sous l'institution du polémiste Drumond : "L'épiscopat sous le joug", "Le clergé", "Fin de siècle", "Le Triomphe de Lourdes", etc. Les théâtres Marigny, Dejazet, L'Ambigu et le Grand Guignol à Paris, accueillirent quelques unes de ses pièces : "Le pantalon rouge", "Qu'en mariage seulement", la première en collaboration avec Anthony Mars, la seconde seul, avec Jean Perrier et Cassive pour interprètes. Quantité d'autres pièces de lui furent livrées à l'impression et écrites spécialement pour la jeunesse. Citons : "L'oncle du Canada", "La bombe glacée", l'académicien". Guy a longtemps collaboré à des revues de fin d'année jouées par la troupe Valmy-Varny. Tous ses romans se déroulent dans la région du bassin d'Arcachon où il a vécut la plus grande partie de sa vie. En premier lieu : "Terre d'amour" choisit comme personnages M. et Mme Caillaux, pendant un séjour à Arcachon ; dans "La surhomme de la Côte d'Argent", c'est D'Annunzio, en exil au Moulleau, qu'il nous présente, et dans "Madame Quand Même", Sarah Bernard réfugiée pendant la guerre à Andernos.

Pendant de nombreuses années, il fut conseiller municipal d'Arcachon.

÷

Note : Il a servi de modèle, comme son frère, Maurice, pour l'un des enfants de coeur figurant sur les fresques de l'église Notre-Dame d'Arcachon. Fresques peintes par leur  oncle Gustave Alaux.

© H.A.

 

 

1.1.1.2.1.2.2 - Sosa : 4

 

Maurice AUSCHITZKY voit le jour le mercredi 9 août 1865 à Bordeaux.

Il est le fils légitime de Louis Auguste Pierre Charles AUSCHITZKY, Avoué près le tribunal de première instance de Bordeaux, âgé de 32 ans et de Marie Marthe Angèle SABATIER, âgée de 20 ans. Son frère vivant est Louis Charles Alexis Daniel (né en 1864).

 

Maurice sera Courtier en vins.

 

Il épouse Léontine FLINOY, la fille légitime de François-Léopold FLINOY et de Marie Léontine, Surnommée Anna LALANNE.

Ce couple aura deux enfants :

-Frank Marie François né en 1897.

-Marthe, dite Martha née en 1898.

 

Maurice AUSCHITZKY est décédé le jeudi 5 décembre 1940, à l'âge de 75 ans, à Bordeaux.

 

Note : En 1907-1908, ″l'Annuaire du Tout Sud Ouest illustré″, FERET & Fils, éditeurs, précise qu'il réside rue du Jardin-Public à Bordeaux et qu'il est propriétaire du château Milon à Salleboeuf (Gde).

÷

J'avais onze ans lorsque mon grand-père est mort, pourtant son souvenir reste intact dans ma mémoire tant il était omniprésent.

Il vivait, pensait et agissait en grand bourgeois.

Son hôtel particulier était somptueux. Son train de vie sans égal à Bordeaux.

C'était un homme d'affaires d'envergure.

Il était courtier en vins. Grâce à son flair remarquable et à son sens des affaires, il obtint le monopole des importations de vins d'Espagne de qualité courante. Une mine d'or car ces vins de forte teneur en alcool étaient utilisés, à l'époque, de façon licite pour l'assemblage de certains bordeaux trop légers pour supporter des voyages lointains.

En 1936, la Guerre Civile stoppera ce commerce.

Qu'à cela ne tienne, avec Pierre Momméja, son associé, il montera en Algérie, une autre affaire : les "Vins Supérieurs de l'Oranie". Ces vins, qui n'ont de supérieur que le nom, ne tardera pas à arriver à Bordeaux par pleins cargos. Quelques barriques seront encore dirigées vers le négoce classique, mais le gros, en nombre de plus en plus conséquent, sera d'abord placé dans les caves et épiceries locales, puis de plus en plus loin. Il sera débité à la tirette : la distribution industrielle du vin de grande consommation vient de naître.

Mais l'embargo stoppera brutalement toutes les relations entre l'Afrique et Bordeaux.

Alors, sans travail, diminué par une vie professionnelle très active, il consacrera ses dernières forces aux oeuvres dont sa forte personnalité lui a valu les présidences. Notamment la première maison de secours du Bureau de Bienfaisance de Bordeaux et la crèche de Saint-Louis, sans oublier la prestigieuse Section bordelaise du Syndicat national des représentants en vins en gros, dont il était encore le président en 1940, à l'époque de son décès.

La paix revenue, l'idée de cette commercialisation sera reprise par de grandes maisons qui l'amélioreront en remplaçant la tirette par des bouteilles consignées et enfin par des emballages plastiques.

© H.A.

 

 

1.1.1.2.1.2.3

 

Paul Marie Louis Marcel AUSCHITZKY voit le jour le lundi 9 août 1869 à Talence.

Il est le fils légitime de Louis Auguste Pierre Charles AUSCHITZKY, Avoué près le tribunal de première instance de Bordeaux, âgé de 36 ans et de Marie Marthe Angèle SABATIER, âgée de 24 ans. Ses frères vivants sont : Louis Charles Alexis Daniel (né en 1864), Maurice (né en 1865).

 

Il épouse le 1er octobre 1901, Pauline Marie-Laure Camille BERTRAND, la fille légitime d'André Edmond Paul BERTRAND et de Victoire Emma Lucy MODAVE.

Il n'y a pas d'enfants connus pour ce couple.

 

Paul et Pauline divorcent le 13 septembre 1921 à Paris.

 

Deux jours plus tard, le jeudi 15 septembre 1921 à Paris, il épouse en secondes noces Marguerite Louise JAYEZ, la fille légitime de Florimond Philippe Louis JAYEZ et de Flore HÉLOIR.

Il n'y a pas d'enfants connus pour ce couple.

 

Paul et Marguerite divorcent le 22 novembre 1923 à Paris.

 

Marcel AUSCHITZKY est décédé le samedi 1 novembre 1941, à l'âge de 72 ans, à La Tresne.

 

Note : Paul est un être falot, décevant, peu intéressant. C'est le "canard boiteux" de notre famille. Il avait trois ans lorsque son père vend l'office. Suit alors une enfance ballottée, partagée entre ses propres parents et ses grands-parents Sabatier qui résidaient Bordeaux, rue d'Aviau.

Nous savons qu'il s'est marié à Bruxelles une Belge d'excellente famille. Cette union tournera court. Quarante huit heures plus tard, il se remarie avec une Française tandis que le contrat était passé devant notaire la vieille de son divorce avec Camille Bertrand. Cette nouvelle union ne sera pas plus solide que la première.

Paul Auschitzky, solitaire et abandonné de tous a passé les derniers moments de sa triste existence aux environs de Bordeaux, dans une maison de retraite située à La Tresne.

© H.A.

 

 

1.1.1.2.1.2.4

 

"Marcel" Eugène Marie Louis AUSCHITZKY voit le jour le mercredi 28 juin 1871 à Bordeaux.

Il est le fils légitime de Louis Auguste Pierre Charles AUSCHITZKY, Avoué près le tribunal de première instance de Bordeaux, âgé de 38 ans et de Marie Marthe Angèle SABATIER, âgée de 26 ans. Ses frères vivants sont : Louis Charles Alexis Daniel (né en 1864), Maurice (né en 1865), Paul Marie Louis Marcel (né en 1869).

 

Sa mère Marthe meurt le 15 août 1892, Marcel est âgé de 21 ans.

 

Il épouse Marie-Cécile SOUBIROS, la fille légitime de parents non connus.

Ce couple aura un enfant :

-"Gontran" Roger Marie Louis né en 1900.

 

Note : Excepté l'acte de naissance, nous n'avons rien trouvé dans les Archives municipale de Bordeaux.

Ce n’est qu’en 2005 qu’un de ses descendants s’est enfin manifesté, mais d’une façon malheureusement bien succincte.

 

 

1.1.1.2.1.2.5

 

Marie Gabrielle Louise Angèle AUSCHITZKY est née le samedi 13 mai 1876 à Bordeaux.

Elle est la fille légitime de Louis Auguste Pierre Charles AUSCHITZKY, Avoué près le tribunal de première instance de Bordeaux, âgé de 43 ans et de Marie Marthe Angèle SABATIER, âgée de 31 ans. Ses frères vivants sont : Louis Charles Alexis Daniel (né en 1864), Maurice (né en 1865), Paul Marie Louis Marcel (né en 1869), "Marcel" Eugène Marie Louis (né en 1871).

 

Sa mère Marthe meurt le 15 août 1892, Marie est âgée de 16 ans.

 

Elle épouse Christophe Jules Hermann BOUÉ, Courtier en vins, le fils légitime de Christian Jules BOUÉ et de Marie Hélène Noémie CIVRAC.

Ce couple aura deux enfants :

-Hélène Thérèse Marie Angèle, En Famille Mimine née en 1903.

-Marie Joseph Pierre Jacques né en 1906.

 

Le 11 décembre 1945 son époux Hermann meurt, Marie est âgée de 69 ans.

 

Angèle AUSCHITZKY est décédée le samedi 22 juillet 1967, à l'âge de 91 ans, à Bordeaux.

 

Note : Vous avez vu dans le ciel ce petit nuage rose ? C'est, je vous le jure, le paradis.

Regardez bien, sur ce petit nuage, en haut et à droite, tout près du Bon Dieu, c'est tante Angèle qui a ENFIN découvert le bonheur entre ses deux enfants chéris qu'elle est venue rejoindre. Ce bonheur qu'elle méritait autant qu'une autre, elle ne l'a pas eu sur terre.

Enfant, déjà, elle a été traumatisée par la mort de sa mère et par la séparation d'un père qu'elle aimait tant. Elle a été élevée par son oncle Duchon-Doris, mais évidemment ce n'était pas la même chose.

Elle épouse à 25 ans, Hermann Boué, un bel homme. Trop beau pour rester fidèle : de courtes retrouvailles seront suivies de longues absences. De cette union naîtront deux enfants : Jacques et Germaine pour l'état civil, Mimine pour nous autres. Elle s'installera avec sa fille à Caudéran, rue Jules-Mabit. Elles y vivront chichement. Mimine, qui est bien malade, donnera des leçons de piano, Angèle tiendra la maison. Mais Jacques, avec discrétion, donnera un coup de main pour que le loyer et l'électricité soient payés à temps. L'état de santé de Mimine s'aggrave. Elle meurt en 1940. La peine de sa mère est indescriptible.

Elle abandonnera la maison et son jardin fleuri, devenus trop grands pour elle seule et s'installera rue de Cheverus, dans un charmant appartement que Jacques lui aménage. A cette époque, Hermann reparaît et réussit, encore une fois à se faire pardonner. Peu de temps après, il repart. Cette fois, définitivement.

Jacques qu'elle adorait, meurt aussi. Elle est désemparée. Pourtant elle est entourée de beaucoup d'affection. Par ses petits-enfants, mais aussi par sa belle-fille, Suzon, qui sera admirable. Par ses vieilles amies, comme Mme Gustave Eiffel qu'elle voyait presque chaque jour. Par ses belles-soeurs, ses neveux et ses nièces. Elle porte son surplus d'affection sur Marie-Claude, sa petite-fille, qui le lui rend bien. Elle l'élèvera, l'accompagnera en classe, la fera travailler le soir. Sera sa confidente.

© H.A.

 

 

1.1.1.2.1.2.6

 

Louis Paul Abel AUSCHITZKY voit le jour le jeudi 9 mars 1882 à Arcachon.

Il est le fils légitime de Louis Auguste Pierre Charles AUSCHITZKY, Avoué près le tribunal de première instance de Bordeaux, âgé de 49 ans et de Marie Marthe Angèle SABATIER, âgée de 37 ans. Ses frères et soeurs vivants sont : Louis Charles Alexis Daniel (né en 1864), Maurice (né en 1865), Paul Marie Louis Marcel (né en 1869), "Marcel" Eugène Marie Louis (né en 1871), Marie Gabrielle Louise Angèle (née en 1876).

 

Abel sera Bâtonnier de l'Ordre, Avocat à Bordeaux.

 

Sa mère Marthe meurt le 15 août 1892, Louis est âgé de 10 ans.

 

Il épouse le samedi 12 janvier 1907 à Bordeaux Suzanne Anne Marie ALAUZE, la fille légitime de Jacques Henri ALAUZE et de Magdeleine Laure Edma DUCASSE.

Ce couple aura deux enfants :

-Marie Marthe Magdeleine Simone née en 1907.

-Jacques Marie Guy Abel né en 1909.

 

Abel AUSCHITZKY est décédé le mardi 30 juillet 1940, à l'âge de 58 ans, à Bordeaux.

 

Note : Plusieurs fois lauréat de la Faculté de Bordeaux, il s'inscrit au Barreau de Bordeaux (1902) ; secrétaire de la Conférence du stage (1905-1906). Sa connaissance approfondie du droit, jointe à son talent et son éloquence, l'avaient placé au premier rang des avocats bordelais. Membre du conseil de l'ordre (1922) et bâtonnier (1928).

Chevalier de la Légion d'honneur. Croix de guerre 1914-1918.

© H.A.

 

 

Génération 9

 

 

1.1.1.1.1.1.2.1

 

Pierre-Henri Marie Jean MÉRILLON voit le jour le mercredi 15 août 1894 à Paris.

Il est le fils légitime de Daniel MÉRILLON, âgé de 41 ans et de Cécile MAREILS de BUSSAC.

 

Pierre-Henri sera Auditeur à la Cour des Comptes.

 

Il épouse le lundi 9 juin 1919 à Ciboure Nadia MÉRILLON, la fille légitime de Jean MÉRILLON et de Marguerite Eugénie AUSCHITZKY.

Ce couple aura deux enfants :

-Catherine née en 1920.

-Jean-François né en 1924.

 

Pierre MÉRILLON est décédé le vendredi 14 juin 1963, à l'âge de 68 ans, à Meudon.

 

Note : Officier de la Légion d'honneur, Croix de guerre 1914-1918.

 

 

1.1.1.1.1.1.2.2

 

Geneviève MÉRILLON est née à une date inconnue.

Elle est la fille légitime de Daniel MÉRILLON et de Cécile MAREILS de BUSSAC.

 

Elle épouse en 1905 Jean CARNOT, le fils légitime de parents non connus.

Il n'y a pas d'enfants connus pour ce couple.

 

 

1.1.1.1.1.2.1.1

 

Claire Marguerite Henriette MEAUDRE de LAPOUYADE est née le samedi 16 mai 1868 à Bordeaux.

Elle est la fille légitime de François Marie Joseph MEAUDRE de LAPOUYADE, avocat agréé près le Tribunal de commerce de Bordeaux, âgé de 27 ans et de Hélène Eriphile Charlotte DUPRÉ.

 

Sa mère Hélène meurt le 14 mars 1877, Claire est âgée de 8 ans.

 

Elle épouse le mardi 17 janvier 1888 à Bordeaux Jean-Jacques Barthélemy Hippolyte PERIÉ, le fils légitime de Barthélemy Hippolyte PERIÉ et de Marie Mélanie STERLING.

Ce couple aura deux enfants :

-Charlotte née en 1894.

-Daniel Marie Joseph né en 1897.

 

 

1.1.1.1.1.2.1.2

 

Jean Cléobule Maurice MEAUDRE de LAPOUYADE voit le jour le jeudi 9 juin 1870 à Bordeaux.

Il est le fils légitime de François Marie Joseph MEAUDRE de LAPOUYADE, avocat agréé près le Tribunal de commerce de Bordeaux, âgé de 29 ans et de Hélène Eriphile Charlotte DUPRÉ. Sa soeur vivante est Claire Marguerite Henriette (née en 1868).

 

Maurice sera avocat à la Cour de Bordeaux.

 

Sa mère Hélène meurt le 14 mars 1877, Jean est âgé de 6 ans.

 

Il épouse le mercredi 27 avril 1904 à Bordeaux Yvonne Jeanne Louise GADEN, la fille légitime de Chrétien Charles GADEN et de Louise Mery JOHNSTON.

Ce couple aura deux enfants :

-Andrée née en 1905.

-François-Noël né en 1911.

 

Maurice MEAUDRE de LAPOUYADE est décédé le mercredi 14 septembre 1949, à l'âge de 79 ans, à Bordeaux.

 

Note : Après avoir passé sa licence en droit, il devint avocat à la Cour de Bordeaux. Le "Discours sur la justice gratuite et l'arbitrage", prononcé le 12 janvier 1899 à la rentrée solennelle de la Conférence des avocats, demeure toujours pour les juristes un document d'actualité.

Il pratiqua dès sa jeunesse, un de ses violons d'Ingres favori : le sport. Amateur de grande classe, il fut de ceux qui ont le plus fait par leur exemple pour le développement de la culture physique à Bordeaux, où il fonda le Cercle athlétique de la rue Denise et un cirque d'amateurs qui donna, jadis au profit des pauvres, d'innombrables soirées. Les impressionnants records athlétiques établis par lui figurent dans les ouvrages spécialisés.

Ses occupations professionnelles ne réussirent jamais à accaparer entièrement l'activité de ce parfait humaniste, de ce fin lettré, de cet artiste délicat, toujours accueillant. Histoire, héraldique, sigillographie, iconographie, céramique, numismatique, ont tour à tour attiré et retenu ce chercheur infatigable. Membre de l'Académie de Bordeaux, à laquelle il fut élu en 1918 ; de la Société des Bibliophiles de Guyenne, qu'il présida en 1930 et 1931, et dont il fut élu président d'honneur ; de la Commission des Archives municipales ; du conseil d'administration de l'Ecole des Beaux-Arts ; administrateur de la Section du Sud-Ouest du Club Alpin.

En même temps qu'historien, Maurice de Lapouyade fut un écrivain délicat, un artiste de talent, critique d'art et collectionneur. Il s'intéressait à tout. Enfin, l'éloge qu'il prononça du bâtonnier Roy de Clotte lors de sa réception à l'Académie le révéla conférencier captivant.

Pour tous ceux qui l'ont connu, il reste toujours une des personnalités les plus attachantes dont Bordeaux a le droit de s'enorgueillir.

 

Chevalier de la Légion d'honneur.

 

 

1.1.1.1.1.2.1.3

 

Jean-Baptiste André MEAUDRE de LAPOUYADE voit le jour le mercredi 31 juillet 1872 à Bordeaux.

Il est le fils légitime de François Marie Joseph MEAUDRE de LAPOUYADE, avocat agréé près le Tribunal de commerce de Bordeaux, âgé de 31 ans et de Hélène Eriphile Charlotte DUPRÉ. Ses frères et soeurs vivants sont : Claire Marguerite Henriette (née en 1868), Jean Cléobule Maurice (né en 1870).

 

Sa mère Hélène meurt le 14 mars 1877, Jean-Baptiste est âgé de 4 ans.

 

Il épouse le mardi 10 janvier 1899 à Bordeaux Marie Cécile Madelaine DENAN, la fille légitime de Gustave DENAN et de Victoria VALLET.

Ce couple aura quatre enfants :

-Jean Maurice Hector Marie César né en 1899.

-René né en 1904.

-Samuel Marie Maurice, dit Urice né en 1904.

-Madeleine née en 1905.

 

 

1.1.1.1.1.2.2.1

 

Joseph Hector Marius MEAUDRE de LAPOUYADE voit le jour le lundi 26 janvier 1874 à Covington.

Il est le fils légitime de Jean-Baptiste Maurice MEAUDRE de LAPOUYADE, âgé de 31 ans et d'Angèle VEILLON.

 

Il est décédé en 1874, à l'âge de moins d'un an, à Covington.

 

 

1.1.1.1.1.2.2.2

 

Paul Achille MEAUDRE de LAPOUYADE voit le jour le lundi 21 juin 1875 à Covington.

Il est le fils légitime de Jean-Baptiste Maurice MEAUDRE de LAPOUYADE, âgé de 32 ans et d'Angèle VEILLON.

 

Il est décédé le mardi 8 octobre 1878, à l'âge de 3 ans, à Mandeville.

 

 

1.1.1.1.1.2.2.3

 

Paul Robert MEAUDRE de LAPOUYADE voit le jour le jeudi 5 juillet 1877 à Covington.

Il est le fils légitime de Jean-Baptiste Maurice MEAUDRE de LAPOUYADE, âgé de 34 ans et d'Angèle VEILLON. Son frère vivant est Paul Achille (né en 1875).

 

Il épouse le mardi 11 décembre 1900 à Nouvelle-Orléans Louise Alice PERRET, la fille légitime de parents non connus.

Ce couple aura cinq enfants :

-Carmen née en 1901.

-Olga née en 1903.

-Reina Aline née en 1904.

-Robert P. né en 1906.

-Norman née en 1909.

 

Note : Les commentaires sur sa carrière figurent sur le texte consacré à son père.

÷

Il a été nommé colonel par le gouvernement de la Louisiane en récompense de sa valeur et de ses loyaux services. C'est une distinction honorifique très estimée dans l'Etat de Louisiana.

 

 

1.1.1.1.1.2.2.4

 

Paul Numa MEAUDRE de LAPOUYADE voit le jour le mercredi 29 décembre 1880 à Nouvelle-Orléans.

Il est le fils légitime de Jean-Baptiste Maurice MEAUDRE de LAPOUYADE, âgé de 37 ans et d'Angèle VEILLON. Son frère vivant est Paul Robert (né en 1877).

 

Il est décédé le samedi 12 mars 1881, à l'âge de moins d'un an, à Nouvelle-Orléans.

 

 

1.1.1.1.1.2.3.1

 

Jean Charles Hector Paul AUSCHITZKY voit le jour le lundi 10 juin 1867 à Akyab.

Il est le fils légitime de Paul Pierre Henri AUSCHITZKY, Négociant, âgé de 32 ans et de Jeanne, Marie-Louise MEAUDRE de LAPOUYADE, âgée de 20 ans.

 

Jean sera Représentant de commerce.

 

Son père Paul meurt le 5 avril 1869, Jean est âgé de un an.

 

Il épouse le mardi 4 octobre 1898 à Bordeaux Jeanne Marie Julie Caroline MIQUEL, la fille légitime d'Etienne Félix, En Famille Théophile MIQUEL et de Marie-Louise de SAINT-ANGEL.

Ce couple aura trois enfants :

-Max né en 1899.

-Richard né en 1900.

-Marie Nina, dite Ninette née en 1901.

 

Jean AUSCHITZKY est décédé le dimanche 22 mars 1936, à l'âge de 68 ans, à Bordeaux.

 

Note : Le contrat de mariage a été passé devant Me Chambarrière, notaire à Bordeaux, le 19 septembre 1898.

 

 

1.1.1.1.1.2.3.2

 

Marguerite Eugénie AUSCHITZKY est née le mercredi 16 décembre 1868 à Bordeaux.

Elle est la fille légitime de Paul Pierre Henri AUSCHITZKY, Négociant, âgé de 34 ans et de Jeanne, Marie-Louise MEAUDRE de LAPOUYADE, âgée de 21 ans. Son frère vivant est Jean Charles Hector Paul (né en 1867).

 

Son père Paul meurt le 5 avril 1869, Marguerite est âgée de moins d'un an.

 

Elle épouse en mars 1886 à Bordeaux. Jean MÉRILLON, Négociant en vins, le fils légitime de Jean, Alias Jean Auguste Mérillon MENGINOU et de Jeanne Louise, En Famille Ninette PELAUQUE-BÉRAUT.

Ce couple aura six enfants :

-Robert né en 1887.

-Jean-Marie Gérard né en 1888.

-Marc Robert Auguste né en 1890.

-Henri né en 1892.

-Nadia née en 1897.

-Claude Geneviève née en 1912.

 

Le 22 août 1924 son époux meurt, Marguerite est âgée de 55 ans.

 

Marguerite AUSCHITZKY est décédée le mercredi 9 mars 1932, à l'âge de 63 ans, à Bordeaux.

 

Note : Après le décès de son mari, Marguerite quitte Bordeaux et vient s'installer à Paris, rue de l'Alboni, dans le 16ème arrondissement, avec sa dernière fille, Claude née en 1912. Elle y retrouve sa belle-soeur Cécile Mérillon, sa fille aînée Nadia qui a épousé en 1919 son cousin germain Jean-Pierre Mérillon, un de ses fils, Marc, marié à Germaine Maugenest, enfin sa nièce Ginette Mérillon mariée à Jean carnot.

© Henri MERILLON.

 

 

1.1.1.1.1.2.4.1

 

Geneviève MEAUDRE de LAPOUYADE est née le vendredi 19 août 1881.

Elle est la fille légitime de Pierre Emmanuel MEAUDRE de LAPOUYADE, âgé de 32 ans et de Marguerite GALIBERT.

 

 

1.1.1.1.1.2.5.1

 

Henry TOURNAMILLE voit le jour le mercredi 14 mars 1877 à Bordeaux.

Il est le fils légitime de Gabriel TOURNAMILLE, ancien sous-préfet et de Marie Angèle MEAUDRE de LAPOUYADE, âgée de 22 ans.

 

Son père Gabriel meurt le 26 octobre 1895, Henry est âgé de 18 ans.

 

Il épouse le dimanche 9 décembre 1906 Marie Elisabeth DU LAC, la fille légitime de parents non connus.

Ce couple aura deux enfants :

-Marguerite Marie-Thérèse née en 1907.

-Gabriel Marie Joseph né en 1909.

 

 

1.1.1.1.1.2.5.2

 

Germaine TOURNAMILLE est née le dimanche 7 avril 1878.

Elle est la fille légitime de Gabriel TOURNAMILLE, ancien sous-préfet et de Marie Angèle MEAUDRE de LAPOUYADE, âgée de 23 ans. Son frère vivant est Henry (né en 1877).

 

Son père Gabriel meurt le 26 octobre 1895, Germaine est âgée de 17 ans.

 

Elle épouse le mardi 14 juin 1904 Joseph MAGUES, le fils légitime de parents non connus.

Ce couple aura trois enfants :

-René né en 1905.

-Marie née en 1910.

-Jean né en 1912.

 

 

1.1.1.2.1.1.1.1

 

Jean-Paul ALAUX voit le jour le dimanche 12 mars 1876 à Bordeaux.

Il est le fils légitime de Jean Michel ALAUX, Architecte, âgé de 25 ans et de Jeanne Eugénie BONIFAS, âgée de 21 ans.

 

Jean-Paul sera Architecte, écrivain, aquarelliste.

 

Il épouse en 1910 Agnès MOORE, la fille légitime de parents non connus.

Il n'y a pas d'enfants connus pour ce couple.

 

Jean-Paul ALAUX est décédé en 1955, à l'âge de 78 ans.

 

 

1.1.1.2.1.1.1.2

 

Marie Jenny "Charlotte" ALAUX est née le vendredi 11 mai 1877 à Bordeaux.

Elle est la fille légitime de Jean Michel ALAUX, Architecte, âgé de 26 ans et de Jeanne Eugénie BONIFAS, âgée de 22 ans. Son frère vivant est Jean-Paul (né en 1876).

 

Charlotte ALAUX est décédée le mercredi 9 octobre 1895, à l'âge de 18 ans, à Bordeaux.

 

Note : Elle meurt de tuberculose.

Sans alliance.

 

 

1.1.1.2.1.1.1.3

 

François ALAUX voit le jour le mercredi 16 octobre 1878 à Bordeaux.

Il est le fils légitime de Jean Michel ALAUX, Architecte, âgé de 27 ans et de Jeanne Eugénie BONIFAS, âgée de 23 ans. Ses frères et soeurs vivants sont : Jean-Paul (né en 1876), Marie Jenny "Charlotte" (née en 1877).

 

François sera Peintre.

 

Il épouse en 1922 à La Ciotat Marie-Louise de LANNOY, la fille légitime de parents non connus.

Ce couple aura un enfant :

-Jean-Pierre né en 1925.

 

En 1937 son épouse Marie-Louise meurt, François est âgé de 58 ans.

 

François ALAUX est décédé le vendredi 18 avril 1952, à l'âge de 73 ans, à Bordeaux.

 

 

1.1.1.2.1.1.1.4

 

Marguerite ALAUX est née le lundi 12 septembre 1881 à Bordeaux.

Elle est la fille légitime de Jean Michel ALAUX, Architecte, âgé de 30 ans et de Jeanne Eugénie BONIFAS, âgée de 26 ans. Ses frères et soeurs vivants sont : Jean-Paul (né en 1876), Marie Jenny "Charlotte" (née en 1877), François (né en 1878).

 

Sa mère Jeanne meurt le 5 février 1908, Marguerite est âgée de 26 ans.

 

Marguerite ALAUX est décédée le lundi 27 septembre 1915, à l'âge de 34 ans, à Arcachon.

 

Note : Elle meurt de la tuberculose.

Sans descendance.

 

 

1.1.1.2.1.1.1.5

 

Jenny ALAUX est née le vendredi 25 mai 1883 à Bordeaux.

Elle est la fille légitime de Jean Michel ALAUX, Architecte, âgé de 32 ans et de Jeanne Eugénie BONIFAS, âgée de 28 ans. Ses frères et soeurs vivants sont : Jean-Paul (né en 1876), Marie Jenny "Charlotte" (née en 1877), François (né en 1878), Marguerite (née en 1881).

 

Elle épouse en 1909 Pierre NOËL, le fils légitime et de N... WETTERWALD.

Il n'y a pas d'enfants connus pour ce couple.

 

Jenny ALAUX est décédée le jeudi 1 juillet 1915, à l'âge de 32 ans, à Arcachon.

 

Note : Elle meurt de tuberculose.

 

 

1.1.1.2.1.1.1.6

 

 

Magdeleine ALAUX est née en octobre 1886 à Bordeaux.

Elle est la fille légitime de Jean Michel ALAUX, Architecte, âgé de 35 ans et de Jeanne Eugénie BONIFAS, âgée de 31 ans. Ses frères et soeurs vivants sont : Jean-Paul (né en 1876), Marie Jenny "Charlotte" (née en 1877), François (né en 1878), Marguerite (née en 1881), Jenny (née en 1883).

 

Magdeleine ALAUX est décédée le mardi 29 octobre 1918, à l'âge de 32 ans, à Leysin.

 

Note : Infirmière de guerre.

Elle meurt, atteinte par la tuberculose.

Sans alliance.

 

 

1.1.1.2.1.1.1.7

 

Charles ALAUX voit le jour le lundi 20 mai 1889 à Bordeaux.

Il est le fils légitime de Jean Michel ALAUX, Architecte, âgé de 38 ans et de Jeanne Eugénie BONIFAS, âgée de 34 ans. Ses frères et soeurs vivants sont : Jean-Paul (né en 1876), Marie Jenny "Charlotte" (née en 1877), François (né en 1878), Marguerite (née en 1881), Jenny (née en 1883), Magdeleine (née en 1886).

 

Charles sera Musicien, violoncelliste.

 

Sa mère Jeanne meurt le 5 février 1908, Charles est âgé de 18 ans.

 

Charles ALAUX est décédé le mardi 3 décembre 1918, à l'âge de 29 ans, à Bordeaux.

 

 

1.1.1.2.1.1.2.1

 

Gaston BONIFAS voit le jour le vendredi 23 mars 1883 à Bordeaux.

Il est le fils légitime de Paul Charles Eugène BONIFAS, âgé de 26 ans et de Magdeleine CHÉNIER-DUCHARPREAU, âgée de 21 ans.

 

Il épousee lundi 1 août 1910 à Agen Jeanne BENQUET, la fille légitime de parents non connus.

Ce couple aura un enfant :

-Simone née en 1913.

 

Le 5 février 1908 son épouse Jeanne meurt, Gaston est âgé de 24 ans.

 

 

1.1.1.2.1.1.2.2

 

Geneviève BONIFAS est née le samedi 29 octobre 1887 à Bordeaux.

Elle est la fille légitime de Paul Charles Eugène BONIFAS, âgé de 31 ans et de Magdeleine CHÉNIER-DUCHARPREAU, âgée de 25 ans. Son frère vivant est Gaston (né en 1883).

 

Elle est baptisée à Bordeaux, le 31 octobre 1887.

 

Elle épouse le lundi 20 avril 1908 à Bordeaux Xavier FERRIÈRE, Courtier maritime, le fils légitime de Paul André FERRIÈRE et de Camille MOLLER.

Ce couple aura quatre enfants :

-Jacques né en 1909.

-Marie Camille Madeleine Paule Odette née en 1910.

-Guy né en 1913.

-Anne-Marie née en 1916.

 

Le 31 décembre 1916 son époux Xavier meurt, Geneviève est âgée de 29 ans.

 

Son père Paul meurt le 16 mars 1924, Geneviève est âgée de 36 ans.

 

Sa mère Magdeleine meurt le 10 janvier 1952, Geneviève est âgée de 64 ans.

 

Le 30 décembre 1968 son fils Jacques meurt, Geneviève est âgée de 81 ans.

 

Geneviève BONIFAS est décédée le mercredi 10 mai 1972, à l'âge de 84 ans, à Bordeaux.

 

Note : Geneviève Ferrière, veuve à 27 ans, consacra toute son existence à ses quatre enfants qu'elle a fort bien élevés. Elle garda toujours un contact étroit avec la famille Ferrière.

Guy FERRIERE.

 

 

1.1.1.2.1.1.2.3

 

Yvonne BONIFAS est née à une date inconnue.

Elle est la fille légitime de Paul Charles Eugène BONIFAS et de Magdeleine CHÉNIER-DUCHARPREAU.

 

Elle épouse Joseph PAUCIS, notaire à Agen, le fils légitime de parents non connus.

Ce couple aura trois enfants :

-François né à une date inconnue.

-Anne-Marie née à une date inconnue.

-Madeleine née à une date inconnue.

 

 

1.1.1.2.1.1.2.4

 

Marie-Thérèse BONIFAS est née à une date inconnue.

Elle est la fille légitime de Paul Charles Eugène BONIFAS et de Magdeleine CHÉNIER-DUCHARPREAU.

 

Elle épouse Antoine TRABUT-CUSSAC, Agent de représentation industrielle, le fils légitime de Paul TRABUT-CUSSAC.

Ce couple aura un enfant :

-Jean-Paul né en 1924.

 

 

1.1.1.2.1.2.1.1

 

Louis Antoine Pierre AUSCHITZKY voit le jour le mardi 17 mars 1896 à Paris.

Il est le fils légitime de Louis Charles Alexis Daniel AUSCHITZKY, Ecrivain et journaliste, âgé de 32 ans et de Marie Blanche Eugénie Marguerite PERSONNAT, âgée de 33 ans.

 

Pierre sera rentier.

 

Il épouse le jeudi 5 mars 1931 à Arcachon Marguerite Fernande SIMON, la fille légitime d'Edouard Georges Auguste SIMON et d'Alice Cécile Jeanne Marie LÉPINE.

Ce couple aura un enfant :

-Claude Jean Pierre né en 1932.

 

Pierre AUSCHITZKY est décédé le mardi 14 avril 1981, à l'âge de 85 ans, à Arcachon.

 

 

1.1.1.2.1.2.1.2

 

Armand Jacques AUSCHITZKY voit le jour le mardi 22 février 1910 à Arcachon.

Il est le fils légitime de Louis Charles Alexis Daniel AUSCHITZKY, Ecrivain et journaliste, âgé de 46 ans et de Marie Blanche Eugénie Marguerite PERSONNAT, âgée de 47 ans. Son frère vivant est Louis Antoine Pierre (né en 1896).

 

Jacques sera rentier.

 

Sa mère meurt le 28 mars 1929, Armand est âgé de 19 ans.

 

Il épousee lundi 29 avril 1935 à Arcachon Marcelle Marie AUGÉ, la fille légitime de Jean Joseph Fernand AUGÉ et de Marie Mathilde GARANGER.

Ce couple aura un enfant :

-Serge né en 1937.

 

Jacques AUSCHITZKY est décédé le mercredi 9 mai 1979, à l'âge de 69 ans, à Cazaux.

 

 

1.1.1.2.1.2.2.1 - Sosa : 2

 

Frank Marie François AUSCHITZKY voit le jour le lundi 22 février 1897 à Bordeaux.

Il est le fils légitime de Maurice AUSCHITZKY, Courtier en vins, âgé de 31 ans et de Léontine FLINOY, âgée de 25 ans.

 

Frank sera Courtier en vins.

 

Il épouse le mercredi 1 août 1928 à Libourne Marie-Thérèse Françoise Madeleine DANGLADE, la fille légitime de Jean-Baptiste Joseph René DANGLADE et de Marie-Thérèse Catherine Eugénie AYGUESPARSSE.

Ce couple aura quatre enfants :

-Hubert Marie Joseph Maurice né en 1929.

-Michelle née en 1930.

-Christian né en 1932.

-Maurice, Pierre, Georges, Marie né en 1941.

 

Frank AUSCHITZKY est décédé le mercredi 13 juillet 1955, à l'âge de 58 ans, à Sèvres.

 

Note : Qui était papa ? Je ne le sais pas très bien. Nous nous aimions beaucoup, beaucoup, beaucoup, mais nous ne nous connaissions pas.

Il faut vous dire qu'à cette époque les relations entre enfants et parents n'étaient pas ce qu'elles sont aujourd'hui. Nos rapports, emprunts de respect étaient distants, avec lui, comme avec ma mère et les grands-parents chez qui nous vivions.

C'était, il faut bien l'avouer, un gosse de riches et sa vie a été gâchée par l'argent.

Il a fait ses études à Grand Lebrun, mais il n'a pas eu le temps d'y user son tablier noir à lisière rouge car il jouait du banjo. Quelque chose, pensait-il, de plus utile qu'une déclinaison latine. Vous qui me lisez et qui raillez, avez-vous déjà placé dans une conversation : "Rosa, la rose" ?

Adolescent, il s'est engagé pour combattre aux Dardanelles. n'ayant pas l'âge requis, il sera "Bleuet". Il conservera un merveilleux souvenir de cette époque. Malheureusement, le port du casque lui fit perdre ses cheveux. J'en suis héréditairement la victime car ce n'est pas le port du casque colonial à l'occasion de quelques chasses au phacochère en Mauritanie, qui m'a fait chauve. Non. C'est le casque de papa et pour Bertrand, c'est peut-être aussi le casque de son grand-père !

A son retour, il achète une moto avec laquelle il court le "Bordeaux-Paris". Il sera champion d'escrime. Ah ! J'allais oublier, il pratique aussi le tir au pigeon (il représentera pendant quelques années la France à Monaco), la bécasse et la bécassine, le hockey, Primrose.

A trente ans, il se marie. Madeleine Danglade est un beau parti. Alors on fait un grand mariage. Le soleil est aussi de la fête. Tout le monde a chaud. Alexis Labory, un fringant lieutenant de marine aurait bien voulu tomber la veste. Les pieds de maman gonflent. Comme elle a eu l'imprudence de quitter ses chaussures pendant le déjeuner de famille, elle ne pourra pas les remettre en sortant de table. Dommage, s'étaient des chaussures neuves.

Après son mariage, il fait toujours du sport et il se lance dans la politique. Il devient Croix de Feu. Un chef régional. Un jour, le colonel de La Rocque est venu rue Ferrère. Il m'a embrassé. Quelle impression gigantesque !

Pendant ce temps, ma mère bridgeait, bridgeait et quand elle ne bridgeait pas elle pensait bridge et préparait de prochaines parties.

Et puis la guerre est arrivée. Beaucoup, hélas y ont perdu un père, un mari ou un fils. Notre malheur à nous a été moins grand, mais nous avons été ruiné par l'embargo. Des affaires imprudentes feront le reste.

L'après guerre a été atroce. Dans mes souvenirs de l'époque, ceux d'un gamin trop curieux, se bousculent la haine, la peur, la faim, des idées de suicide. Ils hantent sans cesse ma mémoire. Ils m'ont définitivement brisé tant ils sont horribles.

Vous qui avez connu mon père, conservez de lui, comme l'ont fait ses amis - ils étaient nombreux - le souvenir d'un être attachant, sympathique, drôle. Son drame est d'avoir eu trop d'argent et pas assez de responsabilités, de n'avoir pas su, faute d'y avoir été préparé, faire face, le moment venu, aux dures réalités de la vie.

Je ne voudrais pas terminer cette modeste biographie sans évoquer l'attitude de ma mère face à ce déchaînement. Elle a été tout simplement admirable. Elle, dont la vie n'était qu'une fête, s'est mise au travail. Cumulant les petits boulots, sans jamais se plaindre, elle nous a élevé aussi bien que possible. Nous lui devons tout.

Merci maman.

© H.A.

 

 

1.1.1.2.1.2.2.2

 

Marthe, dite Martha AUSCHITZKY est née le jeudi 14 juillet 1898 à Bordeaux.

Elle est la fille légitime de Maurice AUSCHITZKY, Courtier en vins, âgé de 32 ans et de Léontine FLINOY, âgée de 27 ans. Son frère vivant est Frank Marie François (né en 1897).

 

Elle épouse Roger Benoît Marie Joseph COURTOIS, Colonel, le fils légitime de parents non connus.

Ce couple aura deux enfants :

-Jean né en 1923.

-Annick née à une date inconnue.

 

Elle épouse en secondes noces, le samedi 29 janvier 1938 à Tunis, Yves Marie Jean Constant PERRUSSEL, Avocat, le fils légitime de parents non connus.

Il n'y a pas d'enfants connus pour ce couple.

 

Le 20 mars 1968 son premier époux Roger meurt, Marthe est âgée de 69 ans.

 

Martha est décédée le mercredi 7 janvier 1987, à l'âge de 88 ans, à Boulogne-Billancourt.

 

Note : Elle a été déportée à Ravensbrück.

Officier de la Légion d'honneur, Médaille de la Résistance.

 

 

1.1.1.2.1.2.4.1

 

"Gontran" Roger Marie Louis AUSCHITZKY voit le jour le dimanche 12 août 1900 à Bordeaux - Caudéran.

Il est le fils légitime de "Marcel" Eugène Marie Louis AUSCHITZKY, âgé de 29 ans et de Marie-Cécile SOUBIROS.

 

Il épouse Paulette Yvonne COURRIER, la fille légitime de parents non connus.

Ce couple aura deux enfants :

-Mireille Rose née en 1929.

-Yvette née à une date inconnue.

 

Il épouse en secondes noces, le samedi 17 septembre 1938 au Pecq, Blanche Virginie Séraphine LEFRANÇOIS, la fille légitime de parents non connus.

Il n'y a pas d'enfants connus pour ce couple.

 

"Gontran" et Blanche divorcent le 16 mars 1946 à Paris.

 

Il épouse en troisièmes noces, le lundi 22 septembre 1975 à Menton, Marcelle Jeanne Victorine ROBERT, la fille légitime de parents non connus.

Il n'y a pas d'enfants connus pour ce couple.

 

 

1.1.1.2.1.2.5.1

 

Hélène Thérèse Marie Angèle, En Famille Mimine BOUÉ est née le samedi 10 octobre 1903 à Bordeaux.

Elle est la fille légitime de Christophe Jules Hermann BOUÉ, Courtier en vins, âgé de 28 ans et de Marie Gabrielle Louise Angèle AUSCHITZKY, âgée de 27 ans.

 

Mimine sera Professeur de piano.

 

Mimine BOUÉ est décédée le mardi 17 septembre 1940, à l'âge de 36 ans, à Bordeaux.

 

 

1.1.1.2.1.2.5.2

 

Marie Joseph Pierre Jacques BOUÉ voit le jour le samedi 24 mars 1906 à Bordeaux.

Il est le fils légitime de Christophe Jules Hermann BOUÉ, Courtier en vins, âgé de 30 ans et de Marie Gabrielle Louise Angèle AUSCHITZKY, âgée de 29 ans. Sa soeur vivante est Hélène Thérèse Marie Angèle, En Famille Mimine (née en 1903).

 

Marie sera Ingénieur.

 

Il épouse Suzanne Jeanne Camille, dite Suzon GOUAIS-LANOS-ASTIER, la fille légitime d'André Louis Albert GOUAIS-LANOS et de Jeanne Marie Zéla BRUNET.

Ce couple aura trois enfants :

-Bernard né en 1937.

-Marie-Claude Jane née en 1942.

-Michelle née à une date inconnue.

 

 

1.1.1.2.1.2.6.1

 

Marie Marthe Magdeleine Simone AUSCHITZKY est née le vendredi 25 octobre 1907.

Elle est la fille légitime de Louis Paul Abel AUSCHITZKY, Bâtonnier de l'Ordre, Avocat à Bordeaux, âgé de 25 ans et de Suzanne Anne Marie ALAUZE, âgée de 22 ans.

 

Elle épouse le lundi 9 décembre 1935 à Bordeaux Marie Joseph de PEYRELONGUE, le fils légitime de Martial Hermann Alfred PEYRELONGUE et de Marie Caroline Jeanne MORTON.

Ce couple aura quatre enfants :

-Guy Abel Hermann né en 1937.

-Hervé Joseph né en 1938.

-Jean Abel Max Marie né en 1940.

-Béatrice née en 1943.

 

 

1.1.1.2.1.2.6.2

 

Jacques Marie Guy Abel AUSCHITZKY voit le jour le dimanche 10 octobre 1909 à Eysines.

Il est le fils légitime de Louis Paul Abel AUSCHITZKY, Bâtonnier de l'Ordre, Avocat à Bordeaux, âgé de 27 ans et de Suzanne Anne Marie ALAUZE, âgée de 24 ans. Sa soeur vivante est Marie Marthe Magdeleine Simone (née en 1907).

 

Jacques sera Avocat à Bordeaux.

 

Il épouse le samedi 15 juin 1935 à Bordeaux Marie Madeleine Chantal PEYRELONGUE, la fille légitime de Louis Marie Philippe PEYRELONGUE et d'Antoinette Marguerite Marie GAUTHIER.

Ce couple aura quatre enfants :

-Nadia née en 1936.

-Viviane née en 1938.

-Louis Abel Guy né en 1942.

-Brigitte née en 1947.

 

Guy AUSCHITZKY est décédé le jeudi 27 octobre 1988, à l'âge de 79 ans, à Bordeaux.

 

 

1.1.1.2.1.3.1.1

 

Max AUSCHITZKY voit le jour le mercredi 23 août 1899 à Bordeaux.

Il est le fils légitime de Jean Charles Hector Paul AUSCHITZKY, Représentant de commerce, âgé de 32 ans et de Jeanne Marie Julie Caroline MIQUEL, âgée de 28 ans.

 

Max sera Assureur conseil.

 

Il épouse le samedi 22 juin 1929 à Bordeaux Germaine Marie RÉGIS, la fille légitime de Guillaume Jean-Baptiste RÉGIS et de Juliette Marie Jeanne COYOLA.

Ce couple aura deux enfants :

-Françoise née en 1930.

-Francine née en 1932.

 

Le même jour son épouse meurt en mettant au monde Francine, Max est âgé de 33 ans.

 

Max AUSCHITZKY est décédé le vendredi 7 avril 1989, à l'âge de 89 ans, à Bordeaux.

 

Note : Président du Comité des Assureurs maritimes.

 

 

1.1.1.2.1.3.1.2

 

Richard AUSCHITZKY voit le jour le mardi 21 août 1900 à Bordeaux.

Il est le fils légitime de Jean Charles Hector Paul AUSCHITZKY, Représentant de commerce, âgé de 33 ans et de Jeanne Marie Julie Caroline MIQUEL, âgée de 29 ans. Son frère vivant est Max (né en 1899).

 

Richard sera Chef d'entreprise.

 

Il épouse le lundi 17 mai 1926 à Bordeaux Jeanne Reine ÉLIÈS, la fille légitime de Pierre ÉLIÈS et de Lucie GUYAU.

Ce couple aura un enfant :

-Jean né en 1946.

 

Note : Un contrat de mariage a été passé le 14 mai 1926 devant Me Fialon, notaire à Bordeaux.

 

 

1.1.1.2.1.3.1.3

 

Marie Nina, dite Ninette AUSCHITZKY est née le jeudi 17 octobre 1901 à Bordeaux.

Elle est la fille légitime de Jean Charles Hector Paul AUSCHITZKY, Représentant de commerce, âgé de 34 ans et de Jeanne Marie Julie Caroline MIQUEL, âgée de 30 ans. Ses frères vivants sont : Max (né en 1899), Richard (né en 1900).

 

Ninette AUSCHITZKY est décédée le mercredi 20 février 1985, à l'âge de 83 ans, à Bordeaux.

 

Note : Elle vivait chez son frère Max, veuf avec une enfant (Francine), dont elle tenait la maison.

Elle est décédée sans alliance.

 

 

1.1.1.2.1.3.2.1

 

Robert MÉRILLON voit le jour le mercredi 16 février 1887 au Bouscat.

Il est le fils légitime de Jean MÉRILLON, Négociant en vins, âgé de 35 ans et de Marguerite Eugénie AUSCHITZKY, âgée de 18 ans.

 

Robert sera Ministre plénipotentiaire.

 

Il épouse le lundi 23 mai 1921 au Bouscat Anne Marie Marguerite DUBOURG, la fille légitime de Jean Gaston DUBOURG et de Marie Cora Antoinette Françoise DUCASSE.

Ce couple aura trois enfants :

-Denise née en 1922.

-Jean-Marie né en 1926.

-Henri né en 1931.

 

Robert MÉRILLON est décédé le mercredi 30 décembre 1987, à l'âge de 100 ans, à Bayonne.

 

Note : Licencié en droit. Diplômé de l'Ecole des Sciences politiques. Elève breveté de l'Ecole des langues orientales vivantes. Elève consul au Cabinet du Ministre, 24 avril 1913. A la disposition du Commissaire résidant général au Maroc, 24 mai 1913. Cité à l'Ordre de la 66ème Division, 19 août 1915. Consul suppléant de 1ère classe, 21 février 1917. Rédacteur à la sous-division des Relations commerciales, 1er novembre 1919. Consul de 2ème classe, 8 janvier 1921. Hors cadre, à la disposition de la Résidence Générale au Maroc, 18 juillet 1924. Consul de 1ère classe et maintenu hors cadre, 31 décembre 1926. Consul général et maintenu hors cadre, 26 décembre 1931. Secrétaire général du Protectorat marocain, 31 décembre 1931. Remplacé dans le cadre et à Milan, 17 juillet 1936.

Annuaire diplomatique et consulaire. Paris 1939.

÷

En mission à la Croix Rouge française entre août 1940 et 1944, promu Ministre Plénipotentiaire le 6 août 1940, M. Mérillon a été admis à faire valoir ses droits à la retraite à compter du 1er mai 1945.

Monique Constant, Conservateur en Chef, Chef de la division historique. Archives du ministère des Affaires Etrangères.

 

Officier de la Légion d'honneur, Croix de guerre.

 

 

1.1.1.2.1.3.2.2

 

Jean-Marie Gérard MÉRILLON voit le jour le vendredi 20 juillet 1888 au Bouscat.

Il est le fils légitime de Jean MÉRILLON, Négociant en vins, âgé de 36 ans et de Marguerite Eugénie AUSCHITZKY, âgée de 19 ans. Son frère vivant est Robert (né en 1887).

 

Jean-Marie sera Contrôleur des domaines du gouvernement chérifien.

 

Gérard MÉRILLON est décédé le vendredi 29 mars 1974, à l'âge de 85 ans, à Paris.

 

Note : Il décède à Paris, sans postérité, dans l'incendie de l'hôtel Arona.

 

 

1.1.1.2.1.3.2.3

 

Marc Robert Auguste MÉRILLON voit le jour le jeudi 5 juin 1890 au Bouscat.

Il est le fils légitime de Jean MÉRILLON, Négociant en vins, âgé de 38 ans et de Marguerite Eugénie AUSCHITZKY, âgée de 21 ans. Ses frères vivants sont : Robert (né en 1887), Jean-Marie Gérard (né en 1888).

 

Marc sera Administrateur de sociétés.

 

Il épouse le mercredi 17 mars 1920 à Paris Germaine MAUGENEST, la fille légitime de Pierre Louis MAUGENEST et d'Angélique Ernestine CHAMPAGNE.

Ce couple aura un enfant :

-Françoise née en 1921.

 

Le 6 février 1973 son épouse Germaine meurt, Marc est âgé de 82 ans.

 

Marc MÉRILLON est décédé le mercredi 27 août 1975, à l'âge de 85 ans, à Saint-Jean-de-Luz.

 

 

1.1.1.2.1.3.2.4

 

Henri MÉRILLON voit le jour le mercredi 5 octobre 1892.

Il est le fils légitime de Jean MÉRILLON, Négociant en vins, âgé de 41 ans et de Marguerite Eugénie AUSCHITZKY, âgée de 23 ans. Ses frères vivants sont : Robert (né en 1887), Jean-Marie Gérard (né en 1888), Marc Robert Auguste (né en 1890).

 

Henri sera Officier aviateur.

 

Henri MÉRILLON est décédé le dimanche 10 octobre 1915, à l'âge de 23 ans.

 

Note : Il est mort au champ d'honneur.

Sans postérité.

 

 

1.1.1.2.1.3.2.5

 

Nadia MÉRILLON est née le mardi 5 octobre 1897 à Bordeaux.

Elle est la fille légitime de Jean MÉRILLON, Négociant en vins, âgé de 46 ans et de Marguerite Eugénie AUSCHITZKY, âgée de 28 ans. Ses frères vivants sont : Robert (né en 1887), Jean-Marie Gérard (né en 1888), Marc Robert Auguste (né en 1890), Henri (né en 1892).

 

Elle épouse le lundi 9 juin 1919 à Ciboure Pierre-Henri Marie Jean MÉRILLON, Auditeur à la Cour des Comptes, le fils légitime de Daniel MÉRILLON et de Cécile MAREILS de BUSSAC.

Ce couple aura deux enfants :

-Catherine née en 1920.

-Jean-François né en 1924.

 

Le 14 juin 1963 son époux meurt, Nadia est âgée de 65 ans.

 

Nadia MÉRILLON est décédée le vendredi 7 octobre 1988, à l'âge de 91 ans, à Bayonne.

 

 

1.1.1.2.1.3.2.6

 

Claude Geneviève MÉRILLON est née le vendredi 1 novembre 1912 à Bordeaux.

Elle est la fille légitime de Jean MÉRILLON, Négociant en vins, âgé de 61 ans et de Marguerite Eugénie AUSCHITZKY, âgée de 43 ans. Ses frères et soeurs vivants sont : Robert (né en 1887), Jean-Marie Gérard (né en 1888), Marc Robert Auguste (né en 1890), Henri (né en 1892), Nadia (née en 1897).

 

Son père Jean meurt le 22 août 1924, Claude est âgée de 11 ans.

 

Sa mère Marguerite meurt le 9 mars 1932, Claude est âgée de 19 ans.

 

Elle épouse le lundi 2 septembre 1935 Bernard Marie Pierre HENRY, Assureur, le fils légitime de parents non connus.

Ce couple aura cinq enfants :

-Patrick né en 1936.

-Christian né en 1939.

-Caroline née en 1941.

-Gérald né en 1945.

-Sophie née en 1952.

 

Le 20 mai 1983 son époux meurt, Claude est âgée de 70 ans.

 

 

Génération 10

 

 

1.1.1.1.1.1.1.1.1

 

Denise MÉRILLON est née le vendredi 21 juillet 1922 à Paris.

Elle est la fille légitime de Robert MÉRILLON, Ministre plénipotentiaire, âgé de 35 ans et d'Anne Marie Marguerite DUBOURG, âgée de 22 ans.

 

Elle épouse le vendredi 11 juillet 1947 Roger BOLZE, publicitaire, le fils légitime de parents non connus.

Ce couple aura deux enfants :

-Hervé né en 1948.

-Eric né en 1950.

 

Denise MÉRILLON est décédée à une date inconnue.

 

 

1.1.1.1.1.1.1.1.2

 

Jean-Marie MÉRILLON voit le jour le vendredi 12 février 1926 à Tanger.

Il est le fils légitime de Robert MÉRILLON, Ministre plénipotentiaire, âgé de 38 ans et d'Anne Marie Marguerite DUBOURG, âgée de 25 ans.

 

Jean-Marie sera Ambassadeur de France.

 

Note : éléments biographiques :

Etudes : Lycée Gouraud à Rabat ; Cours Hattemer à Milan ; Lycée Janson-de-Sailly à Paris.

Lauréat du Concours Général ; Diplômé de l'Ecole Libre des Sciences Politiques ; Ancien élève de l'Ecole Nationale d'Administration.

 

Appelé au Ministère des Affaires Etrangères où il effectuera de 1952 à 1991 la totalité de sa carrière.

1952-1957. Sert à la Direction des Affaires Politiques au cabinet du Secrétaire d'Etat et au cabinet du Ministre. Participe aux grandes rencontres internationales de l'époque : Conférence des Quatre à Berlin en 1954 ; Conférence de Genève sur l'Extrme Orient (Indochine), de 1954 ; Conférence des Quatre à Genève en 1955, Chefs de Gouvernement puis Ministres des Affaires Etrangères (Bidault, Mendès-France, Dulles, Eden, Bogomolov, Molotov, Chou en-lai, Phan Van Dông).

1957-1963. Premier Secrétaire à l'ambassade de France à Rome (Quirinal) ; Membre de la délégation française aux Réunions d'Evian sur l'Algérie.

1963-1968. Sous-directeur des Affaires Africaines au Ministère des Affaires Etrangères.

1968-1973. Ambassadeur à Amman, Jordanie (affaire des fedayins, bataille d'Amman en 1970).

1973-1975. Ambassadeur en République du Viêt Nam (chute de Saigon en avril 1975).

1975-1977. Ambassadeur en Grèce (Retour de la démocratie, soutien à M. Caramanlis), négociations pour l'entrée de la Grèce dans l'Union Européenne ; conflit gréco-turc.

1977-19779. Directeur des Affaires politiques au Ministère des Affaires étrangères.

1979-1982. Ambassadeur à Alger. (L'après Boumediene, Chadli, normalisation des relations franco-algériennes).

1982-1986. Ambassadeur représentant permanent de la France à l'OTAN (affaire des euromissiles).

1986-1989. Ambassadeur à Berne (l'exotisme de la stabilité et de la prospérité).

1989-1991. Ambassadeur à Moscou. L'époque Gorbatchev ; fin de l'URSS ; chute du mur, entrée de la nouvelle Russie dans le Concert des Nations.

 

Elevé à la dignité d'Ambassadeur de France en 1991.

 

Décorations : Officier de la Légion d'honneur, officier de l'ordre national du Mérite, grand-croix de l'ordre de l'Indépendance jordanienne, grand-croix du Phénix de Grèce, grand-croix de l'ordre de l'Etoile d'Ivoire, grand-croix de la Couronne de Belgique.

 

 

 

1.1.1.1.1.1.1.1.3

 

 

Henri MÉRILLON voit le jour le samedi 2 mai 1931 à Rabat.

Il est le fils légitime de Robert MÉRILLON, Ministre plénipotentiaire, âgé de 44 ans et d'Anne Marie Marguerite DUBOURG, âgée de 31 ans. Son frère vivant est Jean-Marie (né en 1926).

 

Henri sera Ancien chef de l'hôpital de Bayonne.

 

Il épouse Brigitte LEMOINE, la fille légitime de parents non connus.

Ce couple aura trois enfants :

-Philippe né en 1961.

-Catherine née en 1964.

-Cécile née en 1973.

 

Leur mariage religieux est célébré  le mardi 17 mars 1959 à Paris - 15ème arrondissement.

 

Le 10 juillet 1961 naît son fils Philippe. Henri est âgé de 30 ans.

 

Le 19 mars 1964 naît sa fille Catherine. Henri est âgé de 32 ans.

 

Le 25 octobre 1973 naît sa fille Cécile. Henri est âgé de 42 ans.

 

Son père Robert meurt le 30 décembre 1987, Henri est âgé de 56 ans.

 

Sa mère Anne meurt en 1992, Henri est âgé de 60 ans.

 

 

1.1.1.1.1.1.1.3.1

 

 

Françoise MÉRILLON est née le vendredi 12 août 1921 à Bordeaux.

Elle est la fille légitime de Marc Robert Auguste MÉRILLON, Administrateur de sociétés, âgé de 31 ans et de Germaine MAUGENEST, âgée de 26 ans.

 

Elle épouse le samedi 19 juillet 1947 à Verrières-les-Buissons Jacques Marie de CHAMPS de SAINT LÉGER, le fils légitime de parents non connus.

Ce couple aura deux enfants :

-Sylvie Marie-Thérèse née en 1949.

-Régine Marie Madeleine née en 1950.

 

Le 16 mars 1988 son époux Jacques meurt, Françoise est âgée de 66 ans.

 

 

1.1.1.1.1.1.1.6.1

 

Patrick HENRY voit le jour le mardi 23 juin 1936 à Paris.

Il est le fils légitime de Bernard Marie Pierre HENRY, Assureur, âgé de 26 ans et de Claude Geneviève MÉRILLON, âgée de 23 ans.

 

Il épouse le samedi 13 octobre 1962 à Saint-Léonard-en-Bauce Véronique LAURIAU-CHERNOVITZ, la fille légitime de parents non connus.

Ce couple aura trois enfants :

-Delphine née en 1963.

-Stanislas né en 1965.

-Angélique née en 1969.

 

 

1.1.1.1.1.1.1.6.2

 

Christian HENRY voit le jour le mardi 26 décembre 1939 à Orléans.

Il est le fils légitime de Bernard Marie Pierre HENRY, Assureur, âgé de 29 ans et de Claude Geneviève MÉRILLON, âgée de 27 ans. Son frère vivant est Patrick (né en 1936).

 

Il épouse le lundi 27 avril 1964 à Paris Francine GALTIER, la fille légitime d'Adrien GALTIER et de Maud MOTTEZ.

Ce couple aura trois enfants :

-Cyril né en 1965.

-Fabrice né en 1967.

-Rodolphe né en 1973.

 

 

1.1.1.1.1.1.1.6.3

 

Caroline HENRY est née le jeudi 1 mai 1941 à Paris.

Elle est la fille légitime de Bernard Marie Pierre HENRY, Assureur, âgé de 31 ans et de Claude Geneviève MÉRILLON, âgée de 28 ans. Ses frères vivants sont : Patrick (né en 1936), Christian (né en 1939).

 

Elle épouse le vendredi 14 juin 1963 à Ciboure Pierre QUEMIN, le fils légitime de parents non connus.

Ce couple aura deux enfants :

-Sidonie née en 1965.

-Adélaïde née en 1968.

 

 

1.1.1.1.1.1.1.6.4

 

Gérald HENRY voit le jour le dimanche 28 octobre 1945 à Paris.

Il est le fils légitime de Bernard Marie Pierre HENRY, Assureur, âgé de 35 ans et de Claude Geneviève MÉRILLON, âgée de 32 ans. Ses frères et soeurs vivants sont : Patrick (né en 1936), Christian (né en 1939), Caroline (née en 1941).

 

Il épouse le samedi 16 août 1969 à Madrid Maria Carmen DIAZ DEL CAMPO, la fille légitime de parents non connus.

Ce couple aura trois enfants :

-Miguel né en 1970.

-Capucine née en 1970.

-Daphnée née en 1973.

 

 

1.1.1.1.1.1.1.6.5

 

Sophie HENRY est née le vendredi 4 avril 1952 à Paris.

Elle est la fille légitime de Bernard Marie Pierre HENRY, Assureur, âgé de 42 ans et de Claude Geneviève MÉRILLON, âgée de 39 ans. Ses frères et soeurs vivants sont : Patrick (né en 1936), Christian (né en 1939), Caroline (née en 1941), Gérald (né en 1945).

 

Elle épouse le samedi 20 décembre 1980 à Paris Antoine LÉVEILLÉ-NIZEROLLE, le fils légitime de parents non connus.

Ce couple aura trois enfants :

-Charlotte née en 1981.

-Grégory né en 1983.

-Alexandra née en 1985.

 

 

1.1.1.1.1.1.2.1.1

 

Catherine MÉRILLON est née le vendredi 9 juillet 1920 à Ciboure.

Elle est la fille légitime de Pierre-Henri Marie Jean MÉRILLON, Auditeur à la Cour des Comptes, âgé de 25 ans et de Nadia MÉRILLON, âgée de 22 ans.

 

Elle épouse le lundi 22 juin 1942 à Ciboure Yvon CHANCERELLE, le fils légitime de parents non connus.

Ce couple aura sept enfants :

-Odile née en 1943.

-Brigitte née en 1944.

-Bernard né en 1947.

-Rémi né en 1948.

-Cécile née en 1949.

-Yvon-Daniel né en 1953.

-Monique née en 1960.

 

 

1.1.1.1.1.1.2.1.2

 

Jean-François MÉRILLON voit le jour le dimanche 3 février 1924 à Paris.

Il est le fils légitime de Pierre-Henri Marie Jean MÉRILLON, Auditeur à la Cour des Comptes, âgé de 29 ans et de Nadia MÉRILLON, âgée de 26 ans. Sa soeur vivante est Catherine (née en 1920).

 

Il épouse le samedi 31 mars 1951 à Saint-Servan Germaine HERVÉ, la fille légitime de parents non connus.

Ce couple aura deux enfants :

-Jacques né en 1952.

-Sophie née en 1955.

 

Il épouse en secondes noces le lundi 1 juin 1959 à Paris Mauricette LAJUS, la fille légitime de parents non connus.

Il n'y a pas d'enfants connus pour ce couple.

 

 

1.1.1.1.1.2.1.1.1

 

Charlotte PERIÉ est née le vendredi 7 septembre 1894 à Bordeaux.

Elle est la fille légitime de Jean-Jacques Barthélemy Hippolyte PERIÉ et de Claire Marguerite Henriette MEAUDRE de LAPOUYADE, âgée de 26 ans.

 

Elle épouse le mercredi 18 mai 1921 à Bordeaux Camille DENAGISCARDE, Président de chambre à la Cour de Pau, le fils légitime de parents non connus.

Ce couple aura trois enfants :

-Gaston né en 1922.

-Dominique né en 1924.

-Marie Henriette née en 1925.

 

 

1.1.1.1.1.2.1.1.2

 

Daniel Marie Joseph PERIÉ voit le jour le vendredi 27 août 1897 à Bordeaux.

Il est le fils légitime de Jean-Jacques Barthélemy Hippolyte PERIÉ et de Claire Marguerite Henriette MEAUDRE de LAPOUYADE, âgée de 29 ans. Sa soeur vivante est Charlotte (née en 1894).

 

Il épouse le mercredi 5 mai 1937 à Paris Marie-Louise Pauline PINVILLE, la fille légitime de Joseph Nicolas Théramène PINVILLE et de Marie Joséphine Hermina DUHAMEL.

 

Note : Chevalier de la Légion d'honneur, Croix de guerre 1914-1918, chevalier de l'ordre pontifical de Saint-Grégoire-le-Grand.

 

Mariage sans postérité.

 

 

1.1.1.1.1.2.1.2.1

 

Andrée MEAUDRE de LAPOUYADE est née le jeudi 2 mars 1905.

Elle est la fille légitime de Jean Cléobule Maurice MEAUDRE de LAPOUYADE, avocat à la Cour de Bordeaux, âgé de 34 ans et d'Yvonne Leanne Louise GADEN.

 

Son père Jean meurt le 14 septembre 1949, Andrée est âgée de 44 ans.

 

 

1.1.1.1.1.2.1.2.2

 

 

François-Noël MEAUDRE de LAPOUYADE voit le jour le mercredi 22 février 1911.

Il est le fils légitime de Jean Cléobule Maurice MEAUDRE de LAPOUYADE, avocat à la Cour de Bordeaux, âgé de 40 ans et d'Yvonne Leanne Louise GADEN. Sa soeur vivante est Andrée (née en 1905).

 

François-Noël MEAUDRE de LAPOUYADE est décédé le mardi 4 décembre 1934, à l'âge de 23 ans.

 

Note : Il est décédé accidentellement, dans des conditions tragiques, alors qu'il terminait son service militaire comme sous-lieutenant d'artillerie. Comme son père, c'était un garçon extrêmement doué. Il n'avait que vingt-quatre ans.

 

 

 

1.1.1.1.1.2.1.3.1

 

 

Jean Maurice Hector Marie César MEAUDRE de LAPOUYADE voit le jour le jeudi 23 novembre 1899.

Il est le fils légitime de Jean-Baptiste André MEAUDRE de LAPOUYADE, âgé de 27 ans et de Marie Cécile Madelaine DENAN.

 

 

1.1.1.1.1.2.1.3.2

 

 

René MEAUDRE de LAPOUYADE voit le jour le mardi 26 janvier 1904 à Bordeaux.

Il est le fils légitime de Jean-Baptiste André MEAUDRE de LAPOUYADE, âgé de 31 ans et de Marie Cécile Madelaine DENAN. Son frère vivant est Jean Maurice Hector Marie César (né en 1899).

 

Il épouse Clémence CAMINADE de COUSSIEU, la fille légitime de parents non connus.

Ce couple aura un enfant :

-Christiane née à une date inconnue.

 

 Ils se marient  le jeudi 4 septembre 1947.

 

 

1.1.1.1.1.2.1.3.3

 

 

Samuel Marie Maurice, dit Urice MEAUDRE de LAPOUYADE dit urice voit le jour le mardi 26 janvier 1904 à Bordeaux.

Il est le fils légitime de Jean-Baptiste André MEAUDRE de LAPOUYADE, âgé de 31 ans et de Marie Cécile Madelaine DENAN. Son frère vivant est Jean Maurice Hector Marie César (né en 1899).

 

Il épouse Claire Madeleine Jeanne CARNOT, la fille légitime de Lazare Adolphe Paul CARNOT et de Madeleine Marie GUADET.

Ce couple aura deux enfants :

-Brigitte Cécile Madeleine née en 1934.

-Bertrand Paul André né en 1943.

 

 Ils se marient  le mercredi 1 juin 1932.

 

Le 18 novembre 1934 naît sa fille Brigitte. Samuel est âgé de 30 ans.

 

Le 18 décembre 1943 naît son fils Bertrand. Samuel est âgé de 39 ans.

 

 

1.1.1.1.1.2.1.3.4

 

 

Madeleine MEAUDRE de LAPOUYADE est née le dimanche 9 avril 1905 à Bordeaux.

Elle est la fille légitime de Jean-Baptiste André MEAUDRE de LAPOUYADE, âgé de 32 ans et de Marie Cécile Madelaine DENAN. Ses frères vivants sont : Jean Maurice Hector Marie César (né en 1899), René (né en 1904), Samuel Marie Maurice, dit Urice dit urice (né en 1904).

 

Elle épouse Pierre Armand MÉRILLON, le fils légitime d'Armand MÉRILLON et de Jeanne PLANTÉ.

Il n'y a pas d'enfants connus pour ce couple.

 

 Ils se marient  le mercredi 20 janvier 1926 à Bordeaux.

 

 

1.1.1.1.1.2.2.3.1

 

 

Carmen MEAUDRE de LAPOUYADE est née en 1901.

Elle est la fille légitime de Paul Robert MEAUDRE de LAPOUYADE, âgé de 23 ans et de Louise Alice PERRET.

 

Carmen MEAUDRE de LAPOUYADE est décédée en 1901, à l'âge de moins d'un an.

 

 

1.1.1.1.1.2.2.3.2

 

 

Olga MEAUDRE de LAPOUYADE est née le lundi 9 février 1903 à Nouvelle-Orléans.

Elle est la fille légitime de Paul Robert MEAUDRE de LAPOUYADE, âgé de 25 ans et de Louise Alice PERRET.

 

Elle épouse José GONZELEZ, le fils légitime de parents non connus.

Il n'y a pas d'enfants connus pour ce couple.

 

 

1.1.1.1.1.2.2.3.3

 

 

Reina Aline MEAUDRE de LAPOUYADE est née en 1904 à Nouvelle-Orléans.

Elle est la fille légitime de Paul Robert MEAUDRE de LAPOUYADE, âgé de 26 ans et de Louise Alice PERRET. Sa soeur vivante est Olga (née en 1903).

 

Reina est décédée en 1905, à l'âge de un an, à Nouvelle-Orléans.

 

 

1.1.1.1.1.2.2.3.4

 

Robert P. MEAUDRE de LAPOUYADE voit le jour en 1906 à Nouvelle-Orléans.

Il est le fils légitime de Paul Robert MEAUDRE de LAPOUYADE, âgé de 28 ans et de Louise Alice PERRET. Sa soeur vivante est Olga (née en 1903).

 

Il épouse en 1935 Irène JENKINS, la fille légitime de parents non connus.

Ce couple aura deux enfants :

-Joseph Perret (Perry) né en 1938.

-Sheryl-Mary née en 1942.

 

 

1.1.1.1.1.2.2.3.5

 

Norman MEAUDRE de LAPOUYADE est née en 1909 à Nouvelle-Orléans.

Elle est la fille légitime de Paul Robert MEAUDRE de LAPOUYADE, âgé de 31 ans et de Louise Alice PERRET. Ses frères et soeurs vivants sont : Olga (née en 1903), Robert P. (né en 1906).

 

Elle épouse Francis BEAUJEAUX, le fils légitime de parents non connus.

Ce couple aura un enfant :

-J. Norman né en 1943.

 

 

1.1.1.1.1.2.5.1.1

 

Marguerite Marie-Thérèse TOURNAMILLE est née le vendredi 13 décembre 1907 à Toulouse.

Elle est la fille légitime de Henry TOURNAMILLE, âgé de 30 ans et de Marie Elisabeth DU LAC.

 

Elle épouse le mercredi 3 juin 1931 à Ondes H.-G.-Bernard ANTONIN, le fils légitime de parents non connus.

Ce couple aura sept enfants :

-Marie née en 1933.

-René né en 1935.

-Germaine née en 1936.

-Henri né en 1938.

-Hélène née en 1942.

-François né en 1944.

-Geneviève née en 1946.

 

 

1.1.1.1.1.2.5.1.2

 

Gabriel Marie Joseph TOURNAMILLE voit le jour le dimanche 14 mars 1909.

Il est le fils légitime de Henry TOURNAMILLE, âgé de 31 ans et de Marie Elisabeth DU LAC. Sa soeur vivante est Marguerite Marie-Thérèse (née en 1907).

 

Il épouse Marie Elisabeth DU LAC, la fille légitime de parents non connus.

Ce couple aura deux enfants :

-Henry né en 1966.

-Elisabeth née à une date inconnue.

 

Gabriel TOURNAMILLE est décédé le mardi 26 février 1924, à l'âge de 14 ans.

 

 

1.1.1.1.1.2.5.2.1

 

René MAGUES voit le jour en août 1905.

Il est le fils légitime de Joseph MAGUES et de Germaine TOURNAMILLE, âgée de 27 ans.

 

René MAGUES est décédé le mercredi 26 mai 1948, à l'âge de 42 ans, à Baden-Baden.

 

Note : Il est décédé à la suite d'un accident.

 

 

1.1.1.1.1.2.5.2.2

 

Marie MAGUES est née le vendredi 20 mai 1910.

Elle est la fille légitime de Joseph MAGUES et de Germaine TOURNAMILLE, âgée de 32 ans. Son frère vivant est René (né en 1905).

 

Elle épouse le jeudi 1 décembre 1932 Jacques MULLER, le fils légitime de parents non connus.

Ce couple aura deux enfants :

-Annie née en 1934.

-Marie-Claire née en 1943.

 

 

1.1.1.1.1.2.5.2.3

 

Jean MAGUES voit le jour le vendredi 2 février 1912.

Il est le fils légitime de Joseph MAGUES et de Germaine TOURNAMILLE, âgée de 33 ans. Ses frères et soeurs vivants sont : René (né en 1905), Marie (née en 1910).

 

Il épouse Simone TABANOU, la fille légitime de parents non connus.

Ce couple aura deux enfants :

-Claude né en 1943.

-Colette née en 1945.

 

 

1.1.1.2.1.1.1.3.1

 

Jean-Pierre ALAUX voit le jour le samedi 14 novembre 1925 à La Ciotat.

Il est le fils légitime de François ALAUX, Peintre, âgé de 47 ans et de Marie-Louise de LANNOY, âgée de 28 ans.

 

Jean-Pierre sera Peintre.

 

Sa mère Marie-Louise meurt en 1937, Jean-Pierre est âgé de 11 ans.

 

Il épouse Jeanne LAFFONT, la fille légitime de parents non connus.

Ce couple aura deux enfants :

-Sophie née en 1952.

-Jean-Christophe né en 1956.

 

Il épouse en secondes noces Giselle MORPUGO, la fille légitime de parents non connus.

Il n'y a pas d'enfants connus pour ce couple.

 

Le 5 septembre 2004 son épouse Giselle meurt, Jean-Pierre est âgé de 78 ans.

 

 

1.1.1.2.1.1.2.1.1

 

Simone BONIFAS est née le samedi 22 mars 1913 à Bordeaux.

Elle est la fille légitime de Gaston BONIFAS, âgé de 29 ans et de Jeanne BENQUET.

 

 

1.1.1.2.1.1.2.2.1

 

Jacques FERRIÈRE voit le jour le lundi 8 février 1909 à Bordeaux.

Il est le fils légitime de Xavier FERRIÈRE, Courtier maritime, âgé de 23 ans et de Geneviève BONIFAS, âgée de 21 ans.

 

Son père Xavier meurt le 31 décembre 1916, Jacques est âgé de 7 ans.

 

Il épouse en 1942 Christiane DESPAX, la fille légitime d'Auguste DESPAX.

Ce couple aura trois enfants :

-Edith née en 1943.

-Xavier né en 1944.

-Véronique née en 1946.

 

Jacques FERRIÈRE est décédé le lundi 30 décembre 1968, à l'âge de 59 ans.

 

 

1.1.1.2.1.1.2.2.2

 

Marie Camille Madeleine Paule Odette FERRIÈRE est née le samedi 10 septembre 1910 à Lormont.

Elle est la fille légitime de Xavier FERRIÈRE, Courtier maritime, âgé de 25 ans et de Geneviève BONIFAS, âgée de 22 ans. Son frère vivant est Jacques (né en 1909).

 

Son père Xavier meurt le 31 décembre 1916, Marie est âgée de 6 ans.

 

Elle épouse le mardi 3 février 1931 à Bordeaux  Jacques Jean FIEUX, - Publiciste, le fils légitime de Jean Marie Joseph Georges FIEUX et de Germaine Marie Joseph MAURIAC.

Ce couple aura cinq enfants :

-Solange née en 1932.

-Gérard Henri Marie Joseph né en 1934.

-Bernadette née en 1937.

-Chantal née en 1941.

-Marie-Noëlle née en 1948.

 

Le 3 octobre 1979 son époux Jacques meurt, Marie est âgée de 69 ans.

 

 

1.1.1.2.1.1.2.2.3

 

Guy FERRIÈRE voit le jour le samedi 9 août 1913.

Il est le fils légitime de Xavier FERRIÈRE, Courtier maritime, âgé de 28 ans et de Geneviève BONIFAS, âgée de 25 ans. Ses frères et soeurs vivants sont : Jacques (né en 1909), Marie Camille Madeleine Paule Odette (née en 1910).

 

Guy sera officier de marine.

 

Son père Xavier meurt le 31 décembre 1916, Guy est âgé de 3 ans.

 

Il épousee lundi 9 avril 1951 à Bordeaux Jacqueline ARNAUD, la fille légitime de parents non connus.

Ce couple aura deux enfants :

-Eric né en 1953.

-Brigitte née en 1954.

 

Note : Chevalier du Mérite Maritime.

 

 

1.1.1.2.1.1.2.2.4

 

Anne-Marie FERRIÈRE est née le mercredi 2 février 1916.

Elle est la fille légitime de Xavier FERRIÈRE, Courtier maritime, âgé de 30 ans et de Geneviève BONIFAS, âgée de 28 ans. Ses frères et soeurs vivants sont : Jacques (né en 1909), Marie Camille Madeleine Paule Odette (née en 1910), Guy (né en 1913).

 

Son père Xavier meurt le 31 décembre 1916, Anne-Marie est âgée de moins d'un an.

 

 

1.1.1.2.1.1.2.3.1

 

François PAUCIS voit le jour à une date inconnue.

Il est le fils légitime de Joseph PAUCIS, notaire à Agen et d'Yvonne BONIFAS.

 

François sera président de la chambre des notaires d'Agen.

 

Il aura quatre enfants dont la mère n'est pas connue :

-Emmanuel né à une date inconnue.

-Xavier né à une date inconnue.

-Béatrice née à une date inconnue.

-Cécile née à une date inconnue.

 

 

1.1.1.2.1.1.2.3.2

 

Anne-Marie PAUCIS est née à une date inconnue.

Elle est la fille légitime de Joseph PAUCIS, notaire à Agen et d'Yvonne BONIFAS.

 

 

1.1.1.2.1.1.2.3.3

 

Madeleine PAUCIS est née à une date inconnue.

Elle est la fille légitime de Joseph PAUCIS, notaire à Agen et d'Yvonne BONIFAS.

 

Elle épouse Pierre AMIET, le fils légitime de Paul AMIET et de Marguerite FOURNIÉ.

Ce couple aura quatre enfants :

-Bruno né à une date inconnue.

-Claire née à une date inconnue.

-Daniel né à une date inconnue.

-Anne-Marie née à une date inconnue.

 

 

1.1.1.2.1.1.2.4.1

 

Jean-Paul TRABUT-CUSSAC voit le jour le lundi 28 janvier 1924 à Bordeaux.

Il est le fils légitime d'Antoine TRABUT-CUSSAC, Agent de représentation industrielle, âgé de 28 ans et de Marie-Thérèse BONIFAS.

 

Jean-Paul sera Archiviste-paléographe.

 

Il épouse Annette MINVIELLE, la fille légitime d'André MINVIELLE et de Marthe SEIGNOURET.

Ce couple aura trois enfants :

-Ayquelm né en 1952.

-Hugues né à une date inconnue.

-Marie-France née à une date inconnue.

 

Jean-Paul TRABUT-CUSSAC est décédé le dimanche 12 janvier 1969, à l'âge de 44 ans, à Bordeaux.

 

Note : L''Ecole des chartes nous a communiqué la notice qui lui a été consacrée dans la revue : "La Bibliothèque de l'Ecole des Chartes" (T. 128 (1970).

 

"Comment évoquer la fin tragique de Jean-Paul Trabut-Cussac sans éprouver une douloureuse tristesse et même un sentiment de révolte face à l'absurde violence qui a abattu, dans sa quarante-cinquième année, un homme et un savant d'une telle qualité ? Sauvagement frappé à la tête par un moniteur d'auto-école de Madrid, le 30 mai 1966, notre malheureux confrère allait, avec une incroyable robustesse, lutter contre la mort pendant près de trente-deux mois pour finalement s'éteindre à Bordeaux, le 12 janvier 1969.

Grand, sportif, avec son sourire cordial, son patriotisme un peu pointilleux de Français ayant beaucoup travaillé à l'étranger, sa promptitude à s'enflammer pour les bonnes causes et à s'indigner du mal, il forçait irrésistiblement la sympathie par sa générosité chaleureuse, son solide amour de la vérité et de la vie. Ses intimes lui connaissaient pourtant, depuis des années, une grave préocupation, mais ils savaient aussi avec quelle lucide patience et quelle affectueuse intelligence, il avait le courage d'y faire face. Eloigné de Paris, il vouait à l'Ecole des chartes une sorte de culte dont témoigne la rigueur intellectuelle et morale, ennemie de compromissions, que l'on retrouve profondément marquée dans sa carrière comme dans son oeuvre.

Né à Bordeaux le 28 janvier 1924, Jean-Paul Trabut-Cussac y fait de brillantes études secondaires, puis il y prépare une licence de lettres classiques ; mais brusquement, il se tourne vers l'histoire et, après avoir participé, comme engagé volontaire, à la fin de la seconde guerre mondiale, il entre à l'Ecole des chartes en 1945. Il en sort quatrième, en 1949, avec une thèse sur L'administration anglaise en Gascogne sous Henri III et Edouard Ier, de 1252 à 1307, qui lui vaut, tout à la fois, le prix Auguste Molinier et le prix de la ville de Bordeaux.

A la faveur d'une bourse des relations culturelles décrochée de haute lutte, alors qu'il était encore élève à l'Ecole des chartes, il a découvert, avec émerveillement, la prodigieuse richesse du Public Record Office de Londres. C'est donc en Angleterre qu'il commence sa carrière professionnelle, comme bibliothécaire en chef de l'Institut français du Royaume-Uni à Londres. Il y accumule les matériaux d'une monumentale thèse de doctorat à laquelle il travaillera encore plus activement, de 1955 à 1959, comme stagiaire puis comme attaché de recherche au Centre national de la Recherche scientifique.

En 1959, Yves Renouard cherche un animateur de valeur pour la bibliothèque de la Casa Vélasquez nouvellement reconstruite à Madrid ; c'est à Trabut-Cussac qu'il pense naturellement ; les hispanistes français savent tous, maintenant, quel magnifique centre de recherche a été organisé grâce à lui.

L'Espagne inspire à notre confrère deux savantes études : l'une sur les prieurés espagnols de l'abbaye de la Sauve Majeure, l'autre sur Don Enrique de Castille en Angleterre (1256-1259), cette dernière publiée dans les Mélanges de la Casa de Vélasquez, t. II (1966), p. 51-58.

Mais bien plus qu'à l'Espagne, c'est à l'Angleterre et surtout à la Gascogne que, scientifiquement et sentimentalement, il restait attaché.

Toute son oeuvre s'est développée, au cours des années, selon les orientations esquissées par sa thèse d'Ecole des chartes. Une biographie a peu près complète de ses quelques trente-deux publications a récemment paru dans les Annales du Midi, t. LXXXI (1969) n° 92, p. 241-243, avec une émouvante notice nécrologique due à M. Charles Higounet. On y retrouve les sujets pour lesquels il s'est passionné : commerce du vin au Moyen Age, controverse sur les bastides et les intentions de leurs fondateurs, histoire de Libourne, de Penne-d’Agennais et de Bordeaux, notamment une belle contribution au Bordeaux sous les rois d'Angleterre dirigée par Y. Renouard et publiée en 1965.

Dans la ligne de l'enseignement dispensé à l'Ecole des chartes, Jean-Paul Trabut-Cussac avait une particulière prédilection pour les problèmes de diplomatique et d'archivistique. Qu'il suffise d'évoquer son ouvrage de 212 pages intitulé Le "Livre des hommages d'Aquitaine". Restitution du second "Livre noir" de la connétablie de Bordeaux (Bordeaux, Delmas 1959) ou encore ses articles Itinéraire d'Edouard Ier en France 1286-1289, dans Bulletin of the Institute of historical research, t. XXV (1952), p. 160-203. - Les cartulaires gascons d'Edouard II, d'Edouard III et de Charles VII, dans Bibliothèque de l'Ecole des chartes, t. CXI (1953), p. 65-106. - Un rôle de lettres patentes émanées du prince Edouard pendant son premier séjour en Gascogne (mai-octobre 1254), dans Recueil de travaux offert à M. Clovis Brunel (Paris, 1955), p. 599-615 - La charte anglaise des coutumes de Villeneuve-sur-Lot, suivie d'un essai de restitution du "Livre de basane noire", dans Villeneuve-sur-Lot et l'Agenais (Agen, 1962), p. 151-176. - Actes gascons dispersés émanant d'Edouard Ier d'Angleterre pendant son séjour en France. 1286-1289, dans Bulletin philosophique et historique du Comité des travaux historiques (1962), p. 63-139.

Notre confrère était donc tout désigné pour assumer, à la mort d'Yves Renouard, la responsabilité de la publication des Rôles gascons. Associé, d'autre part, à la refonte et à l'élargissement des Sources de l'histoire de France d'Auguste Molinier, Trabut-Cussac a, l'un des premiers, mis au point sa contribution. En attendant leur publication définitive dans le tome correspondant du "Nouveau Molinier", ses Sources anglaises de l'histoire de France constituent d'ores et déjà, en 140 pages ronéotypées, un guide très précieux notamment en ce qui concerne les fonds d'archives et les collections de documents.

Pourtant l'oeuvre maîtresse de Trabut-Cussac devait être sa thèse principale de doctorat d'Etat : l'administration anglaise en Aquitaine de 1254 à 1307. Elle comportait trois grandes subdivisions : l'histoire du duché, l'administration anglaise, les administrés. Le troisième volet de ce triptyque manquera, malheureusement à jamais. Les deux premières parties n'en constituent pas moins un ensemble équilibré dont la dactylographie est parfaitement au point pour l'impression ; grâce au concours financier du C.N.R.S, elles paraîtront prochainement, sous la forme d'un épais volume, dans la collection des Mémoires et documents publiés par la Société de l'Ecole des chartes.

Face à la cruelle absurdité d'une prometteuse destinée si tragiquement interrompue, il est consolant de penser que tant d'admirable travail ne sera pas perdu et que, à travers la dense érudition de cette belle thèse bientôt publiée, une sorte de dialogue, malgré tout, continuera."

Guy BEAUJOUAN

 

 

1.1.1.2.1.2.1.1.1

 

Claude Jean Pierre AUSCHITZKY voit le jour le mercredi 29 juin 1932 à Arcachon.

Il est le fils légitime de Louis Antoine Pierre AUSCHITZKY, rentier, âgé de 36 ans et de Marguerite Fernande SIMON, âgée de 29 ans.

 

Note : Célibataire. Sans postérité.

 

 

1.1.1.2.1.2.1.2.1

 

Serge AUSCHITZKY voit le jour le mardi 5 janvier 1937 à Arcachon.

Il est le fils légitime d'Armand Jacques AUSCHITZKY, Sans profession, âgé de 26 ans et de Marcelle Marie AUGÉ, âgée de 36 ans.

 

Serge sera Photographe indépendant.

 

Il épouse le samedi 20 avril 1963 à Alpes-d'Huez Danielle Priscillia Marie-Dargence, En Famille Patricia ROUSSET, la fille légitime de parents non connus.

Ce couple aura un enfant :

-Karine Natacha Marie-Dargence née en 1964.

 

 

1.1.1.2.1.2.2.1.1 - Sosa : 1

 

Hubert Marie Joseph Maurice AUSCHITZKY voit le jour le vendredi 9 août 1929 à Saint-Germain-la-Rivière.

Il est le fils légitime de Frank Marie François AUSCHITZKY, Courtier en vins, âgé de 32 ans et de Marie-Thérèse Françoise Madeleine DANGLADE, âgée de 26 ans.

 

Hubert sera A-D.G. de Compagnie d'assurances.

 

Il épouse le lundi 28 décembre 1964 à Paris Catherine, dite Maïten BRUSAUT, la fille légitime de parents non connus.

Ce couple aura deux enfants :

-Bertrand Marie François né en 1965.

-Delphine Marie-Noëlle Emilie née en 1967.

 

Note : Etudes à Bordeaux Caudéran, au collège Sainte Marie de Grand Lebrun, puis au collège international de Champittet à Lausanne. Diplômes. Maturité Suisse, Ecole Nationale d'Assurances.

Après cinq années passées à Bordeaux dans un cabinet d'experts en assurances, il part à Dakar pour diriger un cabinet d'assurances. Trois ans plus tard, nous le retrouvons inspecteur de la Compagnie. Il gravira rapidement tous les échelons puis il en sera nommé administrateur directeur général. L'affaire qui dépend du puissant groupe italien des Generali, est pourtant fragile car elle n'opère que sur le continent africain. La perte de notre Empire colonial sera durement ressentie. L'indépendance de l'Algérie lui sera fatale.

M. Auschitzky rentre en métropole. Suit alors une période noire car il ne parvient pas à se reclasser dans des conditions avantageuses.

Il décide alors de changer son fusil d'épaule et de faire carrière dans la décoration intérieure. Un rêve caressé depuis son adolescence devient enfin réalité.

Deux sociétés dominent le marché. Elles sont liées par des accords de non concurrence : Jansen, rue Royale à Paris, qui ne travaille qu'en France et Mercier Frères, avenue Montaigne et faubourg Saint-Antoine, qui réalise 96 % de son chiffre sur de prestigieux chantiers à l'étranger. Il entre chez Mercier où il sera chargé, dans un premier temps, des galeries (Houston, Dallas, Paris, Genève, etc.). Lorsque Jansen déposera son bilan, la société lui demandera de superviser les chantiers français restés en suspens. Il aménagera l'Hôtel Matignon (sous le mandat du Président Barre), la salle du Conseil de l'Hôtel de Ville de Paris, plusieurs ambassades, etc. et, dans le Sud-Ouest, en Médoc, les châteaux Margaux, Lynch-Moussas, Batailley, etc. A Saint-Emilion, Trotevieille.

En retraite, M. Auschitzky s'occupe bénévolement des finances de plusieurs associations, dont le Centre National du Volontariat.

Autres fonctions exercées au cours de sa carrière : juge au tribunal du travail, section employeurs (Dakar) ; Jeune Chambre Economique, et conseiller du Commerce Extérieur (Alger) ; Président du Fond d'Intervention culturelle, et conseiller du ministre de la Culture pour les affaires sociales (Paris).

Enfin, il se lance dans l'écriture.

M. Auschitzky, qui est membre de la Société des Gens de Lettres, a obtenu le Grand Prix de l'Académie Nationale des sciences, Belles-lettres et Arts de Bordeaux (1998). Le Prix Janis Rainis, décerné à Riga (Lettonie) par Latvijas Centralais valsts arhives. Le Prix Gravier, décerné par l'Académie des Sciences, Lettres et Arts Marseille, en 1997. Le Prix Charles Achard, décerné par l'Académie nationale de médecine en 1998.

Chevalier dans l'ordre des Arts et des Lettres, médaille de la Jeunesse et des Sports.

© OUVRARD

 

 

1.1.1.2.1.2.2.1.2

 

Michelle AUSCHITZKY est née en 1930 à Bordeaux.

Elle est la fille légitime de Frank Marie François AUSCHITZKY, Courtier en vins, âgé de 32 ans et de Marie-Thérèse Françoise Madeleine DANGLADE, âgée de 27 ans. Son frère vivant est Hubert Marie Joseph Maurice (né en 1929).

 

Elle épouse en 1953 à Bordeaux Serge MIRIEU de LABARRE, directeur général de la Banque Populaire pour le Sud-Ouest, le fils légitime de Jean MIRIEU de LABARRE et de Mary MOTELAY.

Ce couple aura quatre enfants :

-Loïc Marie Joseph Hubert né en 1954.

-Bruno né en 1955.

-Maryelle née en 1957.

-Laurence née en 1962.

 

Michelle AUSCHITZKY est décédée en 1983, à l'âge de 53 ans, à Bordeaux.

 

 

1.1.1.2.1.2.2.1.3

 

Christian AUSCHITZKY voit le jour le samedi 30 janvier 1932 à Bordeaux.

Il est le fils légitime de Frank Marie François AUSCHITZKY, Courtier en vins, âgé de 34 ans et de Marie-Thérèse Françoise Madeleine DANGLADE, âgée de 29 ans. Ses frères et soeurs vivants sont : Hubert Marie Joseph Maurice (né en 1929), Michelle (née en 1930).

 

Christian sera président de société.

 

Il épouse le jeudi 21 avril 1960 à Casablanca Marie-Noëlle TURBET DELOF, la fille légitime de Paul Léon TURBET DELOF et d'Amélie Hélène Michelle IMBERTI.

Ce couple aura quatre enfants :

-Marie-Pia née en 1961.

-Caroline née en 1962.

-Eric né en 1964.

-Pascale née en 1968.

 

Christian AUSCHITZKY est décédé le mercredi 17 août 2005, à l'âge de 73 ans, à Libourne.

Il est inhumé le 22 août 2005 à Libourne.

 

Note : Après des études effectuées à Bordeaux, au collège Sainte Marie de Grand Lebrun, complétées par l'Ecole d'agriculture de Blanquefort (Gironde), Christian est parti au Maroc où il a géré, pendant plusieurs années, une propriété située à Skirat. Puis il a fait toute sa carrière dans une société marocaine dont il a gravi les échelons jusqu'à en être nommé directeur général-administrateur délégué. Elle était la propriété d'un seul actionnaire, une importante société pharmaceutique allemande qui a été, par suite de la marocanisation, obligée de céder 50 % de ses parts à des capitaux marocains. Il en est demeuré, malgré tout, le seul responsable.

Il a été président de l'Association familiale française de Casablanca pendant dix ans.

© C.A.

 

 

1.1.1.2.1.2.2.1.4

 

Maurice, Pierre, Georges, Marie AUSCHITZKY voit le jour le vendredi 19 décembre 1941 à Bordeaux.

Il est le fils légitime de Frank Marie François AUSCHITZKY, Courtier en vins, âgé de 44 ans et de Marie-Thérèse Françoise Madeleine DANGLADE, âgée de 39 ans. Ses frères et soeurs vivants sont : Hubert Marie Joseph Maurice (né en 1929), Michelle (née en 1930), Christian (né en 1932).

 

Maurice sera directeur de société.

 

Son père Frank meurt le 13 juillet 1955, Maurice est âgé de 13 ans.

 

Il épouse le vendredi 26 septembre 1969 à Paris Geneviève Marie LAMARQUE, Professeur de philosophie, la fille légitime de Pierre Louis Henri LAMARQUE et de Simone Marie Jeanne DALLIÈS-LABOURDETTE.

Ce couple aura deux enfants :

-Nathalie née en 1970.

-Olivier né en 1974.

 

Note : Etudes : Lycées Montesquieu et Montaigne à Bordeaux.

Diplômes de l'Ecole nationale de la statistique et de l'administration économique, de l'institut français de gestion. Licence ès sciences.

Carrière : à la société Shell France (depuis 1968) : ingénieur économiste, Responsable commercial du Service des bitumes, Chef du Service économique Europe de Shell international à La Haye (Pays-Bas) (1979-82), Chef du Département recherche marketing (1982-86), Directeur régional Sud-Ouest et Ouest-France (1986-88), Directeur du service recrutement et formation (1988-91), du service organisation (1991-92), Directeur chargé des relations extérieures et de la communication (1992-98) du groupe Shell France, Directeur des relations extérieures pour l'Europe du Sud à Shell international (depuis 1999).

Sports : de glisse, tennis, voile, golf.

Membre de la société athlétique Villa Primrose à Bordeaux, du golf d'Isabella et de l'Automobile Club de France.

© Who's Who in France

 

Chevalier des Palmes académiques.

 

 

1.1.1.2.1.2.2.2.1b

 

Jean COURTOIS voit le jour le mercredi 13 juin 1923 à Bordeaux.

Il est le fils légitime de Roger Benoît Marie Joseph COURTOIS, Colonel, âgé de 27 ans et de Marthe, dite Martha AUSCHITZKY, âgée de 24 ans.

 

Jean sera Administrateur de biens.

 

Il épouse le jeudi 29 janvier 1948 à Tunis Yvonne Andrée NICOLO, la fille légitime de parents non connus.

Ce couple aura deux enfants :

-Nadia née en 1949.

-Olivier Charles Maurice né en 1959.

 

Note : Officier de la Légion d'honneur, Médaille militaire, Silver cros.

 

 

1.1.1.2.1.2.2.2.2b

 

Annick COURTOIS est née à une date inconnue.

Elle est la fille légitime de Roger Benoît Marie Joseph COURTOIS, Colonel et de Marthe, dite Martha AUSCHITZKY.

 

Elle épouse Alain CHEVALIER de LAUZIÈRES, Colonel, le fils légitime de parents non connus.

Ce couple aura un enfant :

-Dominique née à une date inconnue.

 

 

1.1.1.2.1.2.4.1.1c

 

Mireille Rose AUSCHITZKY est née en 1929 à Paris.

Elle est la fille légitime de "Gontran" Roger Marie Louis AUSCHITZKY, âgé de 28 ans et de Paulette Yvonne COURRIER.

 

Elle épouse à Saint-Palais-sur-Mer Noël BROTREAUD, le fils légitime de parents non connus.

Il n'y a pas d'enfants connus pour ce couple.

 

Note : Dont 2 enfants et 4 petits-enfants.

 

 

1.1.1.2.1.2.4.1.2c

 

Yvette AUSCHITZKY est née à une date inconnue.

Elle est la fille légitime de "Gontran" Roger Marie Louis AUSCHITZKY et de Paulette Yvonne COURRIER.

 

 

1.1.1.2.1.2.5.2.1

 

Bernard BOUÉ voit le jour en 1937.

Il est le fils légitime de Marie Joseph Pierre Jacques BOUÉ, Ingénieur, âgé de 30 ans et de Suzanne Jeanne Camille, dite Suzon GOUAIS-LANOS-ASTIER, âgée de 29 ans.

 

Il épouse en 1961 Monique AUDY, la fille légitime de parents non connus.

Ce couple aura trois enfants :

-Marie-Pia née en 1963.

-Fabienne née en 1964.

-Cédric né en 1969.

 

 

1.1.1.2.1.2.5.2.2

 

Marie-Claude Jane BOUÉ est née le lundi 18 mai 1942 à Bordeaux.

Elle est la fille légitime de Marie Joseph Pierre Jacques BOUÉ, Ingénieur, âgé de 36 ans et de Suzanne Jeanne Camille, dite Suzon GOUAIS-LANOS-ASTIER, âgée de 34 ans. Son frère vivant est Bernard (né en 1937).

 

Elle épouse le vendredi 3 septembre 1965 à Bordeaux Alain Etienne Marie Patrick de FONROCQUE-MERCIÉ, le fils légitime de Charles Henry Félix de FONROCQUE-MERCIÉ et d'Andrée BARBE.

Ce couple aura trois enfants :

-Natacha Andrée Marie Suzanne née en 1966.

-Diane Laurence Marie née en 1967.

-Armaud Jacques Henri Marie né en 1969.

 

 

1.1.1.2.1.2.5.2.3

 

Michelle BOUÉ est née à une date inconnue.

Elle est la fille légitime de Marie Joseph Pierre Jacques BOUÉ, Ingénieur et de Suzanne Jeanne Camille, dite Suzon GOUAIS-LANOS-ASTIER.

 

Elle épouse François LAJUS, le fils légitime de parents non connus.

Ce couple aura trois enfants :

-Sandrine née en 1959.

-Nancy née en 1962.

-Yann né en 1972.

 

 

1.1.1.2.1.2.6.1.1

 

Guy Abel Hermann de PEYRELONGUE voit le jour en 1937 à Paris.

Il est le fils légitime de Marie Joseph de PEYRELONGUE, âgé de 35 ans et de Marie Marthe Magdeleine Simone AUSCHITZKY, âgée de 29 ans.

 

 

Il épouse Lucie Marie Edwige de MONTGOLFIER, la fille légitime d'Albert de MONTGOLFIER et d'Edwige CRONSTEDT.

Ce couple aura un enfant :

-Florence née en 1973.

 

En janvier 2005 son épouse Lucie meurt, Guy est âgé de 68 ans.

 

Note : Guy de Peyrelongue, président de l'Oréal U.S.A. est à l'origine de la cession de la société CosMedic Concepts avec l'Oréal.

Situé à Phoenix Arizona, BioMedic fondé en 1990 par Cristina et David Watson, est spécialisé dans les produits de soin d'accompagnement des actes de dermatologie et de chirurgie plastique.

Aux U.S.A, BioMedic dont la gamme comprend 60 produits, est présent dans 1500 cabinets médicaux. La marque est par ailleurs distribuée dans 25 pays.

La société a réalisé en 2001 un chiffre d'affaires d'environ 14 millions d'euros, dont 17% hors Etats Unis.

Guy, ajoute : "Cette acquisition renforcera le portefeuille produits de l'Oréal dans le domaine de la dermo-cosmétique et accélèrera notre développement sur ce marché en croissance rapide.".

 

 

1.1.1.2.1.2.6.1.2

 

Hervé Joseph de PEYRELONGUE voit le jour le mercredi 6 avril 1938 à Arcachon.

Il est le fils légitime de Marie Joseph de PEYRELONGUE, âgé de 36 ans et de Marie Marthe Magdeleine Simone AUSCHITZKY, âgée de 30 ans. Son frère vivant est Guy Abel Hermann (né en 1937).

 

Il épouse le dimanche 9 mai 1965 à Mexico Enriqueta DIENER-ARRIGUNAGA, la fille légitime de parents non connus.

Ce couple aura trois enfants :

-Luis né en 1966.

-Carlos né en 1968.

-Veronica née en 1973.

 

 

1.1.1.2.1.2.6.1.3

 

Jean Abel Max Marie de PEYRELONGUE voit le jour en 1940 à Arcachon.

Il est le fils légitime de Marie Joseph de PEYRELONGUE, âgé de 38 ans et de Marie Marthe Magdeleine Simone AUSCHITZKY, âgée de 32 ans. Ses frères vivants sont : Guy Abel Hermann (né en 1937), Hervé Joseph (né en 1938).

 

Il épouse le mardi 17 décembre 1968 à Oberursel Roswitha Violet Luise Maria FRANK-FAHLE, la fille légitime de parents non connus.

Ce couple aura six enfants :

-Séverine née en 1969.

-Jean Harald né en 1970.

-Frédérik né en 1972.

-Jeanne née en 1974.

-Alice née en 1974.

-Hugues né en 1977.

 

 

1.1.1.2.1.2.6.1.4

 

Béatrice de PEYRELONGUE est née le dimanche 4 avril 1943 à Eysines.

Elle est la fille légitime de Marie Joseph de PEYRELONGUE, âgé de 41 ans et de Marie Marthe Magdeleine Simone AUSCHITZKY, âgée de 35 ans. Ses frères vivants sont : Guy Abel Hermann (né en 1937), Hervé Joseph (né en 1938), Jean Abel Max Marie (né en 1940).

 

Elle épouse Patrick DÉON, le fils légitime de Gilbert DÉON et d'A.J. MAUREL.

Ce couple aura quatre enfants :

-Sophie née en 1966.

-Valentine née en 1969.

-Virginie née en 1970.

-Charles-Henri né en 1973.

 

 

En 1984 son époux Patrick meurt, Béatrice est âgée de 40 ans.

 

 

1.1.1.2.1.2.6.2.1

 

Nadia AUSCHITZKY est née le mercredi 11 mars 1936.

Elle est la fille légitime de Jacques Marie Guy Abel AUSCHITZKY, Avocat à Bordeaux, âgé de 26 ans et de Marie Madeleine Chantal PEYRELONGUE, âgée de 21 ans.

 

Elle épouse François BRUGEROLLE, le fils légitime de parents non connus.

Ce couple aura quatre enfants :

-Caroline née en 1955.

-Claude né en 1957.

-Annick née en 1961.

-Nathalie née en 1969.

 

 

1.1.1.2.1.2.6.2.2

 

Viviane AUSCHITZKY est née le dimanche 18 décembre 1938.

Elle est la fille légitime de Jacques Marie Guy Abel AUSCHITZKY, Avocat à Bordeaux, âgé de 29 ans et de Marie Madeleine Chantal PEYRELONGUE, âgée de 24 ans. Sa soeur vivante est Nadia (née en 1936).

 

Elle épouse Jean Pierre MALLET, le fils légitime de Paul MALLET et de N... LAFOND-ORÉ.

Ce couple aura deux enfants :

-Marie Thierry né en 1960.

-Stéphanie née en 1964.

 

 

1.1.1.2.1.2.6.2.3

 

Louis Abel Guy AUSCHITZKY voit le jour le mercredi 26 août 1942 à Eysines.

Il est le fils légitime de Jacques Marie Guy Abel AUSCHITZKY, Avocat à Bordeaux, âgé de 32 ans et de Marie Madeleine Chantal PEYRELONGUE, âgée de 27 ans. Ses soeurs vivantes sont : Nadia (née en 1936), Viviane (née en 1938).

 

Il épouse Agnès Thérèse Marie LEBRUN, Journaliste écrivain, la fille légitime d'Auguste LEBRUN et de N. DUVAL-ARNOULS.

Ce couple adoptera trois enfants :

-Anne-Claire Marie née en 1980.

-Florian Marc Antoine né en 1982.

-Emilie Pascale Marie née à une date inconnue.

 

Note : Louis Auschitzky fit ses études secondaires au Lycée Montesquieu et ses classes préparatoires à Montaigne, à Bordeaux. Il obtint en 1966 le diplôme d'ingénieur de l'Institut Industriel du Nord de la France (Lille).

Après cinq années passées au sein de la société de services en informatique Sema, il entre dans une filiale du groupe Thomson. Celle-ci l'envoi, en 1978, à Aix-en-Provence afin d'animer les développements informatiques effectués par son centre d'études de Provence. Puis, en 1984, elle lui confie la charge de conduire le développement et l'installation du système informatique de gestion du nouvel aérodrome de fret international aérien de Moscou. En 1986, souhaitant entrer chez un grand utilisateur de l'informatique, il postule auprès de la Compagnie des Assurances Générales de France (AGF) qui le charge alors de promouvoir les moyens d'assurer la qualité et la sécurité de son informatique.

© L.A.

 

 

1.1.1.2.1.2.6.2.4

 

Brigitte AUSCHITZKY est née le mardi 30 décembre 1947.

Elle est la fille légitime de Jacques Marie Guy Abel AUSCHITZKY, Avocat à Bordeaux, âgé de 38 ans et de Marie Madeleine Chantal PEYRELONGUE, âgée de 33 ans. Ses frères et soeurs vivants sont : Nadia (née en 1936), Viviane (née en 1938), Louis Abel Guy (né en 1942).

 

Elle épouse Bernard de JACOBET de NOMBEL d'IZARN DEVILLEFORT, le fils légitime de Jean de JACOBET de NOMBEL d'IZARN DEVILLEFORT et de Brigitte de ROFFIGNAC.

Ce couple aura trois enfants :

-Nadia née en 1970.

-Delphine née en 1972.

-Aymeric né en 1977.

 

 

1.1.1.2.1.3.1.1.1

 

Françoise AUSCHITZKY est née en 1930.

Elle est la fille légitime de Max AUSCHITZKY, Assureur conseil, âgé de 30 ans et de Germaine Marie RÉGIS, âgée de 24 ans.

 

Françoise est décédée en 1931. Elle avait un an.

 

 

1.1.1.2.1.3.1.1.2

 

Francine AUSCHITZKY est née le samedi 26 novembre 1932.

Elle est la fille légitime de Max AUSCHITZKY, Assureur conseil, âgé de 33 ans et de Germaine Marie RÉGIS, âgée de 27 ans.

 

Sa mère Germaine meurt le 26 novembre 1932, en la mettant au monde.

 

Elle épouse le jeudi 25 novembre 1954 à Bordeaux Jacques DOUTRELOUX, le fils légitime de parents non connus.

Ce couple aura quatre enfants :

-Antoine né en 1955.

-Catherine née en 1956.

-Laurent né en 1960.

-Marie née en 1963.

 

Francine et Jacques divorcent à une date inconnue.

 

 

1.1.1.2.1.3.1.2.1

 

Jean AUSCHITZKY voit le jour le mercredi 28 août 1946 à Talence.

Il est le fils légitime de Richard AUSCHITZKY, Chef d'entreprise, âgé de 46 ans et de Jeanne Reine ÉLIÈS, âgée de 43 ans.

 

Jean sera chef d'entreprise.

 

Il épouse le vendredi 3 septembre 1971 Marie-Pierre MANGIN, la fille légitime d'Eugène MANGIN et de Françoise LABORDE.

Ce couple aura trois enfants :

-Sonia née en 1972.

-Nicolas né en 1973.

-Axel né en 1978.

 

 

Génération 11

 

 

1.1.1.1.1.1.1.1.1.1

 

Hervé BOLZE voit le jour le mardi 11 mai 1948 à Boulogne-Billancourt.

Il est le fils légitime de Roger BOLZE, publiciataire, âgé de 23 ans et de Denise MÉRILLON, âgée de 25 ans.

 

Il épouse le vendredi 11 juillet 1975 à Paris Françoise de TCHEREPAKHINE, la fille légitime de parents non connus.

Ce couple aura trois enfants :

-Vladimir né en 1981.

-Edouard né en 1984.

-Pierre-Alain né en 1989.

 

 

1.1.1.1.1.1.1.1.1.2

 

Eric BOLZE voit le jour le vendredi 20 janvier 1950 à Casablanca.

Il est le fils légitime de Roger BOLZE, publiciataire, âgé de 25 ans et de Denise MÉRILLON, âgée de 27 ans. Son frère vivant est Hervé (né en 1948).

 

 

1.1.1.1.1.1.1.1.2.1

 

Pierre MÉRILLON voit le jour en 1968 à Paris.

Il est le fils légitime de Jean-Marie MÉRILLON, Ambassadeur de France, âgé de 41 ans et de Jacqueline PLASSCHAERT, âgée de 32 ans.

 

 

1.1.1.1.1.1.1.1.3.1

 

Philippe MÉRILLON voit le jour le lundi 10 juillet 1961 à Paris - 12 ème arrondissement.

Il est le fils légitime de Henri MÉRILLON, Ancien chef de l'hôpital de Bayonne, âgé de 30 ans et de Brigitte LEMOINE, âgée de 26 ans.

 

Il épouse le samedi 29 mai 1993 à Réville Edith COTTEBRUNE, la fille légitime de parents non connus.

Ce couple aura trois enfants :

-Clotilde née en 1994.

-Constance née en 1996.

-Delphine née en 1997.

 

 

1.1.1.1.1.1.1.1.3.2

 

Catherine MÉRILLON est née le jeudi 19 mars 1964 à Paris - 6 ème arrondissement.

Elle est la fille légitime de Henri MÉRILLON, Ancien chef de l'hôpital de Bayonne, âgé de 32 ans et de Brigitte LEMOINE, âgée de 29 ans. Son frère vivant est Philippe (né en 1961).

 

Elle épouse le samedi 12 septembre 1998 à Bassussarry Jean HUGON de VILLÈRES, le fils légitime de parents non connus.

Ce couple aura un enfant :

-Edgar né en 2001.

 

 

1.1.1.1.1.1.1.1.3.3

 

Cécile MÉRILLON est née le jeudi 25 octobre 1973 à Bayonne.

Elle est la fille légitime de Henri MÉRILLON, Ancien chef de l'hopital de Bayonne, âgé de 42 ans et de Brigitte LEMOINE, âgée de 38 ans. Ses frères et soeurs vivants sont : Philippe (né en 1961), Catherine (née en 1964).

 

Elle épouse le samedi 12 janvier 2002 à Bassussarry Pascal GOURGUES, le fils légitime de parents non connus.

Ce couple aura un enfant :

-Louis né en 2004.

 

 

1.1.1.1.1.1.1.3.1.1

 

Sylvie Marie-Thérèse de CHAMPS de SAINT LÉGER est née le mardi 11 janvier 1949 à Paris.

Elle est la fille légitime de Jacques Marie de CHAMPS de SAINT LÉGER, âgé de 30 ans et de Françoise MÉRILLON, âgée de 27 ans.

 

Elle épouse le vendredi 27 février 1976 à Paris Philippe KRASNOPOLSKI, le fils légitime de parents non connus.

Ce couple aura trois enfants :

-Pierre-Ladislas né en 1977.

-Anne-Laure née en 1979.

-Jérôme Jean Casimir né en 1983.

 

 

1.1.1.1.1.1.1.3.1.2

 

Régine Marie Madeleine de CHAMPS de SAINT LÉGER est née le jeudi 30 mars 1950 à Paris.

Elle est la fille légitime de Jacques Marie de CHAMPS de SAINT LÉGER, âgé de 31 ans et de Françoise MÉRILLON, âgée de 28 ans. Sa soeur vivante est Sylvie Marie-Thérèse (née en 1949).

 

Elle épouse le lundi 8 septembre 1975 à Saint-Germain-en-Laye Patrick Didier JACOVELLA, le fils légitime de parents non connus.

Ce couple aura trois enfants :

-Agnès née en 1976.

-Claire née en 1980.

-Véronique née en 1983.

 

 

1.1.1.1.1.1.1.5.1.1

 

Odile CHANCERELLE est née le mardi 11 mai 1943 à Douarnenez.

Elle est la fille légitime d'Yvon CHANCERELLE, âgé de 24 ans et de Catherine MÉRILLON, âgée de 22 ans.

 

Elle épouse le samedi 12 juillet 1980 Alain CHABAUD, le fils légitime de Louis CHABAUD et de Sabine RENDU.

Ce couple aura deux enfants :

-Cyril né en 1981.

-Laetitia née en 1984.

 

 

1.1.1.1.1.1.1.5.1.2

 

Brigitte CHANCERELLE est née le mardi 12 septembre 1944 à Dez.

Elle est la fille légitime d'Yvon CHANCERELLE, âgé de 26 ans et de Catherine MÉRILLON, âgée de 24 ans. Sa soeur vivante est Odile (née en 1943).

 

Elle épouse le jeudi 20 juin 1968 à Dez Michel HIRSCHAUER, le fils légitime de parents non connus.

Ce couple aura six enfants :

-Vincent né en 1969.

-Philippe né en 1970.

-Arnaud né en 1972.

-Anne-Claire née en 1976.

-Marion née en 1977.

-Nicolas né en 1984.

 

 

1.1.1.1.1.1.1.5.1.3

 

Bernard CHANCERELLE voit le jour le dimanche 19 janvier 1947 à Cognac.

Il est le fils légitime d'Yvon CHANCERELLE, âgé de 28 ans et de Catherine MÉRILLON, âgée de 26 ans. Ses soeurs vivantes sont : Odile (née en 1943), Brigitte (née en 1944).

 

Il épouse le samedi 3 juin 1972 à Saint-Pierre-Quiberon Armelle NOÉ, la fille légitime de parents non connus.

Ce couple aura cinq enfants :

-Olivier né en 1972.

-Laurent né en 1973.

-Gwenaëlle née en 1974.

-Jean-Baptiste né en 1976.

-Emeric né en 1980.

 

 

1.1.1.1.1.1.1.5.1.4

 

Rémi CHANCERELLE voit le jour le mardi 25 mai 1948 à Cognac.

Il est le fils légitime d'Yvon CHANCERELLE, âgé de 29 ans et de Catherine MÉRILLON, âgée de 27 ans. Ses frères et soeurs vivants sont : Odile (née en 1943), Brigitte (née en 1944), Bernard (né en 1947).

 

Il épouse le samedi 27 octobre 1973 à Laval Véronique VEILLE, la fille légitime de parents non connus.

Ce couple aura quatre enfants :

-Marie-Laure née en 1975.

-Sèverine née en 1976.

-Alexandre né en 1979.

-Clément né en 1983.

 

 

1.1.1.1.1.1.1.5.1.5

 

Cécile CHANCERELLE est née le lundi 5 septembre 1949 à Douarnenez.

Elle est la fille légitime d'Yvon CHANCERELLE, âgé de 31 ans et de Catherine MÉRILLON, âgée de 29 ans. Ses frères et soeurs vivants sont : Odile (née en 1943), Brigitte (née en 1944), Bernard (né en 1947), Rémi (né en 1948).

 

Elle épouse le mardi 30 avril 1974 à Paris Gabriel LAROYENNE, le fils légitime de Fernand LAROYENNE et de Sabine PERNET.

Ce couple aura quatre enfants :

-Stéphanie née en 1975.

-Charles-Henri né en 1977.

-Thibault né en 1981.

-Sabine née en 1987.

 

 

1.1.1.1.1.1.1.5.1.6

 

Yvon-Daniel CHANCERELLE voit le jour le samedi 30 mai 1953 à Douarnenez.

Il est le fils légitime d'Yvon CHANCERELLE, âgé de 35 ans et de Catherine MÉRILLON, âgée de 32 ans. Ses frères et soeurs vivants sont : Odile (née en 1943), Brigitte (née en 1944), Bernard (né en 1947), Rémi (né en 1948), Cécile (née en 1949).

 

Il épouse le samedi 8 septembre 1979 à Digouin Anne LACROIX, la fille légitime de Michel LACROIX et de Chantal DEMETZ.

Ce couple aura trois enfants :

-Camille née en 1980.

-Marie-Alix née en 1982.

-Bérengère née en 1988.

 

 

1.1.1.1.1.1.1.5.1.7

 

Monique CHANCERELLE est née le dimanche 28 août 1960 à Douarnenez.

Elle est la fille légitime d'Yvon CHANCERELLE, âgé de 42 ans et de Catherine MÉRILLON, âgée de 40 ans. Ses frères et soeurs vivants sont : Odile (née en 1943), Brigitte (née en 1944), Bernard (né en 1947), Rémi (né en 1948), Cécile (née en 1949), Yvon-Daniel (né en 1953).

 

Elle épouse le samedi 4 octobre 1980 à Ciboure Paul WINCKEL, le fils légitime de parents non connus.

Ce couple aura deux enfants :

-Benjamin né en 1980.

-Marie née en 1983.

 

Elle épouse en secondes noces, le mardi 27 décembre 1988, Philippe de MIOLLIS, le fils légitime de parents non connus.

Ce couple aura un enfant :

-Léopold né en 1989.

 

 

1.1.1.1.1.1.1.5.2.2a

 

Sophie MÉRILLON est née le lundi 23 mai 1955 à Saint-Servan.

Elle est la fille légitime de Jean-François MÉRILLON, âgé de 31 ans et de Germaine HERVÉ, âgée de 25 ans. Son frère vivant est Jacques (né en 1952).

 

 

1.1.1.1.1.1.1.6.1.1

 

Delphine HENRY est née le jeudi 12 décembre 1963 à Paris.

Elle est la fille légitime de Patrick HENRY, âgé de 27 ans et de Véronique LAURIAU-CHERNOVITZ, âgée de 24 ans.

 

Elle épouse le samedi 23 mai 1987 à Paris Franck LANGEARD, le fils légitime de parents non connus.

Ce couple aura un enfant :

-Romain né à une date inconnue.

 

 

1.1.1.1.1.1.1.6.1.2

 

Stanislas HENRY voit le jour le mardi 4 mai 1965 à Casablanca.

Il est le fils légitime de Patrick HENRY, âgé de 28 ans et de Véronique LAURIAU-CHERNOVITZ, âgée de 25 ans. Sa soeur vivante est Delphine (née en 1963).

 

 

1.1.1.1.1.1.1.6.1.3

 

Angélique HENRY est née le dimanche 26 janvier 1969 à Casablanca.

Elle est la fille légitime de Patrick HENRY, âgé de 32 ans et de Véronique LAURIAU-CHERNOVITZ, âgée de 29 ans. Ses frères et soeurs vivants sont : Delphine (née en 1963), Stanislas (né en 1965).

 

 

1.1.1.1.1.1.1.6.2.1

 

Cyril HENRY voit le jour le mardi 6 avril 1965 à Paris.

Il est le fils légitime de Christian HENRY, âgé de 25 ans et de Francine GALTIER, âgée de 21 ans.

 

 

1.1.1.1.1.1.1.6.2.2

 

Fabrice HENRY voit le jour le mercredi 14 juin 1967 à Paris.

Il est le fils légitime de Christian HENRY, âgé de 27 ans et de Francine GALTIER, âgée de 23 ans. Son frère vivant est Cyril (né en 1965).

 

 

1.1.1.1.1.1.1.6.2.3

 

Rodolphe HENRY voit le jour le vendredi 6 avril 1973 à Paris.

Il est le fils légitime de Christian HENRY, âgé de 33 ans et de Francine GALTIER, âgée de 29 ans. Ses frères vivants sont : Cyril (né en 1965), Fabrice (né en 1967).

 

 

1.1.1.1.1.1.1.6.3.1

 

Sidonie QUEMIN est née le dimanche 27 juin 1965 à Paris.

Elle est la fille légitime de Pierre QUEMIN, âgé de 37 ans et de Caroline HENRY, âgée de 24 ans.

 

Elle épouse le samedi 28 juillet 1990 à Bergerac Jean Etienne GACHET, le fils légitime de parents non connus.

Il n'y a pas d'enfants connus pour ce couple.

 

 

1.1.1.1.1.1.1.6.3.2

 

Adélaïde QUEMIN est née le jeudi 16 mai 1968 à Paris.

Elle est la fille légitime de Pierre QUEMIN, âgé de 39 ans et de Caroline HENRY, âgée de 27 ans. Sa soeur vivante est Sidonie (née en 1965).

 

 

1.1.1.1.1.1.1.6.4.1

 

Miguel HENRY voit le jour le lundi 26 janvier 1970 à Paris.

Il est le fils légitime de Gérald HENRY, âgé de 24 ans et de Maria Carmen DIAZ DEL CAMPO, âgée de 24 ans.

 

 

1.1.1.1.1.1.1.6.4.2

 

Capucine HENRY est née le samedi 19 décembre 1970.

Elle est la fille légitime de Gérald HENRY, âgé de 25 ans et de Maria Carmen DIAZ DEL CAMPO, âgée de 24 ans. Son frère vivant est Miguel (né en 1970).

 

Capucine est décédée le dimanche 18 avril 1971. Elle n’avait pas un an.

 

 

1.1.1.1.1.1.1.6.4.3

 

Daphné HENRY est née le dimanche 15 avril 1973 à Paris.

Elle est la fille légitime de Gérald HENRY, âgé de 27 ans et de Maria Carmen DIAZ DEL CAMPO, âgée de 27 ans. Son frère vivant est Miguel (né en 1970).

 

 

1.1.1.1.1.1.1.6.5.1

 

Charlotte LÉVEILLÉ-NIZEROLLE est née le lundi 9 novembre 1981 à Paris.

Elle est la fille légitime d'Antoine LÉVEILLÉ-NIZEROLLE, âgé de 32 ans et de Sophie HENRY, âgée de 29 ans.

 

 

1.1.1.1.1.1.1.6.5.2

 

Grégory LÉVEILLÉ-NIZEROLLE voit le jour le jeudi 7 avril 1983 à Paris.

Il est le fils légitime d'Antoine LÉVEILLÉ-NIZEROLLE, âgé de 33 ans et de Sophie HENRY, âgée de 31 ans. Sa soeur vivante est Charlotte (née en 1981).

 

 

1.1.1.1.1.1.1.6.5.3

 

Alexandra LÉVEILLÉ-NIZEROLLE est née le vendredi 1 mars 1985 à Paris.

Elle est la fille légitime d'Antoine LÉVEILLÉ-NIZEROLLE, âgé de 35 ans et de Sophie HENRY, âgée de 32 ans. Ses frères et soeurs vivants sont : Charlotte (née en 1981), Grégory (né en 1983).

 

 

1.1.1.1.1.2.1.1.1.1

 

Gaston DENAGISCARDE voit le jour le dimanche 26 février 1922.

Il est le fils légitime de Camille DENAGISCARDE, Président de chambre à la Cour de Pau, âgé de 39 ans et de Charlotte PERIÉ, âgée de 27 ans.

 

Il épouse le mardi 20 avril 1954 Marie Ginette TOURNÉ, la fille légitime de parents non connus.

Ce couple aura deux enfants :

-Camille Jean né en 1957.

-Maria née en 1962.

 

Note : Chevalier de la Légion d'honneur, Croix de guerre 1939-1945.

 

 

1.1.1.1.1.2.1.1.1.2

 

Dominique DENAGISCARDE voit le jour le mardi 12 août 1924.

Il est le fils légitime de Camille DENAGISCARDE, Président de chambre à la Cour de Pau, âgé de 42 ans et de Charlotte PERIÉ, âgée de 29 ans. Son frère vivant est Gaston (né en 1922).

 

Dominique DENAGISCARDE est décédé le jeudi 29 mars 1945, à l'âge de 20 ans, à Meklembourg.

 

 

1.1.1.1.1.2.1.1.1.3

 

Marie Henriette DENAGISCARDE est née le lundi 30 novembre 1925.

Elle est la fille légitime de Camille DENAGISCARDE, Président de chambre à la Cour de Pau, âgé de 43 ans et de Charlotte PERIÉ, âgée de 31 ans. Ses frères vivants sont : Gaston (né en 1922), Dominique (né en 1924).

 

Elle épouse le jeudi 3 octobre 1946 René SARIC, Professeur à la Faculté de médecine de Bordeaux, le fils légitime de parents non connus.

Ce couple aura trois enfants :

-Jean né en 1947.

-Antoine né en 1949.

-Pierre né en 1951.

 

 

1.1.1.1.1.2.1.3.2.1

 

Christiane MEAUDRE de LAPOUYADE est née à une date inconnue.

Elle est la fille légitime de René MEAUDRE de LAPOUYADE et de Clémence CAMINADE de COUSSIEU.

 

 

1.1.1.1.1.2.1.3.3.1

 

Brigitte Cécile Madeleine MEAUDRE de LAPOUYADE est née le dimanche 18 novembre 1934.

Elle est la fille légitime de Samuel Marie Maurice, dit Urice MEAUDRE de LAPOUYADE dit urice, âgé de 30 ans et de Claire Madeleine Jeanne CARNOT.

 

Elle épouse le samedi 14 août 1954 à Esse Bernard Augustin Marie de ROUSIERS, Lieutenant-colonel de l'armée de l'air, le fils légitime de parents non connus.

Ce couple aura trois enfants :

-Patrick née en 1955.

-Stéphane Jean-Pierre Cyrille né en 1957.

-Christophe Michel Paul né en 1958.

 

 

1.1.1.1.1.2.1.3.3.2

 

Bertrand Paul André MEAUDRE de LAPOUYADE voit le jour le samedi 18 décembre 1943.

Il est le fils légitime de Samuel Marie Maurice, dit Urice MEAUDRE de LAPOUYADE dit urice, âgé de 39 ans et de Claire Madeleine Jeanne CARNOT. Sa soeur vivante est Brigitte Cécile Madeleine (née en 1934).

 

Il épouse le vendredi 19 janvier 1968 à Versailles Elisabeth Marie-Thérèse VALCKE, la fille légitime de Paul VALCKE et de Colette ANAUD de MAIZIÈRES.

Ce couple aura trois enfants :

-Delphine née en 1970.

-Carole née en 1973.

-Guillaume né en 1975.

 

 

1.1.1.1.1.2.2.3.4.1

 

Joseph Perret (Perry) MEAUDRE de LAPOUYADE voit le jour le vendredi 11 novembre 1938 à Nouvelle-Orléans.

Il est le fils légitime de Robert P. MEAUDRE de LAPOUYADE, âgé de 32 ans et d'Irène JENKINS.

 

Il épouse le samedi 12 septembre 1964 Linda Arline CULLOUGH, la fille légitime de parents non connus.

Ce couple aura deux enfants :

-Lynella née en 1965.

-Perry né en 1968.

 

 

1.1.1.1.1.2.2.3.4.2

 

Sheryl-Mary MEAUDRE de LAPOUYADE est née le samedi 17 octobre 1942 à Nouvelle-Orléans.

Elle est la fille légitime de Robert P. MEAUDRE de LAPOUYADE, âgé de 36 ans et d'Irène JENKINS. Son frère vivant est Joseph Perret (Perry) (né en 1938).

 

Elle épouse le mercredi 25 juillet 1962 Willer Anthony JOUPS, le fils légitime de parents non connus.

Ce couple aura deux enfants :

-Willer A. né en 1965.

-Timothy né en 1968.

 

 

1.1.1.1.1.2.2.3.5.1

 

J. Norman BEAUJEAUX voit le jour en 1943 à Nouvelle-Orléans.

Il est le fils légitime de Francis BEAUJEAUX et de Norman MEAUDRE de LAPOUYADE, âgée de 34 ans.

 

 

1.1.1.1.1.2.5.1.1.1

 

Marie ANTONIN est née le vendredi 10 novembre 1933.

Elle est la fille légitime de H.-G.-Bernard ANTONIN et de Marguerite Marie-Thérèse TOURNAMILLE, âgée de 25 ans.

 

Elle épouse le mercredi 4 avril 1956 Jacques THIBAULT, le fils légitime de parents non connus.

Ce couple aura huit enfants :

-Bernard né en 1957.

-Chantal née en 1959.

-Antoine né en 1960.

-Alain né en 1961.

-France née en 1962.

-Pierre né en 1965.

-Monique née en 1966.

-Eric né en 1967.

 

 

1.1.1.1.1.2.5.1.1.2

 

René ANTONIN voit le jour le dimanche 26 mai 1935.

Il est le fils légitime de H.-G.-Bernard ANTONIN et de Marguerite Marie-Thérèse TOURNAMILLE, âgée de 27 ans. Sa soeur vivante est Marie (née en 1933).

 

Il épouse le mardi 28 décembre 1965 Hélène LEFÈBVRE, la fille légitime de parents non connus.

Ce couple aura un enfant :

-Isabelle née en 1966.

 

 

1.1.1.1.1.2.5.1.1.3

 

Germaine ANTONIN est née le mercredi 14 octobre 1936.

Elle est la fille légitime de H.-G.-Bernard ANTONIN et de Marguerite Marie-Thérèse TOURNAMILLE, âgée de 28 ans. Ses frères et soeurs vivants sont : Marie (née en 1933), René (né en 1935).

 

Elle épouse le samedi 8 juillet 1961 Xavier de LAPASSE, chef de bataillon, le fils légitime d'Albert, Vicomte de LAPASSE et de Jacqueline MALAN.

Ce couple aura quatre enfants :

-Dominique né en 1962.

-Philippe né en 1964.

-Benoît né à une date inconnue.

-Anne née à une date inconnue.

 

 

1.1.1.1.1.2.5.1.1.4

 

Henri ANTONIN voit le jour le mercredi 29 juin 1938.

Il est le fils légitime de H.-G.-Bernard ANTONIN et de Marguerite Marie-Thérèse TOURNAMILLE, âgée de 30 ans. Ses frères et soeurs vivants sont : Marie (née en 1933), René (né en 1935), Germaine (née en 1936).

 

Il épouse le samedi 4 août 1962 Florence BEGOUËN, la fille légitime de parents non connus.

Ce couple aura deux enfants :

-Catherine née en 1963.

-Olivier né en 1966.

 

 

1.1.1.1.1.2.5.1.1.5

 

Hélène ANTONIN est née le lundi 9 février 1942.

Elle est la fille légitime de H.-G.-Bernard ANTONIN et de Marguerite Marie-Thérèse TOURNAMILLE, âgée de 34 ans. Ses frères et soeurs vivants sont : Marie (née en 1933), René (né en 1935), Germaine (née en 1936), Henri (né en 1938).

 

Elle épouse le mercredi 10 juin 1964 Philippe HÉRAIL, le fils légitime de parents non connus.

Ce couple aura un enfant :

-Régis né en 1966.

 

 

1.1.1.1.1.2.5.1.1.6

 

François ANTONIN voit le jour le lundi 26 juin 1944.

Il est le fils légitime de H.-G.-Bernard ANTONIN et de Marguerite Marie-Thérèse TOURNAMILLE, âgée de 36 ans. Ses frères et soeurs vivants sont : Marie (née en 1933), René (né en 1935), Germaine (née en 1936), Henri (né en 1938), Hélène (née en 1942).

 

 

1.1.1.1.1.2.5.1.1.7

 

Geneviève ANTONIN est née le jeudi 21 mars 1946.

Elle est la fille légitime de H.-G.-Bernard ANTONIN et de Marguerite Marie-Thérèse TOURNAMILLE, âgée de 38 ans. Ses frères et soeurs vivants sont : Marie (née en 1933), René (né en 1935), Germaine (née en 1936), Henri (né en 1938), Hélène (née en 1942), François (né en 1944).

 

 

1.1.1.1.1.2.5.1.2.1

 

Henry TOURNAMILLE voit le jour le samedi 9 avril 1966.

Il est le fils légitime de Gabriel Marie Joseph TOURNAMILLE, âgé de 57 ans et de Marie Elisabeth DU LAC. Sa soeur vivante est Marguerite Marie-Thérèse (née en 1907).

 

 

1.1.1.1.1.2.5.1.2.2

 

Elisabeth TOURNAMILLE est née à une date inconnue.

Elle est la fille légitime de Gabriel Marie Joseph TOURNAMILLE et de Marie Elisabeth DU LAC.

 

Elisabeth TOURNAMILLE est décédée le samedi 22 octobre 1966.

 

 

1.1.1.1.1.2.5.2.2.1

 

Annie MULLER est née le mercredi 24 octobre 1934.

Elle est la fille légitime de Jacques MULLER et de Marie MAGUES, âgée de 24 ans.

 

Elle épouse Alain ERNST, le fils légitime de parents non connus.

Ce couple aura un enfant :

-Jacques né à une date inconnue.

 

 

1.1.1.1.1.2.5.2.2.2

 

Marie-Claire MULLER est née le lundi 20 septembre 1943.

Elle est la fille légitime de Jacques MULLER et de Marie MAGUES, âgée de 33 ans. Sa soeur vivante est Annie (née en 1934).

 

Elle épouse le mardi 16 avril 1968 Michel BERNARD, le fils légitime de parents non connus.

Il n'y a pas d'enfants connus pour ce couple.

 

 

1.1.1.1.1.2.5.2.3.1

 

Claude MAGUES est née le samedi 26 juin 1943.

Il est l'enfant légitime de Jean MAGUES, âgé de 31 ans et de Simone TABANOU.

 

 

1.1.1.1.1.2.5.2.3.2

 

Colette MAGUES est née le dimanche 15 juillet 1945.

Elle est la fille légitime de Jean MAGUES, âgé de 33 ans et de Simone TABANOU. Son frère vivant est Claude (né en 1943).

 

Elle épouse J. GRINCOURT, le fils légitime de parents non connus.

Il n'y a pas d'enfants connus pour ce couple.

 

 

1.1.1.2.1.1.1.3.1.1b

 

Sophie ALAUX est née le jeudi 19 juin 1952.

Elle est la fille légitime de Jean-Pierre ALAUX, Peintre, âgé de 26 ans et de Jeanne LAFFONT.

 

Sophie sera Peintre.

 

 

1.1.1.2.1.1.1.3.1.2b

 

Jean-Christophe ALAUX voit le jour le vendredi 13 juillet 1956 à Paris.

Il est le fils légitime de Jean-Pierre ALAUX, Peintre, âgé de 30 ans et de Jeanne LAFFONT. Sa soeur vivante est Sophie (née en 1952).

 

Jean-Christophe sera Architecte.

 

Il épouse Christine PAGÈS, la fille légitime de parents non connus.

Ce couple aura deux enfants :

-Antoine né à une date inconnue.

-Julien né à une date inconnue.

 

 

1.1.1.2.1.1.2.2.1.1

 

Edith FERRIÈRE est née le vendredi 26 février 1943.

Elle est la fille légitime de Jacques FERRIÈRE, âgé de 34 ans et de Christiane DESPAX.

 

Elle épouse le mardi 6 mars 1962 José SERRANO, le fils légitime de parents non connus.

Ce couple aura deux enfants :

-Olivier né en 1962.

-Virginie née à une date inconnue.

 

Elle épouse en secondes noces, le vendredi 5 octobre 1973, Jean-Claude BESNARD, le fils légitime de parents non connus.

Ce couple aura deux enfants :

-Aymeric né en 1974.

-Eglantine née en 1976.

 

Elle épouse en troisièmes noces, le lundi 14 février 1983, Edmond CONILH de BEYSSAC, le fils légitime de parents non connus.

Il n'y a pas d'enfants connus pour ce couple.

 

 

1.1.1.2.1.1.2.2.1.2

 

Xavier FERRIÈRE voit le jour le mercredi 12 avril 1944.

Il est le fils légitime de Jacques FERRIÈRE, âgé de 35 ans et de Christiane DESPAX. Sa soeur vivante est Edith (née en 1943).

 

Il épouse en juin 1972 Nicole GARBAN, la fille légitime de parents non connus.

Ce couple aura cinq enfants :

-Gaëlle née en 1974.

-Patricia née en 1976.

-Yann né en 1978.

-Cédric né en 1981.

-Vanessa née en 1983.

 

 

1.1.1.2.1.1.2.2.1.3

 

Véronique FERRIÈRE est née le dimanche 29 décembre 1946.

Elle est la fille légitime de Jacques FERRIÈRE, âgé de 37 ans et de Christiane DESPAX. Ses frères et soeurs vivants sont : Edith (née en 1943), Xavier (né en 1944).

 

Son père Jacques meurt le 30 décembre 1968, Véronique est âgée de 22 ans.

 

Elle épouse en 1969 Philippe CONQUERET, le fils légitime de parents non connus.

Ce couple aura deux enfants :

-Laetitia née en 1972.

-Alexis né en 1976.

 

 

1.1.1.2.1.1.2.2.2.1

 

Solange FIEUX est née le samedi 20 août 1932.

Elle est la fille légitime de Jacques Jean FIEUX, - Publiciste, âgé de 24 ans et de Marie Camille Madeleine Paule Odette FERRIÈRE, âgée de 21 ans.

 

Elle épouse le samedi 12 juillet 1958 Olivier AUDREN de KERDREL, le fils légitime de parents non connus.

Ce couple aura quatre enfants :

-Christophe né en 1960.

-Gilles né en 1964.

-Hugues né en 1966.

-Marie née en 1971.

 

 

1.1.1.2.1.1.2.2.2.2

 

Gérard Henri Marie Joseph FIEUX voit le jour le dimanche 22 avril 1934 à Bordeaux - FRA.

Il est le fils légitime de Jacques Jean FIEUX, - Publiciste, âgé de 26 ans et de Marie Camille Madeleine Paule Odette FERRIÈRE, âgée de 23 ans. Sa soeur vivante est Solange (née en 1932).

 

Gérard sera Journaliste.

 

Il épouse le jeudi 2 avril 1959 à Langoiran Marie Louise Juliette CONILH de BEYSSAC, la fille légitime de parents non connus.

Ce couple aura quatre enfants :

-Yannick Edmond Marie né en 1960.

-Vincent né en 1961.

-Xavier né en 1964.

-Valérie née en 1965.

 

 

1.1.1.2.1.1.2.2.2.3

 

Bernadette FIEUX est née le jeudi 23 décembre 1937 à Bordeaux.

Elle est la fille légitime de Jacques Jean FIEUX, - Publiciste, âgé de 30 ans et de Marie Camille Madeleine Paule Odette FERRIÈRE, âgée de 27 ans. Ses frères et soeurs vivants sont : Solange (née en 1932), Gérard Henri Marie Joseph (né en 1934).

 

Elle épouse le lundi 23 septembre 1968 Jean Claude BOIRAR, notaire, le fils légitime d'Emile BOIRAR et de Marie PARENT.

Ce couple aura deux enfants :

-Didier né en 1970.

-Lionel né en 1971.

 

 

1.1.1.2.1.1.2.2.2.4

 

Chantal FIEUX est née le mercredi 10 septembre 1941 à Bordeaux - FRA.

Elle est la fille légitime de Jacques Jean FIEUX, - Publiciste, âgé de 33 ans et de Marie Camille Madeleine Paule Odette FERRIÈRE, âgée de 31 ans. Ses frères et soeurs vivants sont : Solange (née en 1932), Gérard Henri Marie Joseph (né en 1934), Bernadette (née en 1937).

 

Elle épouse le mardi 12 septembre 1967 à Bordeaux Jean-Marie BOURGÈS, Propriétaire foncier, le fils légitime de Robert BOURGÈS et de Thi Té, Princesse Annamite HOANG.

Ce couple aura trois enfants :

-Hubert né en 1969.

-Gérard né en 1970.

-Florence née en 1972.

 

 

1.1.1.2.1.1.2.2.2.5

 

Marie-Noëlle FIEUX est née le samedi 4 décembre 1948 à Bordeaux.

Elle est la fille légitime de Jacques Jean FIEUX, - Publiciste, âgé de 40 ans et de Marie Camille Madeleine Paule Odette FERRIÈRE, âgée de 38 ans. Ses frères et soeurs vivants sont : Solange (née en 1932), Gérard Henri Marie Joseph (né en 1934), Bernadette (née en 1937), Chantal (née en 1941).

 

Elle épouse le samedi 27 novembre 1971 Gérard LE PROUX de LA RIVIÈRE, le fils légitime de parents non connus.

Ce couple aura deux enfants :

-Clémence née en 1974.

-Séverine née en 1977.

 

 

1.1.1.2.1.1.2.2.3.1

 

Eric FERRIÈRE voit le jour le lundi 20 juillet 1953 à Bordeaux.

Il est le fils légitime de Guy FERRIÈRE, âgé de 39 ans et de Jacqueline ARNAUD, âgée de 30 ans.

 

Il épouse le dimanche 29 juin 1986 à Bordeaux Béatrice BIZOT, la fille légitime de parents non connus.

Ce couple aura un enfant :

-Astrid née en 1987.

 

 

1.1.1.2.1.1.2.2.3.2

 

Brigitte FERRIÈRE est née le dimanche 1 août 1954 à Bordeaux.

Elle est la fille légitime de Guy FERRIÈRE, âgé de 40 ans et de Jacqueline ARNAUD, âgée de 31 ans. Son frère vivant est Eric (né en 1953).

 

Elle épouse le vendredi 7 septembre 1979 Thierry PIÉCHAUD, le fils légitime de parents non connus.

Ce couple aura cinq enfants :

-Stéphanie née en 1980.

-Mathilde née en 1982.

-Thomas né en 1985.

-Benoît né en 1989.

-François né en 1994.

 

 

1.1.1.2.1.1.2.3.1.1

 

Emmanuel PAUCIS voit le jour à une date inconnue.

Il est le fils légitime de François PAUCIS, président de la chambre des notaires d'Agen.

 

 

1.1.1.2.1.1.2.3.1.2

 

Xavier PAUCIS voit le jour à une date inconnue.

Il est le fils légitime de François PAUCIS, président de la chambre des notaires d'Agen.

 

 

1.1.1.2.1.1.2.3.1.3

 

Béatrice PAUCIS est née à une date inconnue.

Elle est la fille légitime de François PAUCIS, président de la chambre des notaires d'Agen.

 

Elle épouse N... LOUVET, le fils légitime de parents non connus.

Ce couple aura trois enfants :

-Yann né à une date inconnue.

-Loïc né à une date inconnue.

-Gwenaëlle née à une date inconnue.

 

 

1.1.1.2.1.1.2.3.1.4

 

Cécile PAUCIS est née à une date inconnue.

Elle est la fille légitime de François PAUCIS, président de la chambre des notaires d'Agen.

 

Elle épouse N... de LANNURIEN, le fils légitime de parents non connus.

Ce couple aura trois enfants :

-Ludovic né à une date inconnue.

-Laurence née à une date inconnue.

-Cyril né à une date inconnue.

 

 

1.1.1.2.1.1.2.3.3.1

 

Bruno AMIET voit le jour à une date inconnue.

Il est le fils légitime de Pierre AMIET et de Madeleine PAUCIS.

 

Il épouse N... ARNAULT, la fille légitime de parents non connus.

Ce couple aura deux enfants :

-Antony né à une date inconnue.

-Adrien née à une date inconnue.

 

 

1.1.1.2.1.1.2.3.3.2

 

Claire AMIET est née à une date inconnue.

Elle est la fille légitime de Pierre AMIET et de Madeleine PAUCIS.

 

Elle épouse N... MÉRIC, le fils légitime de parents non connus.

Ce couple aura cinq enfants :

-Gaspard né à une date inconnue.

-Martin né à une date inconnue.

-Guillemette née à une date inconnue.

-Cosette née à une date inconnue.

-Clovis né à une date inconnue.

 

 

1.1.1.2.1.1.2.3.3.3

 

Daniel AMIET voit le jour à une date inconnue.

Il est le fils légitime de Pierre AMIET et de Madeleine PAUCIS.

 

Il aura quatre enfants dont la mère n'est pas connue :

-Flavie née à une date inconnue.

-Lucile née à une date inconnue.

-Dorine née à une date inconnue.

-Benoît né à une date inconnue.

 

 

1.1.1.2.1.1.2.3.3.4

 

 

Anne-Marie AMIET est née à une date inconnue.

Elle est la fille légitime de Pierre AMIET et de Madeleine PAUCIS.

 

Elle épouse N. CHATRENET, le fils légitime de parents non connus.

Ce couple aura trois enfants :

-Thomas né à une date inconnue.

-Nicolas né à une date inconnue.

-Cécile née à une date inconnue.

 

 

1.1.1.2.1.1.2.4.1.1

 

Ayquelm TRABUT-CUSSAC voit le jour en 1952.

Il est le fils légitime de Jean-Paul TRABUT-CUSSAC, Archiviste-paléographe, âgé de 27 ans et d'Annette MINVIELLE.

 

Son père Jean-Paul meurt le 12 janvier 1969, Ayquelm est âgé de 17 ans.

 

 

1.1.1.2.1.1.2.4.1.2

 

Hugues TRABUT-CUSSAC voit le jour à une date inconnue.

Il est le fils légitime de Jean-Paul TRABUT-CUSSAC, Archiviste-paléographe et d'Annette MINVIELLE.

 

Il épouse Claudine PRIGENT, la fille légitime de parents non connus.

Ce couple aura trois enfants :

-Mathieu né à une date inconnue.

-Clément né à une date inconnue.

-Benjamin né à une date inconnue.

 

 

1.1.1.2.1.1.2.4.1.3

 

Marie-France TRABUT-CUSSAC est née à une date inconnue.

Elle est la fille légitime de Jean-Paul TRABUT-CUSSAC, Archiviste-paléographe et d'Annette MINVIELLE.

 

Elle épouse Pierre GILLIÉRON, le fils légitime de parents non connus.

Ce couple aura deux enfants :

-Edouard né à une date inconnue.

-Aude née à une date inconnue.

 

 

1.1.1.2.1.2.1.2.1.1

 

Karine Natacha Marie-Dargence AUSCHITZKY est née le vendredi 10 juillet 1964 à Bordeaux.

Elle est la fille légitime de Serge AUSCHITZKY, Photographe indépendant, âgé de 27 ans et de Danielle Priscillia Marie-Dargence, En Famille Patricia ROUSSET, âgée de 22 ans.

 

Elle épousee vendredi 12 octobre 1984 à Cazaux Jean-Claude BELLOCQ, le fils légitime de parents non connus.

Ce couple aura un enfant :

-Julie née à une date inconnue.

 

Karine et Jean-Claude divorcent à une date inconnue.

 

 

1.1.1.2.1.2.2.1.1.1

 

Bertrand Marie François AUSCHITZKY voit le jour le mercredi 20 octobre 1965 à Paris.

Il est le fils légitime de Hubert Marie Joseph Maurice AUSCHITZKY, A-D.G. de Compagnie d'assurances, âgé de 36 ans et de Catherine, dite Maïten BRUSAUT, âgée de 24 ans.

 

Bertrand sera Informaticien.

 

Note : MERCI A BERTRAND, MON FILS

Avec une infinie patience que je ne lui soupçonnais pas jusqu'alors, il m'a initié aux secrets du traitement de texte. Par la suite, il a dû sauver des écrits qui semblaient effacés, faire des programmes destinés à simplifier ma tâche et améliorer la présentation. Sans son efficace concours, jamais les notes destinées à la version papier ne seraient arrivées jusqu'à vous.

Puis, j'ai abordé Internet. Un travail insensé pour celui qui a appris, comme moi, à écrire avec une plume Sergent-major. Là encore, il m'a guidé. Je lui dois tout.

© H.A.

 

 

1.1.1.2.1.2.2.1.1.2

 

Delphine Marie-Noëlle Emilie AUSCHITZKY est née le mercredi 26 avril 1967 à La Flèche.

Elle est la fille légitime de Hubert Marie Joseph Maurice AUSCHITZKY, A-D.G. de Compagnie d'assurances, âgé de 37 ans et de Catherine, dite Maïten BRUSAUT, âgée de 26 ans. Son frère vivant est Bertrand Marie François (né en 1965).

 

Elle épouse le samedi 14 mai 1994 à La Flèche Jean Baptiste NÉNY, Infographiste cartographe, le fils légitime d'Alexis Pierre Marie NÉNY et de Françoise Thérèse Marie Josèphe d'HAUSSY.

Ce couple aura quatre enfants :

-Marie née en 1995.

-Philippine née en 1996.

-Hilaire né en 1999.

-Venceslas né en 2002.

 

Note : DELPHINE, A 26 ANS EST ELUE "MEILLEUR OUVRIER DE FRANCE".

La télévision, les radios et la presse se déchaînent alors sur son cas :

 

"Delphine est une exception. Exception tout d'abord dans le milieu professionnel très fermé dans lequel elle s'est imposée : le bâtiment. Exception encore, puisqu'elle vient de se voir décerner à l'issue d'un concours qui n'a vu depuis son instauration en 1924, aucune femme s'aventurer dans cette spécialité typiquement masculine, le titre très convoité de MEILLEUR OUVRIER DE FRANCE." (Le Manuel de la Peinture et de la Décoration).

 

"C'est maintenant le meilleur Pinceau de France.

Elle est devenue la fierté de la Maison. On ne tarit pas d'éloges sur sa fameuse sensibilité féminine, son sens de la perfection. Dans les couloirs de l'entreprise, un calendrier de playmates voisine avec une affichette portant des inscriptions suggestives. "C'est ça le bâtiment, l'humour graveleux. Plus macho y a pas ! " lance Delphine qui est un brin bon chic bon genre." (Le Parisien).

 

"Une femme MEILLEUR OUVRIER DE FRANCE dans une entreprise du bâtiment, milieu machiste par excellence, l'occasion était trop belle ! Dès qu'il prit connaissance que Delphine Auschitzky était lauréate du 19ème concours (1993-1994) le service communication de l'Entreprise Trouvé saisit l'occasion au vol (.).

Les exemples peuvent être multipliés d'entreprises qui ont su valoriser le titre obtenu de haute lutte par l'un de leurs ouvriers salariés, l'exemple du bâtiment restant cependant exceptionnel. Ce sont bien évidemment les secteurs de l'agro-alimentaire et de l'industrie du luxe qui peuvent se prévaloir du titre de MEILLEUR OUVRIER DE FRANCE comme outil de marketing." (Le Monde).

 

"Delphine est une M.O.F. épatante. Elle a l'air nature comme un yaourt." (Biba).

 

"Delphine aura connu une réussite toute tracée après ses études à la Légion d'Honneur, son bac dessin suivi de l'Académie Roederer, l'Ecole nationale d'art de Cergy-Pontoise et le Cours Renaissance. Elle est devenue le faussaire génial de la troisième dimension. Sous son pinceau, c'est l'oeil qu'elle se plaît à abuser. Une maîtrise absolue des reliefs et des détails." (Ouest-France).

 

"Son chef-d'oeuvre vous laisse de marbre." (France Soir).

 

"C'est la championne des panneaux de boiserie." (Le Figaro).

 

"Avec son timbre de voix haut perché, ses cheveux mi-longs coupés au carré et sa silhouette fluette, du haut de son petit mètre soixante, elle a choisi d'exercer "un métier plutôt masculin". Elle qui se déclare "pour la femme au foyer, avec pleins d'enfants" est pourtant plus qu'à l'aise dans son pantalon et sa blouse blanche.

Finalement, elle reconnaît que "les petits apéros de midi, les grandes parties de rigolade et les blagues de comptoir" ça a son charme." (Le Parisien).

 

Etc.

 

 

1.1.1.2.1.2.2.1.2.1

 

Loïc Marie Joseph Hubert MIRIEU de LABARRE voit le jour le vendredi 3 septembre 1954.

Il est le fils légitime de Serge MIRIEU de LABARRE, directeur général de la Banque Populaire pour le Sud-Ouest, âgé de 25 ans et de Michelle AUSCHITZKY, âgée de 24 ans.

 

Il épouse le dimanche 22 octobre 1978 Christine Françoise Nicole DELAGE, la fille légitime de parents non connus.

Ce couple aura quatre enfants :

-Frank Marie Bruno né en 1979.

-Sophie-Charlotte Marie Dominique née en 1980.

-Sandrine Marie-Bénédicte née en 1981.

-Thibault Marie Bertrand né en 1984.

 

 

1.1.1.2.1.2.2.1.2.2

 

Bruno MIRIEU de LABARRE voit le jour le dimanche 4 septembre 1955.

Il est le fils légitime de Serge MIRIEU de LABARRE, directeur général de la Banque Populaire pour le Sud-Ouest, âgé de 26 ans et de Michelle AUSCHITZKY, âgée de 25 ans. Son frère vivant est Loïc Marie Joseph Hubert (né en 1954).

 

Sa mère Michelle meurt en 1983, Bruno est âgé de 27 ans.

 

Il épouse le samedi 6 décembre 1986 à Lyon Delphine GROS, la fille légitime de parents non connus.

Ce couple aura six enfants :

-Quentin né en 1987.

-Manon née en 1989.

-Romane née en 1990.

-Margaux née en 1995.

-Sixte née en 1997.

-Tristan né à une date inconnue.

 

 

1.1.1.2.1.2.2.1.2.3

 

Maryelle MIRIEU de LABARRE est née le mardi 13 août 1957.

Elle est la fille légitime de Serge MIRIEU de LABARRE, directeur général de la Banque Populaire pour le Sud-Ouest, âgé de 28 ans et de Michelle AUSCHITZKY, âgée de 27 ans. Ses frères vivants sont : Loïc Marie Joseph Hubert (né en 1954), Bruno (né en 1955).

 

Elle épouse en juillet 1979 à Lège-Cap-Ferret Bertrand MARRAUD DES GROTTES, le fils légitime de Christian MARRAUD DES GROTTES et de Marie Antoinette BASTARD de PÉRÉ de CRISNAY.

Ce couple aura trois enfants :

-Mathieu né en 1980.

-Diane née en 1982.

-Alice née en 1985.

 

 

1.1.1.2.1.2.2.1.2.4

 

Laurence MIRIEU de LABARRE est née le mercredi 24 janvier 1962.

Elle est la fille légitime de Serge MIRIEU de LABARRE, directeur général de la Banque Populaire pour le Sud-Ouest, âgé de 33 ans et de Michelle AUSCHITZKY, âgée de 32 ans. Ses frères et soeurs vivants sont : Loïc Marie Joseph Hubert (né en 1954), Bruno (né en 1955), Maryelle (née en 1957).

 

Sa mère Michelle meurt en 1983, Laurence est âgée de 20 ans.

 

Elle épouse le samedi 20 avril 1985 Gilles, Baron de BOÉRIO, informaticien, le fils légitime d'Yann de BOÉRIO et d'Edith de CONDÉ.

Ce couple aura quatre enfants :

-Guivry né en 1985.

-Tom né en 1991.

-Léa née en 1993.

-Tina née en 1998.

 

 

1.1.1.2.1.2.2.1.3.1

 

Marie-Pia AUSCHITZKY est née le mercredi 24 mai 1961 à Casablanca.

Elle est la fille légitime de Christian AUSCHITZKY, président de société, âgé de 29 ans et de Marie-Noëlle TURBET DELOF, âgée de 23 ans.

 

Elle épouse le samedi 30 août 1986 à Saint-Géraud-des-Corps Bernard COUSTANS, le fils légitime de parents non connus.

Ce couple aura quatre enfants :

-Ariane née en 1988.

-Géraud né en 1990.

-Arnaud né en 1991.

-Cyril né en 1994.

 

Note : Passionnée de montres, elle est devenue expert de la marque LIP, à qui elle a consacré un livre qui fait autorité.

© H.A.

 

 

1.1.1.2.1.2.2.1.3.2

Caroline AUSCHITZKY est née le jeudi 15 novembre 1962 à Casablanca.

Elle est la fille légitime de Christian AUSCHITZKY, président de société, âgé de 30 ans et de Marie-Noëlle TURBET DELOF, âgée de 25 ans. Sa soeur vivante est Marie-Pia (née en 1961).

 

Elle épouse le samedi 27 décembre 1986 à Bordeaux Loïc CHEVILLOTTE, le fils légitime de parents non connus.

Ce couple aura trois enfants :

-Aurélien né en 1988.

-Thomas né en 1990.

-Margot née en 1993.

 

 

1.1.1.2.1.2.2.1.3.3

 

Eric AUSCHITZKY voit le jour le jeudi 4 juin 1964 à Casablanca.

Il est le fils légitime de Christian AUSCHITZKY, président de société, âgé de 32 ans et de Marie-Noëlle TURBET DELOF, âgée de 26 ans. Ses soeurs vivantes sont : Marie-Pia (née en 1961), Caroline (née en 1962).

 

Eric sera Vice-président des services de personnalisation et des solutions chez GEMPLUS.

 

Il épouse le samedi 26 décembre 1987 à Prades Marie-Andrée PONS, la fille légitime de parents non connus.

Ce couple aura trois enfants :

-Benjamin né en 1989.

-Martin né en 1990.

-Anne-Camille née en 1993.

 

 

1.1.1.2.1.2.2.1.3.4

 

Pascale AUSCHITZKY est née le mardi 16 avril 1968 à Casablanca.

Elle est la fille légitime de Christian AUSCHITZKY, président de société, âgé de 36 ans et de Marie-Noëlle TURBET DELOF, âgée de 30 ans. Ses frères et soeurs vivants sont : Marie-Pia (née en 1961), Caroline (née en 1962), Eric (né en 1964).

 

Elle épouse le samedi 6 août 1994 à Saint-Géraud-des-Corps Christophe LE BRETON, le fils légitime de parents non connus.

Ce couple aura trois enfants :

-Guillaume né en 1995.

-Anne née en 1997.

-Marion née à une date inconnue.

 

 

1.1.1.2.1.2.2.1.4.1

 

Nathalie AUSCHITZKY est née le dimanche 5 juillet 1970 à Neuilly-sur-Seine.

Elle est la fille légitime de Maurice, Pierre, Georges, Marie AUSCHITZKY, directeur de société, âgé de 28 ans et de Geneviève Marie LAMARQUE, Professeur de philosophie, âgée de 25 ans.

 

Elle épouse en 2000 Marc GRISLIN, le fils légitime de parents non connus.

Ce couple aura deux enfants :

-Alice née en 2003.

-Camille née à une date inconnue.

 

 

1.1.1.2.1.2.2.1.4.2

 

Olivier AUSCHITZKY voit le jour le dimanche 29 septembre 1974 à Paris.

Il est le fils légitime de Maurice, Pierre, Georges, Marie AUSCHITZKY, directeur de société, âgé de 32 ans et de Geneviève Marie LAMARQUE, Professeur de philosophie, âgée de 29 ans. Sa soeur vivante est Nathalie (née en 1970).

 

Il épouse samedi 29 mai 2004 à Saint-Martin-de-Seignanx Aure FLATTARD, la fille légitime de Jean-Paul FLATTARD et de N. PRIOU.

Ce couple aura trois enfants :

-Emma née en 2005.

-Marie née en 2007.

-Léa née en 2007.

 

 

1.1.1.2.1.2.2.2.1b.1

 

Nadia COURTOIS est née le vendredi 18 février 1949 à Tunis.

Elle est la fille légitime de Jean COURTOIS, Administrateur de biens, âgé de 25 ans et d'Yvonne Andrée NICOLO, âgée de 32 ans.

 

Elle épouse le vendredi 16 mars 1973 Jean Michel AIRAULT, le fils légitime de parents non connus.

Ce couple aura un enfant :

-Estelle née à une date inconnue.

 

 

1.1.1.2.1.2.2.2.1b.2

 

Olivier Charles Maurice COURTOIS voit le jour le samedi 16 mai 1959 à Boulogne-Billancourt.

Il est le fils légitime de Jean COURTOIS, Administrateur de biens, âgé de 35 ans et d'Yvonne Andrée NICOLO, âgée de 42 ans. Sa soeur vivante est Nadia (née en 1949).

 

Il épouse le vendredi 16 mars 1973 Marie Caroline GROUARD de MONAZ, la fille légitime de parents non connus.

Ce couple aura un enfant :

-Marie des Lys Victoire Martha née en 1990.

 

 

1.1.1.2.1.2.2.2.2b.1

 

Dominique CHEVALIER de LAUZIÈRES est née à une date inconnue.

Elle est la fille légitime d'Alain CHEVALIER de LAUZIÈRES, Colonel et d'Annick COURTOIS.

 

Elle épouse François-Xavier de MONNEVILLE, le fils légitime de parents non connus.

Ce couple aura trois enfants :

-Patrick né en 1973.

-Nicolas né en 1976.

-Charlotte née en 1980.

 

 

1.1.1.2.1.2.5.2.1.1

 

Marie-Pia BOUÉ est née en 1963.

Elle est la fille légitime de Bernard BOUÉ, âgé de 26 ans et de Monique AUDY.

 

Elle épouse N... BROUSTET, le fils légitime de parents non connus.

Ce couple aura deux enfants :

-Philippine née à une date inconnue.

-Anna née à une date inconnue.

 

 

1.1.1.2.1.2.5.2.1.2

 

Fabienne BOUÉ est née en 1964.

Elle est la fille légitime de Bernard BOUÉ, âgé de 27 ans et de Monique AUDY. Sa soeur vivante est Marie-Pia (née en 1963).

 

Elle épouse N... VIGNES de CHAMPSEINPEYRE, le fils légitime de parents non connus.

Ce couple aura trois enfants :

-Marie née à une date inconnue.

-Julie née à une date inconnue.

-Hugo né à une date inconnue.

 

 

1.1.1.2.1.2.5.2.1.3

 

Cédric BOUÉ voit le jour en 1969.

Il est le fils légitime de Bernard BOUÉ, âgé de 32 ans et de Monique AUDY. Ses soeurs vivantes sont : Marie-Pia (née en 1963), Fabienne (née en 1964).

 

 

1.1.1.2.1.2.5.2.2.1

 

Natacha Andrée Marie Suzanne de FONROCQUE-MERCIÉ est née le jeudi 24 mars 1966 à Bordeaux.

Elle est la fille légitime d'Alain Etienne Marie Patrick de FONROCQUE-MERCIÉ et de Marie-Claude Jane BOUÉ, âgée de 23 ans.

 

Elle épouse le samedi 18 décembre 1993 Guillaume VANACKÈRE, le fils légitime de Jacques Jules César VANACKÈRE et de Françoise Jeanne VANDEWIELE.

Ce couple aura quatre enfants :

-Faustine Marie Françoise Gratiane née en 1994.

-Valentine Marie Françoise Bénédicte née en 1996.

-Capucine Marie Françoise Diane née en 1999.

-Apolline Marie Françoise Sandrine née en 2001.

 

 

1.1.1.2.1.2.5.2.2.2

 

Diane Laurence Marie de FONROCQUE-MERCIÉ est née le vendredi 21 avril 1967 à Bordeaux.

Elle est la fille légitime d'Alain Etienne Marie Patrick de FONROCQUE-MERCIÉ et de Marie-Claude Jane BOUÉ, âgée de 24 ans. Sa soeur vivante est Natacha Andrée Marie Suzanne (née en 1966).

 

Elle épouse le samedi 19 septembre 1992 Laurent FERRERI, le fils légitime d'André FERRERI et de Régine FAURE.

Il n'y a pas d'enfants connus pour ce couple.

 

 

1.1.1.2.1.2.5.2.2.3

 

Armaud Jacques Henri Marie de FONROCQUE-MERCIÉ voit le jour le mercredi 24 septembre 1969 à Bordeaux.

Il est le fils légitime d'Alain Etienne Marie Patrick de FONROCQUE-MERCIÉ et de Marie-Claude Jane BOUÉ, âgée de 27 ans. Ses soeurs vivantes sont : Natacha Andrée Marie Suzanne (née en 1966), Diane Laurence Marie (née en 1967).

 

Il épouse le samedi 25 octobre 1997 Eléonore Anne Marie BOURON, la fille légitime de Jean-Philippe BOURON et de Hélène CHABRAT.

Ce couple aura deux enfants :

-Valentin Jacques Henri Marie né en 1999.

-Léon Jacques Henri Marie né en 2003.

 

 

1.1.1.2.1.2.5.2.3.1

 

Sandrine LAJUS est née en 1959.

Elle est la fille légitime de François LAJUS et de Michelle BOUÉ.

 

Elle épouse N... PEDEL, le fils légitime de parents non connus.

Ce couple aura deux enfants :

-Victor né à une date inconnue.

-Arthur né à une date inconnue.

 

 

1.1.1.2.1.2.5.2.3.2

 

Nancy LAJUS est née en 1962.

Elle est la fille légitime de François LAJUS et de Michelle BOUÉ. Sa soeur vivante est Sandrine (née en 1959).

 

Elle épouse N... CASTÉJA, le fils légitime de parents non connus.

Ce couple aura trois enfants :

-Marie née à une date inconnue.

-Capucine née à une date inconnue.

-Camille née à une date inconnue.

 

 

1.1.1.2.1.2.5.2.3.3

 

Yann LAJUS voit le jour en 1972.

Il est le fils légitime de François LAJUS et de Michelle BOUÉ. Ses soeurs vivantes sont : Sandrine (née en 1959), Nancy (née en 1962).

 

 

1.1.1.2.1.2.6.1.1.1

 

Florence de PEYRELONGUE est née le dimanche 15 avril 1973 à Neuilly-sur-Seine.

Elle est la fille légitime de Guy Abel Hermann de PEYRELONGUE, âgé de 36 ans et de Lucie Marie Edwige de MONTGOLFIER.

 

 

1.1.1.2.1.2.6.1.2.1

 

Luis de PEYRELONGUE voit le jour le jeudi 3 février 1966.

Il est le fils légitime de Hervé Joseph de PEYRELONGUE, âgé de 27 ans et d'Enriqueta DIENER-ARRIGUNAGA.

 

 

1.1.1.2.1.2.6.1.2.2

 

Carlos de PEYRELONGUE voit le jour le lundi 26 août 1968.

Il est le fils légitime de Hervé Joseph de PEYRELONGUE, âgé de 30 ans et d'Enriqueta DIENER-ARRIGUNAGA. Son frère vivant est Luis (né en 1966).

 

 

1.1.1.2.1.2.6.1.2.3

 

Veronica de PEYRELONGUE est née en juillet 1973.

Elle est la fille légitime de Hervé Joseph de PEYRELONGUE, âgé de 35 ans et d'Enriqueta DIENER-ARRIGUNAGA. Ses frères vivants sont : Luis (né en 1966), Carlos (né en 1968).

 

 

1.1.1.2.1.2.6.1.3.1

 

Séverine de PEYRELONGUE est née le dimanche 23 mars 1969 à Pouhkepsie.

Elle est la fille légitime de Jean Abel Max Marie de PEYRELONGUE, âgé de 29 ans et de Roswitha Violet Luise Maria FRANK-FAHLE.

 

Elle épouse le jeudi 30 avril 1998 à Labarde Edouard Frédéric Marie François Hugues William MIAILHE, le fils légitime d'Alain Marie William MIAILHE et de Brigitte Marie Bernadette DAMADE.

Ce couple aura trois enfants :

-Théophile né en 1999.

-Eliot né en 2001.

-Anabelle née en 2002.

 

 

1.1.1.2.1.2.6.1.3.2

 

Jean Harald de PEYRELONGUE voit le jour le mardi 2 juin 1970 à Boulogne-Billancourt.

Il est le fils légitime de Jean Abel Max Marie de PEYRELONGUE, âgé de 30 ans et de Roswitha Violet Luise Maria FRANK-FAHLE. Sa soeur vivante est Séverine (née en 1969).

 

 

1.1.1.2.1.2.6.1.3.3

 

Frédérik de PEYRELONGUE voit le jour le vendredi 29 décembre 1972 à Villecresnes.

Il est le fils légitime de Jean Abel Max Marie de PEYRELONGUE, âgé de 32 ans et de Roswitha Violet Luise Maria FRANK-FAHLE. Ses frères et soeurs vivants sont : Séverine (née en 1969), Jean Harald (né en 1970).

 

 

1.1.1.2.1.2.6.1.3.4

 

Jeanne de PEYRELONGUE est née le vendredi 1 février 1974 à Créteil.

Elle est la fille légitime de Jean Abel Max Marie de PEYRELONGUE, âgé de 34 ans et de Roswitha Violet Luise Maria FRANK-FAHLE. Ses frères et soeurs vivants sont : Séverine (née en 1969), Jean Harald (né en 1970), Frédérik (né en 1972).

 

 

1.1.1.2.1.2.6.1.3.5

 

Alice de PEYRELONGUE est née le vendredi 1 février 1974 à Créteil.

Elle est la fille légitime de Jean Abel Max Marie de PEYRELONGUE, âgé de 34 ans et de Roswitha Violet Luise Maria FRANK-FAHLE. Ses frères et soeurs vivants sont : Séverine (née en 1969), Jean Harald (né en 1970), Frédérik (né en 1972).

 

 

1.1.1.2.1.2.6.1.3.6

 

Hugues de PEYRELONGUE voit le jour le vendredi 2 septembre 1977 à Arcachon.

Il est le fils légitime de Jean Abel Max Marie de PEYRELONGUE, âgé de 37 ans et de Roswitha Violet Luise Maria FRANK-FAHLE. Ses frères et soeurs vivants sont : Séverine (née en 1969), Jean Harald (né en 1970), Frédérik (né en 1972), Jeanne (née en 1974), Alice (née en 1974).

 

 

1.1.1.2.1.2.6.1.4.1

 

Sophie DÉON est née en 1966 à Boulogne-Billancourt.

Elle est la fille légitime de Patrick DÉON et de Béatrice de PEYRELONGUE, âgée de 22 ans.

 

Son père Patrick meurt avant 1984, Sophie est âgée de moins de 18 ans.

 

Elle épouse Etienne SALLÉ de CHOU, le fils légitime de parents non connus.

Ce couple aura deux enfants :

-Victor né en 1986.

-Elie né à une date inconnue.

 

 

1.1.1.2.1.2.6.1.4.2

 

Valentine DÉON est née le vendredi 31 janvier 1969.

Elle est la fille légitime de Patrick DÉON et de Béatrice de PEYRELONGUE, âgée de 25 ans. Sa soeur vivante est Sophie (née en 1966).

 

Son père Patrick meurt avant 1984, Valentine est âgée de moins de 14 ans.

 

Elle épouse Frédéric CAMUS, le fils légitime de Laurent CAMUS et de Chantal DES BOÜILLONS.

Ce couple aura trois enfants :

-Flore née en 1991.

-Philippine née en 1994.

-Charles Hervé né en 1997.

 

 

1.1.1.2.1.2.6.1.4.3

 

Virginie DÉON est née en 1970 à Boulogne-Billancourt.

Elle est la fille légitime de Patrick DÉON et de Béatrice de PEYRELONGUE, âgée de 26 ans. Ses soeurs vivantes sont : Sophie (née en 1966), Valentine (née en 1969).

 

Son père Patrick meurt avant 1984, Virginie est âgée de moins de 14 ans.

 

 

1.1.1.2.1.2.6.1.4.4

 

Charles-Henri DÉON voit le jour en 1973 à Boulogne-Billancourt.

Il est le fils légitime de Patrick DÉON et de Béatrice de PEYRELONGUE, âgée de 29 ans. Ses soeurs vivantes sont : Sophie (née en 1966), Valentine (née en 1969), Virginie (née en 1970).

 

Son père Patrick meurt avant 1984, Charles-Henri est âgé de moins de 11 ans.

 

 

1.1.1.2.1.2.6.2.1.1

 

Caroline BRUGEROLLE est née le mardi 26 juillet 1955 à Arcachon.

Elle est la fille légitime de François BRUGEROLLE, âgé de 23 ans et de Nadia AUSCHITZKY, âgée de 19 ans.

 

Elle épouse le samedi 7 septembre 1974 à Matha Gabriel Frank Eric MARLY, le fils légitime de parents non connus.

Ce couple aura deux enfants :

-Frank Michel né en 1975.

-Marina Agnès née en 1978.

 

 

1.1.1.2.1.2.6.2.1.2

 

Claude BRUGEROLLE voit le jour le lundi 28 octobre 1957.

Il est le fils légitime de François BRUGEROLLE, âgé de 25 ans et de Nadia AUSCHITZKY, âgée de 21 ans. Sa soeur vivante est Caroline (née en 1955).

 

Il épouse Hélène LADEN, la fille légitime de parents non connus.

Ce couple aura deux enfants :

-Romain né en 1983.

-Camille née à une date inconnue.

 

 

1.1.1.2.1.2.6.2.1.3

 

Annick BRUGEROLLE est née le jeudi 18 mai 1961.

Elle est la fille légitime de François BRUGEROLLE, âgé de 29 ans et de Nadia AUSCHITZKY, âgée de 25 ans. Ses frères et soeurs vivants sont : Caroline (née en 1955), Claude (né en 1957).

 

Elle épouse Patrick DELSOL, le fils légitime de parents non connus.

Ce couple aura un enfant :

-Charlotte née en 1988.

 

 

1.1.1.2.1.2.6.2.1.4

 

Nathalie BRUGEROLLE est née en 1969.

Elle est la fille légitime de François BRUGEROLLE, âgé de 36 ans et de Nadia AUSCHITZKY, âgée de 32 ans. Ses frères et soeurs vivants sont : Caroline (née en 1955), Claude (né en 1957), Annick (née en 1961).

 

 

1.1.1.2.1.2.6.2.2.1

 

Marie Thierry MALLET voit le jour le dimanche 4 septembre 1960.

Il est le fils légitime de Jean Pierre MALLET, âgé de 23 ans et de Viviane AUSCHITZKY, âgée de 21 ans.

 

Il épouse Pascal MATHIO, la fille légitime de parents non connus.

Ce couple aura un enfant :

-Arthur né en 1988.

 

 

1.1.1.2.1.2.6.2.2.2

 

Stéphanie MALLET est née le vendredi 27 mars 1964.

Elle est la fille légitime de Jean Pierre MALLET, âgé de 27 ans et de Viviane AUSCHITZKY, âgée de 25 ans. Son frère vivant est Marie Thierry (né en 1960).

 

Elle épouse N... PIÑERO, le fils légitime de parents non connus.

Il n'y a pas d'enfants connus pour ce couple.

 

 

1.1.1.2.1.2.6.2.3.1

 

Anne-Claire Marie AUSCHITZKY est née le vendredi 25 avril 1980 à Marseille.

Elle est la fille légitime de Louis Abel Guy AUSCHITZKY, âgé de 37 ans et d'Agnès Thérèse Marie LEBRUN, Journaliste écrivain, âgée de 29 ans.

 

Note : Elle a été adoptée.

 

 

 

1.1.1.2.1.2.6.2.3.2

 

Florian Marc Antoine AUSCHITZKY voit le jour le vendredi 21 mai 1982 à Marseille.

Il est le fils légitime de Louis Abel Guy AUSCHITZKY, âgé de 39 ans et d'Agnès Thérèse Marie LEBRUN, Journaliste écrivain, âgée de 31 ans. Sa soeur vivante est Anne-Claire Marie (née en 1980).

 

Note : Il a été adopté.

 

 

1.1.1.2.1.2.6.2.3.3

 

Emilie Pascale Marie AUSCHITZKY est née à une date inconnue.

Elle est la fille légitime de Louis Abel Guy AUSCHITZKY et d'Agnès Thérèse Marie LEBRUN, Journaliste écrivain.

 

Note : Elle a été adoptée.

 

 

1.1.1.2.1.2.6.2.4.1

 

Nadia de JACOBET de NOMBEL d'IZARN DEVILLEFORT est née le dimanche 9 août 1970.

Elle est la fille légitime de Bernard de JACOBET de NOMBEL d'IZARN DEVILLEFORT, âgé de 24 ans et de Brigitte AUSCHITZKY, âgée de 22 ans.

 

Elle épouse Nicolas GOUMIN, le fils légitime de parents non connus.

Ce couple aura un enfant :

-Océane née à une date inconnue.

 

 

1.1.1.2.1.2.6.2.4.2

 

Delphine de JACOBET de NOMBEL d'IZARN DEVILLEFORT est née le vendredi 10 mars 1972.

Elle est la fille légitime de Bernard de JACOBET de NOMBEL d'IZARN DEVILLEFORT, âgé de 25 ans et de Brigitte AUSCHITZKY, âgée de 24 ans. Sa soeur vivante est Nadia (née en 1970).

 

Elle épouse N... BATEREAU, le fils légitime de parents non connus.

Il n'y a pas d'enfants connus pour ce couple.

 

 

1.1.1.2.1.2.6.2.4.3

 

Aymeric de JACOBET de NOMBEL d'IZARN DEVILLEFORT voit le jour le mercredi 12 octobre 1977.

Il est le fils légitime de Bernard de JACOBET de NOMBEL d'IZARN DEVILLEFORT, âgé de 31 ans et de Brigitte AUSCHITZKY, âgée de 29 ans. Ses soeurs vivantes sont : Nadia (née en 1970), Delphine (née en 1972).

 

 

1.1.1.2.1.3.1.1.2.1

 

Antoine DOUTRELOUX voit le jour le lundi 14 novembre 1955 à Bordeaux.

Il est le fils légitime de Jacques DOUTRELOUX, âgé de 23 ans et de Francine AUSCHITZKY, âgée de 22 ans.

 

 

1.1.1.2.1.3.1.1.2.2

 

 

Catherine DOUTRELOUX est née le lundi 31 décembre 1956 à Bordeaux.

Elle est la fille légitime de Jacques DOUTRELOUX, âgé de 25 ans et de Francine AUSCHITZKY, âgée de 24 ans. Son frère vivant est Antoine (né en 1955).

 

Elle épouse le vendredi 20 avril 1984 à Anglet Yves PINSOLLE, le fils légitime de parents non connus.

Ce couple aura deux enfants :

-Julien né en 1985.

-Edouard né en 1986.

 

 

1.1.1.2.1.3.1.1.2.3

 

Laurent DOUTRELOUX voit le jour le vendredi 22 janvier 1960 à Bordeaux.

Il est le fils légitime de Jacques DOUTRELOUX, âgé de 28 ans et de Francine AUSCHITZKY, âgée de 27 ans. Ses frères et soeurs vivants sont : Antoine (né en 1955), Catherine (née en 1956).

 

 

1.1.1.2.1.3.1.1.2.4

 

Marie DOUTRELOUX est née le dimanche 3 novembre 1963 à Bordeaux.

Elle est la fille légitime de Jacques DOUTRELOUX, âgé de 31 ans et de Francine AUSCHITZKY, âgée de 30 ans. Ses frères et soeurs vivants sont : Antoine (né en 1955), Catherine (née en 1956), Laurent (né en 1960).

 

Elle épouse le vendredi 12 juin 1987 à Bordeaux Xavier SALIN, le fils légitime de parents non connus.

Ce couple aura trois enfants :

-Hortense née en 1988.

-Hubert né en 1990.

-Victoire née en 1993.

 

 

1.1.1.2.1.3.1.2.1.1

 

Sonia AUSCHITZKY est née le vendredi 28 juillet 1972.

Elle est la fille légitime de Jean AUSCHITZKY, chef d'entreprise, âgé de 25 ans et de Marie-Pierre MANGIN.

 

Le 5 février 1998 naît son fils Arthur. Sonia est âgée de 25 ans.

 

Elle épouse Renaud de ROCQUIGNY DU FAYEL, le fils légitime de Jean-Robert de ROCQUIGNY DU FAYEL et de Christine EFFROY.

Ce couple aura un enfant :

-Arthur né en 1998.

 

 

1.1.1.2.1.3.1.2.1.2

 

Nicolas AUSCHITZKY voit le jour le vendredi 20 juillet 1973.

Il est le fils légitime de Jean AUSCHITZKY, chef d'entreprise, âgé de 26 ans et de Marie-Pierre MANGIN. Sa soeur vivante est Sonia (née en 1972).

 

Il épouse Soizic DUBOURG-NÉRET, la fille légitime de parents non connus.

Il n'y a pas d'enfants connus pour ce couple.

 

 

1.1.1.2.1.3.1.2.1.3

 

Axel AUSCHITZKY voit le jour le mardi 30 mai 1978.

Il est le fils légitime de Jean AUSCHITZKY, chef d'entreprise, âgé de 31 ans et de Marie-Pierre MANGIN. Ses frères et soeurs vivants sont : Sonia (née en 1972), Nicolas (né en 1973).

 

 

Génération 12

 

 

1.1.1.1.1.1.1.1.1.1.1

 

Vladimir BOLZE voit le jour le mercredi 30 septembre 1981.

Il est le fils légitime de Hervé BOLZE, âgé de 33 ans et de Françoise de TCHEREPAKHINE, âgée de 33 ans.

 

 

1.1.1.1.1.1.1.1.1.1.2

 

Edouard BOLZE voit le jour le lundi 11 juin 1984.

Il est le fils légitime de Hervé BOLZE, âgé de 36 ans et de Françoise de TCHEREPAKHINE, âgée de 36 ans. Son frère vivant est Vladimir (né en 1981).

 

 

1.1.1.1.1.1.1.1.1.1.3

 

Pierre-Alain BOLZE voit le jour le dimanche 7 mai 1989.

Il est le fils légitime de Hervé BOLZE, âgé de 40 ans et de Françoise de TCHEREPAKHINE, âgée de 40 ans. Ses frères vivants sont : Vladimir (né en 1981), Edouard (né en 1984).

 

 

1.1.1.1.1.1.1.1.3.1.1

 

Clotilde MÉRILLON est née le vendredi 13 mai 1994 à Paris - Maternité de Port Royal.

Elle est la fille légitime de Philippe MÉRILLON, âgé de 32 ans et d'Edith COTTEBRUNE, âgée de 30 ans.

 

 

1.1.1.1.1.1.1.1.3.1.2

 

Constance MÉRILLON est née le mercredi 24 janvier 1996 à Paris - Maternité de Port-Royal.

Elle est la fille légitime de Philippe MÉRILLON, âgé de 34 ans et d'Edith COTTEBRUNE, âgée de 31 ans. Sa soeur vivante est Clotilde (née en 1994).